Kaali Khuhi : La review du film Netflix

Date : 30 / 10 / 2020 à 11h30
Sources :

Unification


Kaali Khuhi est un bon film fantastique indien qui revient sur une horrible coutume d’un petit village tendant à éliminer les nouveau-nés féminins d’une affreuse façon.

Le scénario de Rupinder Inderjit, David Walter Lech et de Terrie Samundra présente une famille qui retourne dans le village d’enfance du père pour prendre soin de sa mère malade. Mais la jeune fille va se mettre à voir un étrange fantôme qui semble causer les morts qui commencent à s’accumuler en ce même lieu.

L’histoire ne fait pas peur, mais une certaine atmosphère planant dessus crée le malaise. Surtout lorsque l’on découvre progressivement ce qui arrive aux gamines, qui ont pour seule malchance de ne pas naître garçon.

À travers ce récit fantastique, c’est aussi une certaine tradition de l’Inde qui continue de privilégier les garçons au profit des filles, et dont le sex-ratio est artificiellement maintenu en faveur de ces derniers, qui est pointée du doigt.

La plongée au travers de ce village isolé, n’ayant ni électricité ni eau courante, est intéressante. D’autant que la plupart des événements sont vus à travers les yeux d’une enfant qui découvre un environnement dont elle n’a pas l’habitude.

Les personnages sont aussi intéressants et bien joués par les différents comédiens. Shabana Azmi incarne parfaitement une grand-mère effrayante. Satyadeep Misra est très bon en père ambigu. Sanjeeda Sheikh est intéressante en mère moderne. Leela Samson campe fort bien une tante sympathique. Et Riva Arora est une gamine que l’on a envie de suivre avec plaisir. Ces derniers sont d’une grande sobriété, dans une œuvre dans laquelle aucune scène dansée ou chantée ne vient éclairer un récit sombre.

La réalisation de Terrie Samundra propose quelques belles séquences, dont une assez surréaliste et étonnante à la fin de l’œuvre. Elle s’appuie parfois sur certains décors naturels pour faire avancer son histoire et sait suivre de près sa jeune héroïne pour la faire plonger au cœur d’un passé bien violent. Elle utilise aussi fort bien la photographie de Sejal Shah qui est agréable à voir.

Kaali Khuhi est un film qui a le mérite de s’essayer au genre et de faire une proposition horrifique dans laquelle l’innocence d’une jeune fille va s’opposer aux coutumes horrifiques d’un village reculé. Avec une histoire touchante, une mise en scène intéressante et des personnages entiers, le long métrage mérite que l’on se penche dessus.

Triste et poisseux.

SYNOPSIS

Lorsqu’un esprit tourmenté maudit un village au lourd passé d’infanticide féminin, le sort du lieu repose entre les mains d’une fillette de dix ans.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 30
- Titre original : Kaali_Khuhi
- Date de sortie : 30/10/2020
- Réalisateur : Terrie Samundra
- Scénariste : Rupinder Inderjit, David Walter Lech, Terrie Samundra
- Interprètes : Shabana Azmi, Sanjeeda Sheikh, Riva Arora, Satyadeep Misra, Leela Samson, Hetvi Bhanushali, Rose Rathod, Samuel John, Nirmal Jeet Kaur, Rajinder Kumar
- Photographie : Sejal Shah
- Montage : Sanyukta Kaza
- Musique : Daniel B. George
- Costumes : Anirban Haldar, Gurmehar Kaur
- Décors : Angelica Monica Bhowmick
- Producteur : Ramon Chibb, Anku Pande pour Manomay Motion Pictures, Netflix
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- IMDB


Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


En place : Critique de la saison 1
Ginny & Georgia : Critique de la saison 2
JUNG_E : La critique du film Netflix
Maniac par Junji Ito - Anthologie macabre : Critique de la saison (...)
Sky Rojo : Critique de la saison 3
Harry Potter - Hogwarts Legacy : Les vidéos de Gameplay et les (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 28 janvier 2023
Shazam ! - La Rage des Dieux : La nouvelle bande annonce
Doom Patrol / Titans : La purge dans le DCTV continue
Knock at the Cabin : Un questionnement profond sur la vérité et (...)
Shotgun Wedding : La critique du film
En place : Critique de la saison 1
Bel-Air : Le retour de Tatyana Ali dans la réimagination (...)
Mo : Une seconde saison pour la série Netflix
Changelin - Le Songe : Le financement de l’édition du 20ème (...)