414 connectés

I Care a Lot : La review du film Netflix

Date : 23 / 02 / 2021 à 12h30
Sources :

Unification


I Care a Lot est un film caustique sur une arnaque bien rôdée se passant dans le milieu des personnes dépendantes.

Le scénario du réalisateur J Blakeson présente une jeune femme ambitieuse qui utilise des personnes âgées, dont elle devient la tutrice légale, pour s’approprier leurs biens et devenir riche. Mais sa dernière victime en date est la mère d’un homme inquiétant et leur confrontation est bien dangereuse.

Le film de J Blakeson est plutôt sérieux, voir dramatique. Il y aurait pu y avoir une certaine folie ou de l’humour décalé, mais c’est plutôt une vraie horreur devant les agissements du personnage principal qui subsiste. L’œuvre aurait pu aussi prendre un pendant amoral assumé, mais finalement ne va jamais jusqu’au bout de son propos et du coup perd l’impact des choix faits, à l’image d’une fin prévisible dès les premières minutes. On se retrouve donc devant un long métrage qui oscille entre plusieurs genres et tente des propositions qui sont parfois à l’opposée l’une de l’autre.

Le principe repose sur le fait que du jour au lendemain, une personne peut se voir mise sous la tutelle d’un tuteur légal désigné par un juge. Ce système existe aussi en France, mais semble bien plus encadré qu’aux États-Unis ou visiblement quelqu’un en bonne santé et ayant toute sa tête peut se retrouver quasiment emprisonnée, pour son bien, dans un Ehpad.

Les personnages sont donc très peu attachants et il est difficile de les apprécier, malgré la prestation des acteurs qui les incarnent. Rosamund Pike est excellente en femme n’ayant que son profit en tête et grande manipulatrice. Et Peter Dinklage est impeccable en mafieux voulant revoir sa mère. Les deux comédiens proposent quelques passages vraiment intéressants et parviennent à renforcer l’intérêt que l’on peut porter au récit. Finalement, les autres acteurs ont des rôles assez peu marquants et n’ont pas forcément beaucoup d’impact sur la narration.

Le film met du temps avant de se mettre en route et n’arrive jamais à trouver un véritable rythme. La fin s’accélère beaucoup plus et offre quelques très bonnes séquences qui font beaucoup regretter la sagesse convenue de la quasi-totalité de l’œuvre.

La photographie de Doug Emmett est agréable. Les décors de Michael Grasley sont variés et les costumes de Deborah Newhall bien plaisants. Les différentes tenues qui habillent le personnage principal sont frappantes et certaines restent longtemps en mémoire.

I Care a Lot est un film caustique et cynique n’arrivant pas à se décider entre être une comédie grinçante et méchante ou un long métrage amoral. Au final, il se révèle être juste une histoire intrinsèquement horrible révélatrice des mauvais penchants humains. Avec un récit qui a du mal à captiver, une mise en scène classique, un duo d’acteurs qui tire son épingle du jeu et un rythme un peu trop long, l’œuvre est décevante. Aussi, si vous êtes fan des acteurs, vous pouvez vous laisser embarquer, mais si le cœur du scénario vous déplaît, vous risquez de ne pas passer forcément un très bon moment.

Inégal et trop sérieux.

SYNOPSIS

Marla Grayson est une tutrice réputée spécialisée auprès d’individus âgés et riches. Aux dépens de ces derniers, elle mène une vie de luxe. Mais sa prochaine victime s’avère avoir de dangereux secrets. Marla va devoir utiliser son esprit et sa ruse si elle souhaite rester en vie...

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 59
- Titre original : I Care a Lot
- Réalisateur : J Blakeson
- Scénariste : J Blakeson
- Interprètes : Rosamund Pike, Eiza Gonzalez, Dianne Wiest, Peter Dinklage, Chris Messina, Isiah Whitlock Jr., Macon Blair, Alicia Witt
- Photographie : Doug Emmett
- Montage : Mark Eckersley
- Musique : Marc Canham
- Costumes : Deborah Newhall
- Décors : Michael Grasley
- Producteur : J Blakeson, Michael Heimler, Teddy Schwarzman, Ben Stillman pour Black Bear Pictures
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

I Care a Lot



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Sword Art Online Alternative - Gun Gale Online : Review de la (...)
Ma douce et odieuse amie : La review du film Netflix
Snowpiercer : Review 2.06 Loin du Transperceneige
Moxie : La review du film Netflix
Sky-High Survival : Review de la saison 1
WandaVision : Review 1.09 Le grand final
Jumanji : Le 4e film aura bien lieu
Space Jam - Nouvelle ère : LeBron James et ses amis s’affichent
NOTASCOPE MARS 2021
Borderlands : Une jeune Gardienne de la Galaxie dans la partie (...)
Platini, le dernier romantique : La review du film Canal+
The Time Traveler’s Wife : Rose Leslie Harington et Theo (...)
Kitbag : Jodie Comer est le choix de Ridley Scott pour être la (...)
Cthulhu Mythos : Le jeu de rôle qui mêle Donjons & Dragons et (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 6 mars 2020