321 connectés

Josée le tigre et les poissons : La critique

Date : 15 / 06 / 2021 à 10h30
Sources :

Unification


Josée, le tigre et les poissons est un magnifique dessin animé japonais qui raconte la rencontre originale entre deux jeunes gens.

Le scénario de Sayaka Kuwamura, d’après l’œuvre de Seiko Tanabe, présente un jeune homme, brillant étudiant et passionné de plongée, qui rêve d’aller au Mexique. Il va alors accepter, en plus de ses petits boulots, de s’occuper d’une jeune fille paraplégique qui va lui mener la vie rude. Mais c’est l’amour qu’ils portent tous deux à la mer qui va les rapprocher et permettre à celle-ci de découvrir la vie, alors qu’elle est hyper-protégée par sa grand-mère lui interdisant de sortir.

L’œuvre est d’une grande délicatesse et réserve quelques surprises en n’entraînant pas toujours le spectateur dans la direction qu’il imagine. Cela donne d’ailleurs une grande envie de lire l’œuvre, et d’en découvrir le long métrage d’Isshin Inudô en prises de vues réelles Joze to Tora to Sakana-tachi sorti en 2003. Les différents supports donnant sans doute des nuances au récit qui doivent être très intéressants à découvrir. De plus, le nom du personnage principal provient d’une œuvre de Françoise Sagan, auteur dont l’héroïne est une grande fan.

La thématique du handicap est particulièrement bien traitée. Que ce soit par le regard de l’autre, les difficultés de la vie quotidienne, les attentes que l’on a des personnes où la volonté des individus, le regard porté n’est jamais misérabiliste et permet non seulement de prendre conscience d’un certain nombre de choses, mais de montrer qu’une personne en situation de handicap n’est en rien différente de quelqu’un qui n’en a pas.

Le sujet de la passion est tout aussi bien abordé. Que ce soit celle de la plongée du jeune homme, ou du dessin de la jeune fille, la volonté et l’engagement se trouvent au cœur de l’histoire. La magnifique manière dont est revisité du conte de La petite sirène est superbe et donne vraiment envie de se procurer l’œuvre qui nous est narrée.

L’animation est très belle. Les dessins sont d’une grande délicatesse. Les décors sont particulièrement précis et sans doute très fidèles à la réalité. Les personnages sont particulièrement bien dessinés et font bien vite oublier qu’ils ne sont pas de chair et de sang. Les rires et les joies de ces derniers sont particulièrement communicatifs, tout comme leurs peines et leurs chagrins. Il faut d’ailleurs souligner le doublage japonais qui donne une grande épaisseur aux différents protagonistes et les rend si attachants.

La musique d’Evan Call est aussi très belle. Elle accompagne merveilleusement le passage à l’âge adulte de ces jeunes gens et renforce les séquences plus sombres que réserve l’œuvre.

Josée, le tigre et les boissons est un merveilleux dessin animé, délicat et inspirant, émouvant et puissant. Avec une histoire qui va droit au cœur, un grand soin porté au dessin et à l’animation, des personnages particulièrement attachants et une vision du handicap et de la passion rafraîchissante, il est difficile de ne pas retenir une petite larme devant une tranche de vie aussi réaliste.

Intense et émouvant.

Et restez bien pendant le générique final pour découvrir la suite des aventures des personnages qui s’y déroule alors que les crédits se déploient.

SYNOPSIS

Kumiko, paraplégique depuis l’enfance, vit avec sa grand-mère, qui la sur-protège du monde extérieur. Elle sort peu et s’est créé son propre univers, aidée par la lecture, sa fascination pour la mer et son imagination débordante. Elle demande qu’on l’appelle Josée, du nom d’une jeune héroïne d’un roman de Sagan. Tsuneo, brillant étudiant en biologie marine, aimerait poursuivre ses études au Mexique où il pourrait vivre son rêve, plonger dans les eaux tropicales. Pour cela il lui faut de l’argent et il cherche donc des petits boulots. Un soir, il tombe littéralement sur Josée et la sauve d’une horrible chute. Suite à cette rencontre accidentelle, la grand-mère de Josée engage Tsuneo comme aide-soignant. Josée se révèle autoritaire et têtue, mais Tsunéo est d’une grande patience. Ils apprennent à se connaître et même à s’apprécier. Un jour, il emmène Josée à la mer…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 38
- Titre original : Josee to Tora to Sakana-tachi
- Date de sortie : 16/06/2021
- Réalisateur : Kotaro Tamura
- Scénariste : Sayaka Kuwamura d’après l’œuvre de Seiko Tanabe
- Interprètes : Kaya Kiyohara, Taishi Nakagawa, Matsutera Chiemi, Kengo Kawanishi, Yume Miyamoto, Shintarô Moriyama, Lynn, Kanji Obana
- Montage : Kumiko Sakamoto
- Musique : Evan Call
- Producteur : Shuzo Kasahara pour Bones
- Distributeur : Eurozoom

LIENS

- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Josée le tigre et les poissons



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Profession du père : La critique
La loi de Téhéran : La critique
Les Sorcières de l’Orient : La critique
Old : La critique
La conspiration des belettes : La critique
SDCC 2021 - Star Trek Prodigy : Enfin la première bande annonce (...)
SDCC 2021 - Star Trek Lower Decks : La bande annonce de la saison (...)
Les Maîtres de l’Univers - Révélation : La review de la (...)
Black Panther - Wakanda Forever : Michaela Coel pour le film (...)
Profession du père : La critique
Destin - La Saga Winx : Début de production de la saison 2 avec (...)
Nos mots comme des bulles : La review du film Netflix
L’Île fantastique : Une reunion Melrose Place dans le (...)
The White House Plumbers : Corbin Bernsen & Alexis Valdés (...)
Observer System Redux : Le test du jeu vidéo qui pirate vos (...)