517 connectés

Star Wars The Mandalorian : Review 2.05 - Chapter 13 The Jedi

Date : 29 / 11 / 2020 à 13h45
Sources :

Unification


Savoir répondre aux attentes n’est jamais tâche aisée.
Ce Chapter 13 : The Jedi était sûrement l’épisode le plus anticipé depuis le début de The Mandalorian. Un sentiment renforcé par un début de saison en demi-teinte et surtout l’évocation d’un nom, un personnage connu et aimé par beaucoup : Ahsoka Tano !

Gare à la chute donc, car le risque de se couper de son public est réel pour Jon Favreau, le showrunner, et Disney. En cas de raté, la série pourrait glisser vers un bel exercice de style, cependant anecdotique.

Alors, mauvais l’épisode est-il ?

Décor minimaliste, intrigue saisissante

Les premières images visibles de l’épisode nous présente un village agité, Calodan, alerté par une cloche retentissante présente au-dessus de la grande porte d’entrée. A l’extérieur, des soldats s’enfoncent dans une forêt brumeuse inquiétante, blaster à la main. Des tirs partent sur un ennemi invisible, quand soudain, deux sabres lasers viennent rompre l’obscurité, laissant apparaitre le visage de Ahsoka Tano.

En exactement 47 secondes, l’ambiance est posée et l’intrigue de ce chapitre installée. Ahsoka n’est pas là pour rigoler et quelque chose dans cette petite bourgade la captive. La planète Corvus paraît peu accueillante et cette cité, à l’architecture rudimentaire, ne respire pas la joie.

En deux scènes, un traveling traversant Calodan, et un champs-contrechamps, Dave Filoni, à la réalisation et au scénario de ce treizième opus, parvient à ses fins : installer une ambiance et crédibiliser son héroïne.

Une fois la milice locale terrassée, la Jedi est conviée par Morgan Elsbeth, magistrat de la ville, à sortir du brouillard. Les règles sont simples, Tano veut savoir où se trouve le Maître de Elsbeth et cette dernière menace de tuer tous les habitant de sa ville en cas d’attaque de la Jedi. Tout le monde se donne rendez-vous 24 heures plus tard. Générique.

L’excitation est réelle à l’idée de voir ces deux femmes s’affronter. Toutes deux ont l’air menaçantes, sûres d’elles. Une construction simple, manichéenne, fonctionnant à merveille. Un coup d’œil sur le timer de l’épisode, il reste quarante minutes, on peut se frotter les mains.

Et surtout, visuellement, la version live de Ahsoka possède un costume et un maquillage admirable. Nous voilà soulagés !

Des résidus de l’empire, une rencontre épique

Mando débarque enfin sur Corvus après son escale sur Nevarro. Avant son arrivée, l’Enfant utilise la force pour voler ce que l’on peut comparer à un pommeau de vitesse dans le Razor Crest. En débarquant, Mando se présente aux portes de Calodan. Après un échange rudimentaire avec Lang, sorte de général local, il pénètre dans la cité. Tout ici n’est qu’oppression et torture des citoyens. Très vite, notre héros, qui a prit le temps de dissimuler l’Enfant sous sa cape, est « convié » par deux miliciens à rencontrer le magistrat.

Elle lui propose de tuer une Jedi qui la harcèle en échange d’une lance en beskar pur. Mando avouant un peu plus tôt qu’il n’a jamais eu affaire avec la caste maniant le sabre laser et ayant un attachement tout particulier aux objets mandaloriens, de par son credo, il va devoir ruser pour arriver à ses fins. A savoir, confier l’Enfant à un Jedi et récupérer l’une des reliques de Mandalore, tout en faisant en sorte que l’Enfant et lui restent en vie.

Pour les non-initiés ne connaissant pas la Togruta, Ahsoka est le personnage phare de la série animée The Clone Wars, padawan d’Anakin Skywalker. Elle fait partie des personnages les mieux construits de tout l’univers étendu de Star Wars. Si vous ne la connaissiez pas avant l’épisode, nul doute que vous aviez une légère appréhension à voir sa rencontre avec Mando. D’autant que le décor donnant l’illusion d’une forêt calcinée, accompagné d’une musique d’ambiance angoissante devez renforcer cette impression.

La rencontre se fait très simplement, sabre laser à la main contre lance flamme. Après ces échanges d’amabilité classiques, très brefs, il lui explique l’objet de sa venue. Et à la seconde où les yeux de l’Enfant et de la Jedi se croisent, la connexion de Force entre les deux s’établit, le silence s’installe durant un temps et aucune parole ne sera prononcée durant deux entières minutes !

On touche ici au brio. Tano confirme sa puissance au combat et sa haute faculté à utiliser la Force en très peu de temps, tout en étant crédibles. Ce bon vieux Dave maîtrise son sujet et nous en fait profiter pleinement.

