501 connectés

Cheyenne et Lola : Review 1.01 Le big-bang et 1.02 L’échelle de Jacob

Date : 24 / 11 / 2020 à 11h30
Sources :

Unification


Les deux premiers épisodes de Cheyenne et Lola, une série française signature d’OCS de huit épisodes de 50 minutes, sont très bons et donnent une grande envie de découvrir la suite.

Le scénario de Virginie Brac présente une femme ayant eu une peine de prison à cause de son mari qu’elle a protégé. Cette dernière rêve de devenir tatoueuse au Brésil et vit comme femme de ménage. Mais suite à la mort de l’une de ses employeuses, elle va devoir former une étrange équipe avec celle qui l’a tué lors d’un affrontement. Les deux femmes vont alors se rapprocher, alors que le chef de la pègre locale et un inspecteur de police s’intéressent de plus en plus à elles.

La réalisation d’Eshref Reybrouck est très bonne. La photographie crue permet de bien mettre en valeur les différents protagonistes hauts en couleur de ce drame. Ceux-ci sont suivis de près, principalement les deux rôles-titres, ce qui permet de s’immiscer dans un monde loin d’être idyllique dans lequel les immigrés côtoient les personnes vivotant de petits boulots.

Les thématiques évoquent d’ailleurs la façon dont les humains sont traités, tant au niveau des passeurs, que des employeurs peu regardant ou des mafieux sans cœur. Sans compter des escrocs qui utilisent la misère du monde pour s’enrichir sur le dos des gens.

L’œuvre oscille entre un certain humour, une véritable générosité et des moments dramatiques, voire anxiogènes. Les deux premiers épisodes permettent de se familiariser avec les différents protagonistes, de découvrir le nord de la France, dans lequel l’intrigue prend place, et de voir émerger les germes des futurs rebondissements palpitants à venir.

L’interprétation est vraiment très bonne. Veerle Baetens est excellente en femme blasée souhaitant changer de vie. Elle s’approprie parfaitement ses répliques caustiques et apporte une saisissante impression de robustesse et de résilience à son personnage. Charlotte Le Bon est formidable en femme, ayant une apparence superficielle, et beaucoup plus profonde qu’elle le semble. Les deux comédiennes forment un duo très rapidement attachant qui laisse augurer une série vraiment très bonne et particulièrement plaisante à suivre.

Du côté des autres protagonistes, Patrick d’Assumçao est bien intéressant en chef mafieux local. Alban Lenoir l’est tout autant en policier. Sophie-Marie Larrouy est amusante en sœur du personnage principal. Et Natalia Dontcheva est très bonne en tenancière de bar.

Les deux premiers épisodes de Cheyenne et Lola sont très réussis et particulièrement captivants à suivre. Avec un duo de personnages atypiques, de multiples intrigues imbriquées, un scénario bien ciselé et une réalisation vraiment agréable, l’œuvre sort de l’ordinaire et fait une proposition tout à fait sympathique à découvrir.

Et si cette saison marche, et je le souhaite, il ne serait pas impossible qu’il y ait une suite aux aventures de ces deux femmes singulières.

Surprenant et intéressant.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 et 1.02
- Titre : Le big-bang, L’échelle de Jacob
- Date de première diffusion : 24 novembre 2020 (OCS)
- Créateur : Virginie Brac
- Réalisateur : Eshref Reybrouck
- Scénariste : Virginie Brac
- Avec : Veerle Baetens, Charlotte Le Bon, Alban Lenoir, Patrick d’Assumçao, Lubna Azabal, Sophie-Marie Larrouy, Natalia Dontcheva, Stephen Di Tordo, Xavier Mathieu

RÉSUMÉ

Sortie de prison il y a trois mois, Cheyenne fait des ménages sur les ferries en rêvant de partir en Amazonie. Lola est une ravissante parisienne, égoïste et sans scrupules, qui vient de débarquer dans le Nord pour s’installer avec son amant. Quand Lola tue l’épouse de son amant, Cheyenne, témoin involontaire, sait qu’elle va être accusée du meurtre à cause de son casier. Elle est obligée de demander au caïd de la région de faire disparaître le corps. Une faveur qui va les entrainer dans un très dangereux jeu de dupes, tout en leur permettant de faire fortune à l’insu de tous…

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Jack Lemmon une vie de cinéma : La review
His Dark Materials : Review 2.07 Æsahættr
His Dark Materials : Review 2.06 Malice
3615 Monique : Review de la Saison 1
His Dark Materials : Review 2.05 The Scholar
Black Phone : Le prochain film d’horreur de Scott (...)
Wonka : Un préquel pour le Howard Hughes de la confiserie de (...)
Chicago Med : Steven Weber pour la série médicale de (...)
Devotion : Christina Jackson pour le film de guerre de JD (...)
Elfes : La critique du tome 28
Cinéma - Bandes Annonces : 22 janvier 2021
WandaVision : Review du troisième épisode
Star Trek Picard : Des changements qui auront un impact (...)
She-Hulk : Ginger Gonzaga dans la série Marvel de Disney+
Walker : Un point de départ tout trouvé