471 connectés

The Boys : Review 2.06 On ne prend plus de gants

Date : 26 / 09 / 2020 à 15h00
Sources :

Unification


Voilà un 6e épisode de The Boys qui fera date dans l’histoire de la série. Un Protecteur amoureux (qui a encore du mal à gérer ses émotions), une Stomfront qui joue avec le feu (à vouloir manipuler un peu trop son acolyte de Vought), des Boys qui braquent une usine à Supers (aux pouvoirs incroyablement effrayants) et un Hughie qui se lave les cheveux au shampoing pour enfant. Voilà en somme ce que nous propose la série Amazon Prime pour cette semaine.

Le final de l’épisode 5 a eu un effet tout à fait prévisible sur notre Protecteur à tous... Il est amoureux. Fidèle à lui même, il est incapable de gérer un tel niveau d’émotion et pète un câble à la moindre occasion. Mais son idylle n’est pas une simple histoire d’amour, et elle risque fort de l’amener là où il considère être le mieux, à la tête d’une armée "de millions de super-héros" fabriqués par la seule multinationale à produire le Composé V, Vought.

De leur côté, les Boys continuent à mener l’enquête sur les obscures origines de Stormfront. Leur enquête les mène face à une vieille connaissance, La Torche (ou Lamplighter en V.O.). Croiser cet ancien membre des 7 nous permet d’en savoir un peu plus sur le comment les Boys se sont rencontrés il y a tant d’années (et sur le qu’est-ce qui a fait qu’ils se sont séparés avant de se retrouver pour la saison 1), et on en apprend davantage sur Le Français (qui a décidément un prénom bien de chez nous).

Les Boys - et les 7 - vont finalement se retrouver à faire face à une bande de Supers aussi dérangés que puissants et destructeurs. Hughie, de son côté, se fait "dorloter" à l’’hôpital (un vrai) et on en apprend énormément sur son intimité la plus secrète. Quant à Stormfront, elle se lache et balance du très lourd. Elle nous dit absolument tout de ses origines et prévoit un avenir façon IIIe Reich pour la société qui l’emploie. Clin d’oeil évident ici à son alter-égo - masculin - des bandes dessinées qui a pour coutume de se balader avec une cape portant symbole d’une certaine croix bien connue de certains partis politiques d’extrême droite outre Rhin.

L’épisode est intense et nous livre donc un véritable condensé d’informations plus trépidantes les unes que les autres. La réalisation de Sarah Boyd et le montage de Anslem Richardson sont très efficaces et nous permettent de suivre les nombreux arcs narratifs à la perfection, sans jamais se perdre. Chaque histoire, intrigue et sous-intrigue bénéficie équitablement du temps d’écran nécessaire. On ne s’ennuie même jamais, bien au contraire.

Enfin, l’épisode réserve 2 scènes toutes autant irrévérencieuses que la série. Au début de l’épisode, dans un coin sordide d’une ruelle crade, et dans le courant de sa 2e moitié, lorsque La Crème se fait étrangler par un singulier appendice.

Vous l’aurez compris, encore un épisode qui frôle la perfection et qui ne doit vraiment pas être mis devant les yeux des plus jeunes. Graphisme, violence sanguinolente, spectacle, émotions (du Protecteur) et du sexe. The Boys continue de nous éblouir d’irrévérence.

ÉPISODE

- Episode : 2.06
- Titre : On ne prend plus de gants
- Date de première diffusion : 25 septembre 2020 (Amazon Prime)
- Créateur : Erick Kripke
- Réalisateur : Sarah Boyd
- Scénariste : Anslem Richardson
- Avec : Karl Urban, Anthony Starr, Jack Quaid, Laz Alonso, Tomer Capon, Karen Fukuhara, Erin Moriarty, Aya Cash, Dominique McElligott, Jessie T. Usher, Chace Crawford, Nathan Mitchell, Claudia Doumit et Giancarlo Esposito

RÉSUMÉ

Contraints à la clandestinité, Hughie, La Crème, Le Français et Kimiko essaient tant bien que mal de s’adapter à cette vie de cavale, Billy Butcher restant pour sa part introuvable. En parallèle, Stella peine à trouver sa place parmi les Sept, tandis que Le Protecteur s’efforce de prendre le contrôle total de la situation. Ses ambitions sont contrariées par l’arrivée de Stormfront, une nouvelle super-héroïne experte en réseaux sociaux et prête à tout pour arriver à ses desseins. Pour pimenter le tout, la menace des Super-méchants fait des vagues et Vought essaie de capitaliser sur la paranoïa qui s’empare du pays.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


The Boys : Review 2.08 Les innocents
The Boys : Review 2.07 Le Fils Du Boulanger
The Walking Dead - World Beyond : Review 1.01 Brave
The Boys : Review 2.06 On ne prend plus de gants
The Boys : Review 2.05 Quand Faut Y Aller, Faut Y Aller
The Suicide Squad : L’équipe réunie par Empire (...)
Star Wars : Qu’est-ce qui pourrait faire revenir Finn dans (...)
Petit guide de la chasseuse de monstres : La review du film (...)
Les nouvelles aventures de Sabrina : Les premières images de la (...)
Vortex : La critique
The Son : Une mini-série pour et par Jake Gyllenhaal
Miss : La critique
Don’t Look Up : Du beau linge pour le film Netflix (...)
Nains : La critique du tome 17
Romans et Bd-jeux : Les dernières ouvrages de 404 édition