582 connectés

Bois Dormant - Vivre avec les ronces : Le Jeu de rôle d’humains très humains

Date : 05 / 05 / 2021 à 07h45
Sources :

Unification France


Bois dormant
Vivre avec les Ronces

Description :

"Dans une mégalopole, un mystérieux syndrome a plongé 90% de la population dans un sommeil catatonique.

Les autorités ont confiné la ville, plus rien n’entre ni ne sort de son périmètre. Une végétation anormale, les ronces, envahit la cité, tandis que d’étranges esprits urbains semblent s’éveiller.

Les habitants épargnés par le syndrome, confinés dans la ville, sont contraints de s’organiser pour survivre.

Certains forment des gangs qui se font la guerre pour les ressources, d’autres se réfugient dans la passivité sectaire en suivant un gourou.

Les personnages des joueurs ont fait un autre choix : ils font le pari d’une communauté utopique, non violente, solidaire, écologique et spirituelle. "


Présentation du livre :

Le livre est divisé en 4 parties :

- Prendre la mesure (6 pages), explique la vue générale du jeu, son ambiance et ses principes de base.

- Peupler les ruines (24 pages), propose de créer le contexte du jeu entre joueurs, étape par étape (la communauté, le rôle de chacun, les règles...)

- Elever les voix et vivre avec les ronces (38 pages), donne des conseils pour raconter une histoire à plusieurs.

- Annexes (55 pages), présente des aides de jeu, livrets de suivi, nécessaires à une partie, mais aussi un cadre de jeu prêt à l’utilisation, Les Veilleuses d’Héliopolis.

Verdict :

Inspiré, entre autres, du jeu de rôle Libreté, dont il emprunte la poésie, le système communautaire, et l’ambiance générale, Bois Dormant est une boîte à outil formidable pour raconter des histoires originales, ensemble et pas seulement à tour de rôle.

La volonté de l’auteur est d’insister sur la force de groupe, qui se résume dans l’expression Tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. Un véritable positivisme se dégage donc de cette expérience ludique, à l’opposé des noirceurs de l’âme que révèle la fiction habituelle (collection d’obstacles, d’égoïsme, de trahisons...)

Tout ici est donc différent, suit un autre rythme, et, au fond, raconte un tout autre type d’histoires, plus simple, moins épique, mais plus personnelles. Une manière militante de vivre autre chose, afin de ne pas verser dans la violence.

Ce qu’explique l’auteur : Nous sommes les histoires que nous racontons sur nous-même.
Ce que disait John Ford dans l’Homme qui tua Liberty Valance : Si la légende est plus belle que la réalité, imprimez la légende.

Deux concepts aux antipodes, qui expriment la différence entre Bois dormant et les autres jeux de rôle.


Fiche technique

Type : JdR Narrativiste
Format : Livre 144 pages bichromie, couverture souple
Auteur(s) : Melville
Illustrations : Je suis une légume
Éditeur : Dystopia
Édition Française : Oui
P.P.C. : 20 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Soul Raiders : L’essai en avant-première du jeu (...)
Mutant Year Zero - Elysium : les derniers représentants de la (...)
L’Agenda dont tu es le héros : Des énigmes pour toute (...)
Forbidden Lands - The Bitter Reach : La Campagne de jeu de (...)
Ma première aventure : La course des Casse-Tout et la Reine de (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 23 juin 2021
The Flash : Les premières images des plateaux de tournage
Kaamelott – Premier volet : La première bande annonce
The Suicide Squad : Ni une suite, ni un reboot, mais un film 100% (...)
John Wick 4 : Hiroyuki Sanada pour le film
Manifest : Netflix sortira-t-il les gilets de sauvetage (...)
Little Zombies : La review
Surface : La distribution de la série Apple TV+ annoncée
The Shrink Next Door : La bande annonce de la série Apple (...)
Station Eleven : La série apocalyptique HBO Max recrute