Snowpiercer : Review 2.09 Le spectacle doit continuer - 2.10 Dans l’inconnu

Date : 31 / 03 / 2021 à 14h00
Sources :

Unification


Les deux derniers épisodes de la saison 2 de Snowpiercer concluent en beauté une seconde saison ayant pour principal but d’en introduire une troisième qui pourrait complètement changer la donne de l’avenir du train ne s’arrêtant jamais.

Le scénario conclut l’arc de la saison 2 ayant vu s’affronter Monsieur Wilford à bord de la Belle Alice et Layton qui avait pris les commandes du Snowpiercer. Alors que les deux trains ont basculé du côté de son créateur original, la résistance s’organise pour essayer de retrouver l’ingénieur en chef Melanie Cavill et les informations qu’elle a récolté et qui pourraient changer le cours de l’humanité.

C’est Clare Kilner qui réalise les deux derniers épisodes. Ces derniers sont efficacement exécutés, même si on a moins l’impression de se déplacer à bord du Snowpiercer, passant plus de temps dans certains de ses wagons sans voir les mouvements de foule et d’affrontements que l’on avait pu apprécier précédemment. Les décors sont d’ailleurs toujours très bons, tout comme les costumes. Et les fort beaux effets spéciaux apportent régulièrement une grande qualité visuelle à la série en proposant des séquences vraiment magnifiques.

La mise en scène et les nombreux rebondissements associés aident à garder une attention élevée jusqu’à un final laissant entrevoir une saison trois que l’on avait vu venir depuis longtemps. Il faut signaler que la série pourrait parfaitement s’arrêter ici, laissant l’imagination des spectateurs faire son chemin.

Qui dit fin de saison dit bilan à faire. Ce deuxième volet souffre, tout comme le premier, d’un coup de mou dans ses épisodes centraux. On retrouve le même plaisir de voyager à travers ce train et son microcosme s’affrontant en permanence. Le visuel et la qualité de réalisation sont très homogènes. Et chacun des très nombreux personnages a eu son moment de gloire, permettant de le mettre un peu plus en avant. Mais cette multitude a aussi fait passer au second plan certains des protagonistes principaux et a parfois dilué l’impact de la narration.

C’est vraiment Sean Bean, dans le rôle de Monsieur Wilford, qui a crevé l’écran. Ce dernier en homme mégalomane voulant reprendre un pouvoir non partagé est impeccable. Malgré ses effets outranciers, il réussit à tirer la série vers le haut et à camper un personnage ambigu particulièrement fascinant. Daveed Diggs dans le rôle de Layton apparaît bien plus effacé et terme par rapport à une personnalité aussi écrasante. Il est d’ailleurs moins percutant que dans la première saison et semble parfois relégué au second plan dans certains épisodes.

Mais c’est vraiment le traitement réservé à Jennifer Connelly, l’ingénieur du train charismatique, qui fait un peu se gripper le train. Cette dernière, absente plus de la moitié des épisodes, manque vraiment, d’autant qu’elle est clairement l’âme du train et que les aventures à bord de ce dernier n’ont plus la même saveur en son absence. Heureusement qu’il reste le cœur du Snowpiercer en la présence de la formidable Alison Wright, cheffe de l’hôtellerie qui est l’un des personnages les plus intéressants du récit.

Si Sheila Vand en compagne de Layton, Katie McGuinness en ancien chef de la résistance, Annalise Basso en aficionados de Monsieur Wilford, Iddo Goldberg en ingénieur-conducteur du train ou Lena Hall en responsable du bar de nuit ont leur importance, tout comme le duo incroyable de savants un peu fou joué par Damian Young et Sakina Jaffrey, Rowan Blanchard dans le rôle de la fille de l’ingénieur en chef tire bien son épingle du jeu. Il faut aussi donner une mention spéciale à Mickey Sumner qui est très bonne en inspectrice du train voulant faire régner l’ordre.

Le deux derniers épisodes de la saison 2 de Snowpiercer sont très réussis et plein de rebondissements. Néanmoins, le choix d’avoir mis autant en retrait l’un des personnages principal de la série fait franchement perdre du charme à celle-ci. Avec une histoire qui a plus fait avancer les relations interhumaines que l’intrigue générale elle-même, une très belle réalisation, un grand soin porté aux détails, et une interprétation impeccable, on prend plaisir à savoir comment se finit ce nouvel arc semblant remplit de promesses futures à venir concernant la survie de l’humanité en plein cœur de cet enfer glacé qu’est devenu la Terre.

Spectaculaire et efficace.

Vous pouvez retrouver ci-dessous les articles vers :
- L’épisode 110
- L’épisode 201
- L’épisode 202
- L’épisode 203
- L’épisode 204
- L’épisode 205
- L’épisode 206
- L’épisode 207
- L’épisode 208
- L’épisode 209 et 210

ÉPISODE

- Episode : 2.09 et 2.10
- Titre : Le spectacle doit continuer et Dans l’inconnu
- Date de première diffusion : 30 mars 2021 (Netflix)
- Créateur : Graeme Manson
- Réalisateur : Clare Kilner
- Scénariste : Zak Schwartz et Kiersten Van Horne, Graeme Manson et Aubrey Nealon
- Avec : Daveed Diggs, Jennifer Connelly, Sean Bean, Rowan Blanchard, Mickey Sumner, Annalise Basso, Sasha Frolova, Alison Wright, Benjamin Haigh, Roberto Urbina, Katie McGuinness, Susan Park, Lena Hall, Sheila Vand, Sam Otto, Iddo Goldberg, Jaylin Fletcher, Steven Ogg, Mike O’Malley, Damian Young, Sakina Jaffrey

RÉSUMÉ

Avec la Belle Alice arrimée au Transperceneige, M. Wilford entreprend de reprendre le contrôle de son train, mais Mel et Layton ne l’entendent pas de cette oreille.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Queen : Critique de la série
Seul face à l’abeille : Critique de la saison 1
Money Heist - Korea : Critique de la saison 1
The Umbrella Academy : Critique de la saison 3
Colère divine : La critique du film Netflix
See : La bande annonce de la saison finale
Superman & Lois : Critique 2.15 Waiting for Superman
The Orville - New Horizons : Un épisode annulé devient livre (...)
Madame Web : Emma Roberts pour le film Marvel de Sony
Surface : La bande annonce de la série Apple TV+
1883 - Bass Reeves : Taylor Sheridan, l’homme de la (...)
The Old Man : FX veut voir Jeff Bridges vieillir un peu (...)
The School for Good and Evil : Cate Blanchett pour le film (...)
Infinite Black : Tout pour invoquer le grand Cthulhu
Cinéma - Bandes Annonces : 30 juin 2022