290 connectés

Kajillionaire : La critique

Date : 27 / 09 / 2020 à 11h30
Sources :

Unification


Kajillionaire est une excellente comédie décalée et vraiment originale présentant une famille sortant du lot.

Le scénario de la réalisatrice Miranda July montre des parents qui ont élevé pendant 25 ans leur fille unique pour être une arnaqueuse comme eux. Sa rencontre avec une jeune fille volontaire, voulant se joindre à eux pour leur prochain coup, va changer leur dynamique et va lui faire prendre conscience d’un certain nombre de choses.

Le récit est vraiment très drôle et extrêmement atypique. Un vent de fraîcheur, d’immoralité et d’irrespect plane sur l’œuvre qui analyse finement les relations interhumaines, les liens familiaux, l’envie de réussir et le besoin d’être aimé.

Il faut d’ailleurs saluer la remarquable prestation des quatre comédiens qui sont tous plus bons les uns que les autres. Toutefois, c’est Evan Rachel Wood qui ressort encore plus en jeune femme bridée émotionnellement qui va s’ouvrir progressivement au monde. Cette dernière livre une prestation incroyable, tant physique que mentale et propose un personnage parfois lunaire, extrêmement attachant et d’une originalité folle.

Debra Winger et très bonne en mère souhaitant toujours réussir la meilleure arnaque. Richard Jenkins est formidable en père truculent ayant des idées farfelues. Gina Rodriguez est vraiment amusante en jeune fille s’attachant à cette famille hors norme.

La dynamique du film repose sur les quatre comédiens qui fonctionnent remarquablement ensemble et font une prestation digne des Oscars.

La mise en scène de Miranda July est magnifique. À travers ces individus ne reculant devant rien pour se faire de l’argent, la réalisatrice brocarde une société américaine dans laquelle seul l’argent compte. Moins spectaculaire qu’un film de casse ou de braquage à millions, ce sont des petites arnaques dont s’occupent les protagonistes principaux. De celles leur permettant de vivoter en espérant un grand coup.

On découvre sans arrêt des trouvailles visuelles et des éléments étranges dans l’histoire, à l’image du mur suintant et moussant du logement de la famille. Ainsi, en plus d’une histoire décalée, le visuel l’est tout autant et fait généralement rire tout en étonnant fortement, tel un final inattendu et extrêmement puissant.

Les décors de Sam Lisenco, très bien trouvés, et les costumes de Jennifer Johnson, dont la garde-robe mémorable du personnage principal, apportent aussi beaucoup au décalage que l’on vit sur l’écran.

Kajillionaire est un film vraiment atypique et formidable qui fait passer un vrai vent de fraîcheur dans le milieu cinématographique tout en interrogeant sur les valeurs de la vie et le sens de la famille. Avec une histoire drôle et inventive, une réalisation brillante et un quatuor d’acteurs qui crève l’écran, on passe vraiment un très bon moment, et on s’amuse beaucoup devant les tribulations de cette famille sortant de l’ordinaire.

Divertissant et follement original.

SYNOPSIS

Theresa et Robert ont passé 26 ans à former leur fille unique, Old Dolio, à escroquer, arnaquer et voler à chaque occasion. Au cours d’un cambriolage conçu à la hâte, ils proposent à une jolie inconnue ingénue, Mélanie, de les rejoindre, bouleversant complètement la routine d’Old Dolio.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 45
- Titre original : Kajillionaire
- Date de sortie : 30/09/2020
- Réalisateur : Miranda July
- Scénariste : Miranda July
- Interprètes : Evan Rachel Wood, Richard Jenkins, Debra Winger, Gina Rodriguez
- Photographie : Sebastian Winterø
- Montage : Jennifer Vecchiarello
- Musique : Emile Mosseri
- Costumes : Jennifer Johnson
- Décors : Sam Lisenco
- Producteur : Megan Ellison, Dede Gardner, Youree Henley, Jeremy Kleiner, Brad Pitt pour Plan B, Annapurna Pictures
- Distributeur : Apollo Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Kajillionaire



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Michel-Ange : La critique
Poly : La critique
Petit Vampire : La critique
Le feu sacré : La critique
Manhunter : La critique
WandaVision : Les problèmes de santé mentale de la Sorcière (...)
L’étoffe des Héros : Review 1.04 Advent
Avatar 2 : Tourner sous l’eau n’a pas été de tout (...)
The Falcon and The Winter Soldier : Le retour de certains (...)
Voyage vers la Lune : La review du film Netflix
The Batman : La technologie du Mandalorian pour certaines (...)
Quibi : Chronique d’une mort annoncée
Devoted : La prochaine série des producteurs de Snowpiercer
You : Travis Van Winkle et Shalita Grant rejoignent la saison 2 (...)
First Kill : Une série de vampires produite par Emma Roberts pour (...)