585 connectés

Love and Monsters : La review du film Netflix

Date : 14 / 04 / 2021 à 14h00
Sources :

Unification


Love and Monsters est un excellent film de science-fiction mettant les monstres à l’honneur.

Le scénario de Matthew Robinson et de Brian Duffield raconte une apocalypse dans lequel des animaux ont muté en monstres géants qui ont ravagé le monde. Un jeune homme qui se terre dans un bunker depuis sept ans décide alors de traverser une partie des États-Unis pour retrouver la femme qu’il aime. Et évidemment son périple sera semé d’embûches et de créatures immenses qui en feraient bien leur petit-déjeuner.

Si on s’affranchit du postulat de la création des monstres, de la mutation extrêmement rapide qui a transformé complètement une grande partie de la faune terrestre et de la capacité d’un humain à affronter, avec peu de moyens, de tels colosses, on passe réellement un formidable moment dans ce monde plus vrai que nature.

Le film de Michael Matthews est rempli de passages épiques, d’humour et d’inventivité. Il sait régulièrement surprendre et ne prend pas toujours les chemins que l’on voit se dessiner. Avec un synopsis aussi léger, il est étonnant de voir une œuvre de fiction aussi bien construite, qui fonctionne impeccablement et qui donne une très grande envie de voir perdurer ce monde post-apocalyptique dans une, ou plusieurs, suites.

Les effets spéciaux sont vraiment magnifiques. Les monstres sont tous plus beaux les uns que les autres et la diversité de la faune et son intégration dans de multiples paysages offrent des moments aussi bien terrifiants qu’enchanteurs. Le bestiaire est non seulement bien fourni, mais les traces des animaux, ce qu’ils laissent en passant, ou en mangeant, est très régulièrement visible à l’œil.

Le travail sur les décors de Dan Hennah et sur les paysages, notamment grâce à la splendide photographie de Lachlan Milne, est vraiment très bon. On a franchement l’impression de s’immerger dans un monde où la nature reprend son droit et où l’humain se retrouve en bas de la pyramide alimentaire.

Le début du générique final permet de retrouver un certain nombre de créatures dessinées dans le livre de survie que documente le personnage principal. Il y a d’ailleurs de quoi le publier dans un ouvrage de créatures imaginaires toutes plus belles les unes que les autres et souvent parfaitement létales.

L’interprétation est très bonne. Dylan O’Brien est vraiment formidable en jeune homme essayant de survivre pour aller retrouver la femme qu’il aime. Le comédien incarne fort bien ce personnage pas forcément très doué qui va apprendre à s’en sortir et à échapper à des aventures pouvant lui être fatales. Il apporte à son rôle un côté parfois un peu lunaire, rempli de générosité et d’une pointe d’humour qui le rend particulièrement attachant. Il faut aussi signaler le jeu incroyable du chien qui l’accompagne dans ses péripéties et qui est particulièrement convaincant et débrouillard. Le duo fonctionne à merveille, ce qui renforce le côté plaisant du long métrage.

Il faut, de plus, souligner les très bonnes prestations de Michael Rooker, impeccable en vadrouilleur terrestre, de Ariana Greenblatt touchante en gamine résiliente et de Jessica Henwick intéressante en jeune femme s’occupant d’une colonie de survivants.

Love and Monsters est une excellente surprise qui devrait ravir au plus haut point les amateurs de monstres ni ridicules, ni accessoires. Avec un scénario mince, mais exploitant parfaitement son idée principale, une très belle mise en scène, des effets spéciaux et des créatures absolument magnifiques et un acteur principal tout à fait convaincant, l’œuvre réserve des moments intenses, mais a aussi une beauté crépusculaire, et une certaine poésie, qui vont droit au cœur. Il ne faut vraiment pas passer à côté de ce long métrage qui sort franchement de l’ordinaire et porte de belles leçons de vie.

Dantesque et spectaculaire.

SYNOPSIS

Un jeune homme tente de survivre dans un monde post-apocalyptique envahi par des monstres. Un expert lui enseigne comment les combattre...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 49
- Titre original : Love and Monsters
- Date de sortie : 14/04/2021
- Réalisateur : Michael Matthews
- Scénariste : Matthew Robinson, Brian Duffield
- Interprètes : Dylan O’Brien, Jessica Henwick, Michael Rooker, Dan Ewing, Ariana Greenblatt, Ellen Hollman, Pacharo Mzembe, Amali Golden
- Photographie : Lachlan Milne
- Montage : Debbie Berman, Nancy Richardson
- Musique : Marco Beltrami, Marcus Trumpp
- Costumes : Luis Sequeira
- Décors : Dan Hennah
- Producteur : Shawn Levy, Dan Cohen pour 21 Laps Entertainment, Paramount Pictures, Entertainment One
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Love and Monsters



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


La Femme à la fenêtre : La review du film Netflix
Oxygène : La review du film Netflix
Super Me : La review du film Netflix
Jupiter’s Legacy : Review de la saison 1
Le monstre : La review du film Netflix
Snake Eyes - G.I. Joe Origins : La première bande annonce
Indiana Jones 5 : James Mangold fait appel à une vieille (...)
Manifest : Review 3.09 Bogey
The Mosquito Coast : Review 1.04 Arrêt de Bus
Lightyears : Cinq nouveaux acteurs pour faire face à Sissy Spacek (...)
Falling : La critique
La Chronique des Bridgerton : Un spin-off Royal en préparation (...)
Rebel : La série Disney+ Star annulée en cours de première (...)
black-ish : Renouvellement pour une 8e et dernière saison
Psych 3 - This Is Gus : Peacock boucle la boucle avec un 3e (...)