614 connectés

Superman & Lois : Review du pilote

Date : 25 / 02 / 2021 à 14h30
Sources :

Unification


Je me méfie de ces spins-offs de spin-offs comme d’un mauvais virus, surtout lorsqu’ils proviennent du CW. Encore une série autour de Superman ? Nooooon, je n’en peux plus !!! Et pourtant...

Greg Berlanti et Jennifer Lence (qui ont collaboré sur près d’une trentaine de séries) nous proposent une cinquième série en live-action centrée sur Superman (depuis 1952). Mais ce n’est que la 2ème pour The CW qui nous avait déjà infligé Smallville de 2006 à 2011 - les 5 premières saisons ayant été diffusées sur The WB avant la fusion de CBS et Warner. Après avoir fait le tour de sa jeunesse (Superboy, Smallville) et de sa vie de superhéros/journaliste (Adventures of Superman, Loïs & Clark) le challenge était de trouver un nouvel angle qui éviterait la redondance. Avec Superman & Loïs, on entre dans la vie privée du superhéros.

Superman père de famille, c’est inattendu et bienvenu. Car à force de vivre sur Terre, le Kryptionien est devenu humain (du moins dans sa tête et dans son coeur) et, en dehors de sa double identité, il mène une vie tout aussi banale que celle des autres humains. Et si ce pilote est un réel avant-goût de ce que va être cette première saison (et pas juste ’l’appartement témoin’), alors je pense que nous avons là une nouvelle série fort prometteuse. Mais il ne faut pas vendre la peau du Kryptonien...

J’avais eu du mal avec le Superman de Tyler Hoechlin dans Supergirl. Je n’aimais pas son air un peu hébété, son visage jamais rasé de près, sa taille qui me semblait un peu short pour le rôle (1 centimètre de moins que Dean Cain - que je trouvais déjà court sur pattes, 3 de moins qu’Henry Cavill, 7 de moins que George Reeves, 8 de moins que Brandon Routh, 9 de moins que Tom Welling, 11 de moins que Ben Affleck, 12 de moins que Christopher Reeve). Bref, je le trouvais vraiment mal assorti au rôle, peut-être un copain des producteurs... Il faut dire que je n’aimais pas Supergirl, cette énième série pour ados du CW, alors tout me paraissait bidon, Hoechlin y compris. Mais je me trompais...

Le Superman de Hoechlin version Superman & Loïs est un homme complètement dépassé. Organiser harmonieusement sa vie de famille, son métier de journaliste et ses activités de justicier capé lui est impossible. Il n’est pas assez présent pour ses fils, et l’un d’entre eux le vit très mal. Il s’absente trop souvent du travail, et le nouveau propriétaire du Daily Planet va le lui faire payer. Ses interventions en tant que Superman ne semblent plus lui apporter autant de satisfaction qu’auparavant et notre héros a l’air épuisé, limite abattu. Il continue de sauver le monde parce que c’est sa destinée, mais s’il pouvait prendre un break, ça lui ferait quand même sacrément du bien. Et Tyler Hoechlin incarne cette icône presque au bout du rouleau à la perfection. Son air hébété et sa barbe mal rasée, finalement, ça le fait.

Dans ce premier épisode, on découvre les jumeaux de 14 ans de Clark et Loïs. Jonathan (Jordan Elsass) est blond et costaud : c’est le futur quaterback de l’équipe de football de son lycée. Sûr de lui, sympathique et drôle, il a une copine et adore ennuyer son frère : un vrai ’jock’. Jordan (Alex Garfin), c’est l’antithèse de son frère. Brun, plus frêle, mal dans ses baskets, il vit très mal l’absence de son père et son passe-temps favori, c’est de jouer à des jeux vidéo où il s’identifie à des personnages qui mènent la vie dure à Superman. Il voit un psy, mais ça ne semble pas lui être très bénéfique. Évidemment, les jumeaux ne savent pas qui se cache derrière les légendaires lunettes de leur père.

Martha, la mère de Clark, meurt subitement d’un AVC et la famille part à Smallville pour l’enterrement. Les jumeaux en profitent pour fourrer leur nez où il ne faut pas, et Clark est obligé de leur révéler qu’il est Superman, ce que ses fils ne prennent pas vraiment bien. C’est sûr que lorsque vos parents vous cachent ce genre de secret depuis votre naissance, ça ne vous encourage pas à leur faire confiance. Et quand l’un des jumeaux découvre qu’il a hérité d’une partie des pouvoirs de son géniteur, ça n’arrange pas l’ambiance... Loïs (Elizabeth Tulloch) subodore qu’il va falloir que la famille change son mode de vie pour se reconnecter, et elle propose à Clark de reprendre la ferme familiale dans l’espoir d’un nouveau départ.

Mais un nouvel ennemi apparait qui met Superman à rude épreuve. Alors une nouvelle vie à la campagne, pourquoi pas ? mais ça risque de ne pas être de tout repos...

Il y a beaucoup de bon dans ce premier épisode, à commencer par les acteurs principaux. Le scénario est prenant et crédible, et d’une maturité assez rare pour une série du CW. La réalisation est impeccable, d’une certaine subtilité dans les scènes ’familiales’ et avec juste ce qu’il faut de sensationnel dans les passages d’action ’Superman’, mais sans trop en faire pour autant. Du sobre, de l’intelligent, un très bon moment de télévision. Pourvu que ça dure !


EPISODE

- Episode : 1.01
- Titre : Pilote
- Date de première diffusion : 23 février 2021 (The CW)
- Réalisateur : Lee Toland Krieger
- Scénariste : Todd Helbing

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Nevers : Review 1.02 Exposure
Ride or Die : La review du film Netflix
Falcon et le Soldat de l’hiver : Review 1.05 La (...)
Mare of Easttown : Review de la mini-série
Big Shot : Review des trois premiers épisodes
Memory : Guy Pearce & Monica Bellucci aux côtés de Liam (...)
Le Livre de Poche : Les sorties d’avril 2021
Canal + - Bandes Annonces : 20 avril 2021
Shang-Chi et la légende des dix anneaux : La première bande (...)
For All Mankind : Review 2.09 Triage
Spider-Man - No Way Home : Alfred Molina confirme son implication (...)
Le Seigneur des Anneaux : La série de tous les records (...)
Manifest : Review 3.03 Wingman
Black Adam : L’humoriste Mo Amer rejoint Dwayne (...)
Castlevania : Fin annoncée de la série animée Netflix mais pas (...)