493 connectés

TIME Stories : La critique d’Une Nuit d’Été

Date : 26 / 11 / 2020 à 07h45
Sources :

Unification France


Cette critique est sans spoiler


Une Nuit d’Été
TIME Stories Révolution #2

Description :

"A.T 6951 : Découvrez un monde étrange empli de créatures merveilleuses, d’illusions et de lieux subtilement déformés. Dans cette aventure unique et cette réalité alternative, « rien ne doit être pris en mauvaise part s’il est offert avec candeur et respect ».

Découvrez le deuxième scenario stand-alone du cycle Révolution, profitez-en pour incarner des personnages hauts en couleur issus de l’œuvre de Shakespeare. Il s’agit d’une aventure onirique sous l’angle de la comédie : une première dans TIME Stories. Elle poursuit la saga TIME Stories Revolution et est compatible avec la boîte Expérience."



Le visuel de la boîte et son contenu :

- 1 livret de règles
- 1 planche de jetons
- 26 cristaux d’Azrak
- 107 cartes Histoire
- 60 cartes Communes
- 60 cartes Personnelles

Les nouveautés de ce standalone :

Le déroulement d’une partie reste, dans l’ensemble identique au
premier scénario The Hadal Project, ici.

Vous pouvez aussi la compléter d’un fil rouge d’une campagne grâce à l’extension Expérience.

En plus, de nouvelles mécaniques entrent en jeu :

- Les Cartes Mystère sont des éléments affectant le groupe (rouge) ou personnels (jaune).
- Les Jetons Magie qui seront dépensés ou récupérés au cours de l’aventure.
- Les Cartes Altération modifient les caractéristiques techniques des Réceptacles.
- Les Cartes Pouvoir donnent une capacité spéciale à un Réceptacle.

Vous pouvez
consulter les règles complètes ici.

Le verdict :

Originale, cette histoire l’est, sans aucune doute.

En reprenant le caractère éthéré et fantastique de la pièce classique de William Shakespeare, Le Songe d’une nuit d’été et ses personnages, cet opus prend des risques. En effet, l’histoire est contemplative et donc peu conventionnelle dans la saga, qui se veut plus épique.

De clin d’œil en superbes illustrations, l’atmosphère est vraiment réussie, mais pourrait désarçonner les adeptes du jeu.

De deux choses l’une, soit les joueurs apprécieront le changement d’ambiance et les subtils moments poétiques, soit ils se trouveront perdus, au milieu d’une histoire un peu molle, avec de nouvelles mécaniques qui n’apportent pas grand chose (voir alourdissent encore la partie).

Impossible de vous dire, à l’avance, à quelle catégorie vous appartiendrez.

Une nuit d’été sera donc soit la meilleure boîte que vous aurez joué, soit la plus ridicule (à l’image de sa fin, dont je ne dirais rien, pour ne pas spoiler).

Fiche technique

Type : Coopératif
Format : Boîte de jeu
Auteur(s) : A. Merieux, M. Rozoy
Éditeur : Space Cowboys
Illustrations : J. Carette
Nombre de joueurs : 1 à 4
Age des joueurs : 10 ans et plus
Durée d’une partie : 180-240 minutes
Édition Française : Oui
Extensions disponibles : Standalone
Prix constaté : Moins de 30 euros


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Micro Art Studio - Scenery : Les décors prépaints pour (...)
Chronicles of Crime : La critique en l’an 1400
Les Partisans : La critique du JdR de super-héros Alliés vs (...)
Near and Far : La critique du jeu des Royaumes du lointain
Mage - L’Ascension : La critique de l’édition 20ème (...)
Black Phone : Le prochain film d’horreur de Scott (...)
Wonka : Un préquel pour le Howard Hughes de la confiserie de (...)
Chicago Med : Steven Weber pour la série médicale de (...)
Devotion : Christina Jackson pour le film de guerre de JD (...)
Elfes : La critique du tome 28
Cinéma - Bandes Annonces : 22 janvier 2021
WandaVision : Review du troisième épisode
Star Trek Picard : Des changements qui auront un impact (...)
She-Hulk : Ginger Gonzaga dans la série Marvel de Disney+
Walker : Un point de départ tout trouvé