950 connectés

Loki : Mais qui est "Celui qui reste" dans le final de la série, Mme Herron ? (SPOILER)

Date : 19 / 07 / 2021 à 14h30
Sources :

Deadline


Chers lecteurs, si vous n’êtes toujours pas à jour sur la série Marvel Studios dont toute la fanosphère parle ces jours-ci, n’allez pas plus loin, vous serez spoilé !

De ce que nous savons de Jonathan Majors dans le MCU, c’est qu’il devrait incarner Kang le Conquérant dans Ant-Man and the Wasp - Quantumania. Mais maintenant qu’il a été Celui qui reste dans le final de Loki sur Disney+, les gens de Deadline sont allés demander à Kate Herron qui se cache réellement derrière ce mystérieux personnage si bavard.

Nous savons tous que Jonathan Majors joue Kang le Conquérant dans Ant-Man 3, et les fans ont rapidement fait remarquer que Kang est un variant de Celui qui reste, le personnage de Majors dans le final. Mais ce Celui qui reste, est-il réellement Immortus ? Majors est-il en partie Kang dans le final de la saison ?

Kang est le variant, mais il n’est pas non plus techniquement Immortus. C’est un peu comme Sylvie, non ? C’est un personnage unique par rapport à notre histoire. Celui qui reste est dans les comics, mais la version dans notre série était très différente. Il est plus proche d’Immortus, mais c’est un personnage unique pour notre histoire. Mais Kang est un variant de ce personnage.

Celui qui reste dit que c’est un scientifique du 31e siècle qui a découvert le multi-univers. Ce personnage est-il lié à Nathaniel Richards des Quatre Fantastiques ?

Je ne peux pas répondre à cette question. Je ne connais pas leurs projets. C’est une question pour M. Feige.

Verrons-nous la saison 2 avant la sortie d’Ant-Man 3 au cinéma ?

Je n’en ai aucune idée. C’est une question pour Kevin Feige.

Est-ce que cela a toujours été la fin prévue pour la saison 1 de Loki : avoir Celui qui reste comme marionnettiste du temps ? Ou d’autres architectes ont-ils été évoqués à un moment donné, comme Tony Stark ou le Dr Hank Pym ?

Je me souviens que lorsque j’ai commencé, il y a eu des discussions, mais honnêtement, les scénaristes et Kevin Wright, notre producteur délégué, ont dit que Celui qui reste était la personne qu’ils avaient rencontrée à la fin des temps. C’était toujours l’étoile polaire que nous recherchions. Pour nous, la grande question était de savoir si nous serions autorisés à le faire. C’est un personnage tellement important à lancer. Il a vraiment influencé tous les aspects du TVA, qu’ils soient bons ou mauvais. Le montage que nous avons de la série est le meilleur montage.

Celui qui reste - cherchait-il à déclencher une nouvelle guerre des multivers ou avait-il vraiment cette mentalité de Willy Wonka : « Oh, les enfants, je suis si fatigué, pourquoi ne pas prendre en charge toute cette opération » ?

Mon interprétation est que c’est une bonne et une mauvaise chose. Je le crois quand il dit : « Attendez de rencontrer mes variants », et vous voyez la peur dans ses yeux. Le TVA a fait des choses terribles, mais a-t-il une bonne fin ? Probablement. Ce n’est pas une bonne chose que Sylvie le tue et ouvre ce multivers, parce que nous allons rencontrer ces autres variants de lui.

Dans ma tête, en tout cas, je pense qu’il est authentique à ce moment-là et honnête avec eux. C’est si beau dans la performance de Jonathan, mais ce n’était pas si important dans le personnage, évidemment pendant la première moitié, Loki et Sylvie essaient de le comprendre, comme « Peut-on faire confiance à ce type ? », et c’est inévitablement ce qui conduit à l’effilochage de la relation de Sylvie et Loki.

Pouvez-vous nous parler de l’approche de Jonathan Majors pour ce rôle ? Nous avons l’habitude de le voir dans des rôles lourds et dramatiques, et ici il est flamboyant et libre. Est-ce que cela a toujours été son approche du personnage ?

C’était vraiment avec Jonathan. Lorsque nous l’avons choisi, je lui ai parlé du rôle avec le studio, et ce qui était cool pour nous tous, c’est que psychologiquement, Celui qui reste a été seul pendant très longtemps. C’est quelqu’un qui a été isolé, mais il a dirigé cette énorme chose et c’est beaucoup de responsabilités. Ce qui était amusant, c’était de trouver cette fine ligne entre l’extraverti et l’introverti de ce personnage et comment montrer qu’il vit seul. C’était également amusant : creuser cet aspect du personnage et cela s’est répercuté sur notre conception de la production. Kasra [Farahani] et moi étions très enthousiastes à l’idée que le bureau soit vraiment poli et impeccable. Il a fini cet espace parce que c’est là qu’il passe tout son temps. Alors que lorsqu’il s’agit des autres aspects de la sphère, tout est délabré et non entretenu parce qu’il ne vit pas dans ces espaces. C’était amusant de voir à quel point ce personnage s’est coupé du monde afin de le maintenir dans lequel il peut survivre.


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Loki : Mais qui est "Celui qui reste" dans le final de la série, (...)
Loki : Une saison 2 ? Pas pour la réalisatrice Kate Herron (...)
Loki : Un Jonathan Majors conquérant dans le final (SPOILER)
Loki : "Toute mon âme dans cette série"
Loki : Un MCU bouleversé à jamais ? (SPOILERS)
Star Wars - The Bad Batch : Review 1.14 War Mantle
American Nightmare 5 - Sans limites : La critique
Batgirl : J.K. Simmons de retour dans le DCTV ?
Sweet Tooth : Netflix commande une saison 2
American Horror Story - Double feature : Une affiche et une bande (...)
Breathe : Florencia Lozano & Juan Pablo Espinosa pour la (...)
Assassin’s Creed Fragments : Le roman de La Lame (...)
Netflix - Bandes annonces : 1er août 2021
Hawkeye : Les studios Marvel donnent une date pour le lancement (...)
Die Hard 6 : La mort de John McClane chez Disney