Interprétation éblouissante, ne l’appelez plus l’Enfant (SPOILERS)

Depuis le début des reviews de cette deuxième saison, il a rarement été question de la qualité du jeu des comédiens. La faute à des scénarios bourrés d’actions ne prenant que peu de temps à développer les personnages. Mais ici, Rosario Isabel Dawson, probablement intelligemment dirigée par D.F., livre une interprétation proche de la perfection de Tano. Elle a saisi toute la complexité et le background de ce personnage. Sans nul doute, un soulagement pour les aficionados de la grande œuvre de Georges Lucas.

Au cours de leur communication télépathique, on apprend que le nom de l’Enfant est Grogu. Il semble d’ailleurs tout excité lorsque que Mando le prononce. Grogu s’est échappé du Temple Jedi sur Coruscant après la guerre des Clones, aidé par un complice. Sa mémoire est confuse et voit en Mando une véritable figure paternelle. Ces sentiments mélangés de peur, de solitude et d’attachement, tous ces troubles, l’ont mené vers la peur. Pour Ahsoka, cela rend impossible de lui apporter un enseignement Jedi, faisant presque de lui une menace s’il apprend à maîtriser ses pouvoirs. Elle préfère voir les capacités de Grogu disparaître.

Toute l’intelligence de ces éléments scénaristiques réside dans un genre de miroir inversé entre Yoda et Grogu. Maître Yoda est celui qui apprend aux spectateurs pour la première fois que la peur est le chemin qui mène vers le côté obscur de la Force. C’est ici le seul moteur de l’un de ses congénères pour utiliser la Force. De plus, la relation de notre attachant duo nous apparait encore plus forte.

Filoniverse et duels (SPOILERS)

Tano et Mando retourne vers Calodan afin d’obtenir la localisation du Maître de Morgan Elsbeth. Ahsoka s’occupe de la milice, Mando de protéger les civils. Une fois ce petit monde éliminée, grâce à des scènes d’actions laissant transpirer une badassitude sans limite de l’ancienne apprentie d’Anakin (Avec quelques plans cultes au passage), elle va pouvoir obtenir cette fameuse information.

On se retrouve donc avec deux duels. L’un au sabre, l’autre au pistolaser. Mando VS Lang. Tano VS Elsbeth. Les images entre ces deux affrontements vont s’entrelacer. L’un est superbement chorégraphié avec un sound design marquant (les lasers contre le beskar, quel plaisir !), l’autre joue sur une tension très « western », main tremblante près du flingue à la ceinture. Inutile de vous dire qui en sort vainqueurs…

On apprend que la Maître de Morgan n’est nul autre que le Grand Amiral Thrawn. Figure emblématique de Star Wars Rebels, génie militaire et tactique, Thrawn est ce genre de méchant que l’on adore détester. Nous avons donc une protagoniste issue d’une création de Dave Filoni traquant un ennemi issu d’une autre création de Filoni.

Une véritable Filoninception. On a là une éventuelle introduction idéale à une série live pouvant conclure les deux séries animées de Filoni, ou du moins tout est mis en place pour. A moins que The Mandalorian décide enfin de prendre sa narration à bras le corps et d’englober toutes les pistes lancées dans les épisodes précédents, ce qui rendrait ce show essentiel dans l’univers global.

Un épisode presque trop remplit d’informations, de références et de bonnes idées ! Mais ne nous en plaignons pas, cela tranche réellement avec l’impression mi-figue mi-raisin laissée par la première moitié de saison.

Grogu se dirige désormais vers sa propre destinée et Mando est son guide. Et cela est possible grâce à l’implication de Ahsoka.

The Mandalorian a donc répondu à nos attentes avec ce treizième chapitre.

Le meilleur épisode de la série !


EPISODE

- Episode : 2.05
- Titre : Chapter 13 - The Jedi
- Date de première diffusion : 27/11/2020
- Réalisateur : Dave Filoni
- Scénariste : Dave Filoni

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


WandaVision : Review des deux premiers épisodes
Star Wars - The Mandalorian : La Review Recap de la saison (...)
Soul : La review du film Disney+
Star Wars - The Mandalorian : Review 2.08 Chapter 16 - The (...)
Safety : La review du film Disney +
Le Traqueur de la nuit - Chasse à l’homme en Californie : (...)
Pistol : La série Sex Pistols de FX réalisée par Danny (...)
Kitbag : Le projet napoléonien de Ridley Scott et Joaquin Phoenix (...)
Insecure : La saison 5 sera la dernière
Les pouvoirs de l’enchantement : Usages politiques de la (...)
Prime Video - Bandes annonces : 18 janvier 2021
Servant : Review 2.01 Doll
WandaVision : Laisser sa marque dans la série
The Stand : Review 1.05 Suspicious Minds
The Flash : Jon Cor sera un méchant dans la saison 7