Calls : Review du chapitre 3

Date : 18 / 12 / 2020 à 10h00
Sources :

Unification


Calls chapitre 3 est le très bon épilogue, en 7 épisodes d’une quinzaine de minutes, d’une série française particulièrement marquante qui a lancé la création décalée de Canal+ en 2017.

Le créateur, réalisateur et coscénariste Timothée Hochet, avec Clémence Setti et Lucas Pastor, vient clore en beauté un formidable jeu de piste entre différents épisodes se déroulant à plusieurs époques sur environ 70 ans.

Le principe est celui d’enregistrements audio retrouvés qui permettent de rentrer dans la vie de diverses personnes, en général dans leur pire drame, et évoque en fil rouge une apocalypse à venir qui va détruire la Terre.

Au fur et à mesure des 27 épisodes que compte la série entière, les liens entre les uns et les autres sont progressivement esquissés. Ainsi certains d’entre eux viennent éclairer des parts d’ombres d’enregistrements précédents ou servent de jalon à une écoute future.

De plus, au fil des trois saisons, le personnage central de Rose est de plus en plus étoffé et aide à mieux appréhender les liens se tissant entre les différents épisodes.

Le principe, au concept singulier, reste identique à celui des saisons précédentes. Chaque épisode est consacré à une affaire plus ou moins anxiogène, se finissant plus ou moins bien. Le spectateur voit un écran noir sur lequel s’affiche les dialogues entre les différents protagonistes qui sont remarquablement mis en valeur. Des effets visuels variés, des animations et un gros travail sur l’écriture, l’agencement et l’effacement des mots est en parfait accord avec la situation présentée. De plus, on a maintenant l’introduction furtive de quelques images et d’extraits vidéo permettant de clore en beauté cette aventure immersive particulièrement impressionnante qui s’achève sur de véritables images filmées.

La direction vocale est vraiment très bien faite. Tous les comédiens qui se prêtent au jeu sont magnifiques dans leur rôle. La série montre qu’avec un texte d’une grande qualité et une interprétation habitée, les épisodes peuvent non seulement créer une sensation de malaise très forte chez le spectateur, mais faire monter une angoisse extrêmement puissante. En effet, la qualité vocale et le splendide travail fait sur le son, agissent directement sur l’imagination de la personne qui regarde et renforce encore plus sa plongée au cœur de chacun des épisodes.

La musique de Guillaume Ferran est aussi très bonne et participe pleinement au ressenti que l’on a à l’écoute des drames intimes que brossent les enregistrements retrouvés. Des rencontres parfois éprouvantes, et des situations en faisant appel à nos sentiments les plus primaires : la peur, le chagrin ou encore la douleur. Alors qu’à travers l’histoire de rose, c’est celle d’une famille dont les membres sont régulièrement frappés par les drames qui nous est racontée. Il ne faut d’ailleurs pas quitter l’épisode 6 avant la fin de son générique.

Calls chapitre 3 vient apporter un épilogue répondant à de nombreuses questions, tout en en laissant d’autres ouvertes. Ce nouveau, et dernier, volet continue sur sa lancée d’utiliser l’imagination du spectateur pour lui permettre de visualiser une apocalypse vraiment originale. Avec un texte remarquablement écrit, une galerie de grands comédiens qui incarnent parfaitement leurs personnages, un superbe travail sur les effets visuels et un son d’une grande qualité, cette très bonne série est une véritable expérience qui ne laisse pas indemne. Aussi, si vous êtes sensible à l’angoisse, ne vous lancez pas dedans, vous risqueriez d’avoir du mal à trouver le sommeil. Et si vous appréciez les histoires fantastiques et l’horreur, alors ne passez réellement pas à côté de cette série française sortant vraiment de l’ordinaire et d’une inventivité folle.

Et n’hésitez pas à revoir la série en entier pour vous amuser à connecter tous les épisodes, et pourquoi pas, à en réécouter certains dans leur ordre chronologique, ou le lien entre les personnages qu’il présente.

Impressionnant et captivant.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.07
- Titre : L’égarée, Le lâche, L’innocente, La cène, L’oubliée, Les écoutants, Les autres
- Date de première diffusion : 12 décembre 2020 (Canal+)
- Créateur : Timothée Hochet
- Réalisateur : Timothée Hochet
- Scénariste : Timothée Hochet, Clémence Setti, Lucas Pastor
- Avec : Karin Viard, Anaïs Demoustier, Anny Duperey, Constance Labbé, Swann Arlaud, Philippe Rebbot, Alban Lenoir, Jérôme Niel, Marie Kauffmann, Astrid Bergès-Frisbey, Adrien Ménielle, Jacques Courtès, Kaycie Chase, Thomas Vernant, Jeanne Arènes, Lucas Pastor, Léopold Lemarchand

RÉSUMÉ

Calls, par son équation audacieuse, a subjugué et conquis avec ses deux premiers chapitres.
Le chapitre 3 poursuit et clôt l’expérience avec 7 épisodes sur les thématiques de l’acceptation du passé, du pardon et de l’espoir.
C’est donc sur un ton plus intimiste et rédempteur que s’achève Calls. Le moment est venu d’en comprendre les mystères, d’en cerner les personnages et les liensqui les unissent.

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Two Summers : Critique de la mini-série
Séries - British Touch : La critique du film
Des gens bien ordinaires : Critique de la série
We Hunt Together : Critique de la saison 2
Demon Slayer - Le train de l’infini : La critique du (...)
Netflix - Bandes annonces : 3 juillet 2022
The Boys : Critique 3.07 La Chandelle Qui Eclaire La Chambre A (...)
Thor - Love and Thunder : Lena Headey devait en être, mais (...)
God’s Favorite Idiot : Critique de la saison 1
James Bond : Un personnage en cours de réinvention
Hunger Games - The Ballad Of Songbirds and Snakes : La (...)
Harbinger : Paul Downs Colaizzo pour remplacer Wes Ball
La carte dont vous êtes le héros : La Nuit du Loup de (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 2 juillet 2022
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Lucasfilm voulait d’abord en (...)