I.S.S. Snipers : La critique du tome 2

Date : 19 / 10 / 2021 à 07h30
Sources :

Unification France


I.S.S. Snipers
tome 2 : Khôl Murdock

. Editeur : Soleil Prod
. Scénario : Stéphane Louis
. Dessin : Stéphane Créty
. Couleur : J. Nanjan
. Série : I.S.S. Snipers
. Collection : Fantastique
. Date de sortie : 25 août 2021
. Format : 24 x 32 cm
. Nombre de pages : 64
. ISBN : 9782302091481
. Prix : 15.50 € (10,99€ en numérique)

50% biologiques 50% technologiques 100% tueurs ! On est au service des pires enfoirés, ceux de la fédération des planètes unies. On est les meilleurs, capables de shooter une mouche au sol depuis un croiseur en orbite.

La planète Khaliste 24 est prisonnière du traître Gunnar, un monstre modifié qui surclasse les Snipers eux-mêmes ! Incapables de se déployer car limités en autonomie les Snipers enragent. Une unité expérimentale et secrète a cette précieuse autonomie, on les appelle « les Loups ». L’avenir de l’humanité est entre les mains d’un seul loup et pas n’importe lequel, Khôl Murdock, l’alpha de la meute !

Découvrez un extrait

Décryptage

Khôl Murdock est un I.S.S. Snipers et ce qui le différentie des autres, c’est qu’il est aussi un loup bionique (50% biologiques 50% technologiques 100% tueurs). C’est pour cela qu’il est envoyé par l’amiral Boston, sur la planète Khaliste 24, pour mettre fin aux agissements du gouverneur Maäkhil Gunnar, génétiquement modifié, lui-aussi, par une technologie alien, qui menace les Snipers et le reste de l’univers. Mission périlleuse pour Khôl Murdock mais rien d’impossible pour ce Sniper aguerri.

Ce nouvel épisode de cette toute nouvelle série, présente un nouveau Sniper, la crème de la crème des soldats galactiques, comme ce sera donc le cas à chaque fois. On apprendra au cours de l’histoire comment il est devenu tel qu’il est et quel est son véritable parcours. Dès le départ, on apprend qu’il est envoyé à l’abattoir sur cette mission périlleuse mais rien ne résiste vraiment aux Snipers.

Légèrement poussive au démarrage, l’histoire devient assez vite captivante et surtout sans temps mort. C’est même plutôt viril et bourrin, à l’image des personnages et de leur manière (fleurie) de s’exprimer. Côté dessin, on est sur du haut niveau et les décors et les personnages sont très détaillés. On reste dans la charte graphique initiée par le premier épisode. Un tome gonflé de références à la culture science-fictionnesque et une série intéressante à suivre, on demande à voir ce que le futur nous proposera dans les tomes suivants.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


DCeased Hope at World’s End : La critique
Green Class tome 3 : La critique
Kosmos : La critique
Le dernier des Dieux : La critique du tome 3
Virus tome 3 : La critique
Matrix Résurrections : La nouvelle bande annonce
Morbius : Le vampire vivant de Sony, le Kurt Cobain de (...)
Casa de papel : Review de la dernière saison - 2ème partie
The Flash : Le retour de Robbie Amell pour la saison (...)
Extraordinary : The Boys au féminin pour Disney+ ?
Prime Video - Bandes annonces : 6 décembre 2021
Cabinet of Curiosities : Rupert Grint pour l’anthologie (...)
Magic Mike’s Last Dance : Channing Tatum et Steven (...)
Fabled Lands : La gamme de livres dont vous êtes le héros
Cinéma - Bandes Annonces : 6 décembre 2021