Pour la Reine : La critique du jeu narratif

Date : 13 / 12 / 2020 à 07h30
Sources :

Unification France


Pour la Reine
Un Royaume en danger

Description :

"Rassemblez quelques amis et inventez tous ensemble une histoire pleine de rebondissements, en toute simplicité ! Choisissez votre Reine parmi les 14 illustrations proposées (ou imaginez la vôtre) et laissez-vous guider en répondant à tour de rôle à l’une des 46 cartes Question.

En quelques tours de jeu, vous aurez raconté un récit mêlant amour, héroïsme, doutes et trahisons, jusqu’à l’apparition de la plus importante des questions : La Reine est attaquée. La défendez-vous ?"

Le contenu de la boîte :

- 80 cartes

Le déroulement d’une partie :

Les joueurs lisent à haute voix, les 17 premières cartes, ce qui prépare la partie et décrit l’entièreté des règles et de l’histoire de fond (background).

Les joueurs choisissent une carte Reine (ou en crée une), mettent de côté la carte finale (La Reine est attaquée) et mélangent les cartes Question restantes, qui sont disposées, face cachée au centre de la table. La carte finale est mise en fin de paquet pour une partie en 1 heure, ou au milieu pour 30 minutes.

À chaque tour, le joueur actif tire une carte Question et y répond comme il le veut (idéalement, en décrivant avec force détail, à la manière d’un conte dont il serait le héros, ce qui se passe). Le joueur peut aussi passer son tour, en donnant la carte Question au joueur suivant : "J’aimerais entendre ta réponse à cette question).

Les autres joueurs peuvent à tout moment lui poser des questions ou lui faire des suggestions, mais il est libre d’y répondre ou d’intégrer ces éléments à son histoire ou non.

Tous les joueurs, peuvent à n’importe quel moment, toucher la carte marquée d’un X, indiquant ainsi que l’on doit retirer du jeu une carte ou une réponse.

Quand la carte finale (La Reine est attaquée ! La défendez-vous ?) est tirée, chacun répond tour à tour à cette dernière question. Puis la partie est terminée.

Le verdict :

Le jeu est on ne peut plus simple, sans réelle mécanique et invite, avec un support illustré de départ (les cartes des Reines, donnant une idée sur l’époque, le lieu, la personnalité de la Reine), et des questions orientées, à créer une histoire, toujours différente, à la manière du jeu du Cadavre Exquis.

Les histoires produites pourraient être poétiques, romantiques, historiques, burlesques, philosophiques, humoristiques, sarcastiques, fantaisistes... ou un mélange de tout cela à la fois.

Issu d’un jeu phénomène, For the Queen, connaissant une multitude de variétés sur internet ou sur des applications multiples, ce jeu, proche du jeu de rôle, oublie toute idée de compétition et de règles pour se concentrer sur une histoire, fruit de la capacité du groupe en présence, de construire, ensemble.

Ainsi, Pour la Reine sera très différent d’un groupe à l’autre, et le panel de ces différences fera d’ailleurs tout son sel, multipliant les envies de jouer avec d’autres personnes.

Jeu apéritif original, initiation au jeu de rôle, ou jeu littéraire, il est tout cela à la fois.

Pour la Reine est limpide, original, avec une rejouabilité extrême, et pour tout cela, est un jeu d’exception.

Fiche technique

Type : Narratif
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : Alex Roberts
Éditeur : Bragelonne Games
Nombre de joueurs : 2 à 6
Age des joueurs : 8 ans et plus
Durée d’une partie : 30-60 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix constaté : Moins de 15 euros


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dragons : La tétralogie du Jeu de Rôle
World of Warcraft - Wrath of the Lich King : Le jeu à la (...)
Etherne : Le Jeu de Rôle antique
Tainted Grail : Le jeu narratif de la chute d’Avalon
Conan : Le jeu de rôle d’un âge oublié
Mission Impossible : Les films 7 & 8 à nouveau repoussés
Peacemaker : Bosser pour DC et Marvel, ça fait une différence Mr. (...)
Dota - Dragon’s Blood : Critique du volume 2
Adieu Paris : La critique
FBI - International : Elizabeth Mitchell pour le spin-off (...)
WEIRD - The Al Yankovic Story : Daniel Radcliffe au paradis des (...)
Justified - City Primeval : Le retour officiel du marshal Raylan (...)
Netflix - Bandes annonces : 23 janvier 2021
Star Trek Picard : Une nouvelle bande annonce et affiche pour la (...)
Peacemaker : Critique 1.04 The Choad Less Traveled