609 connectés

Enola Holmes : La review du film Netflix

Date : 23 / 09 / 2020 à 13h30
Sources :

Unification


Enola Holmes est une très bonne adaptation de l’œuvre littéraire en 6 romans de Nancy Springer qui donne au célèbre Sherlock Holmes une petite sœur tout aussi futée que lui.

Le scénario de Jack Thorne présente la dernière des Holmes qui, suite à la disparition de sa mère, et devant le désir de ses frères le hautain Mycroft et le distant Sherlock, de la mettre dans une école-internat de jeunes filles, décide de partir seule à sa recherche et va se retrouver confrontée à une terrible machination. Le récit intègre ce qui fait le charme de Sherlock Holmes, soit une intrigue plus compliquée qu’elle ne le semble, de multiples indices disséminés et un esprit vif permettant de les assembler.

L’œuvre littéraire est en procès avec les descendants d’Arthur Conan Doyle, le créateur du célèbre Sherlock, car pour eux, les émotions du célèbre détective apparaissent dans des livres qui ne sont pas encore tombés dans le domaine public. Ce qui fait que l’on découvre un Sherlock Holmes plus humain que celui qui est incarné dans d’autres œuvres cinématographiques.

Le film d’Harry Bradbeer est bien sympathique et offre des séquences spectaculaires, notamment d’affrontements entre une jeune fille déterminée et un homme de sinistre augure ne lui voulant pas du bien. La mise en scène se focalise sur le personnage principal et lui permet de s’affranchir régulièrement du quatrième mur pour s’adresser directement au public.

Millie Bobby Brown est d’ailleurs très bonne dans le rôle du personnage éponyme. Cette dernière lui apporte une véritable fraîcheur et un grand humour et elle est crédible dans toutes les séquences nécessitant qu’elle se défende ou qu’elle s’échappe. Il est très intéressant de voir que la comédienne de 16 ans, et sa sœur aînée Paige Brown, sont productrices de l’œuvre. Un vrai intéressement à cette série littéraire qui pourrait bien donner de nouveaux films permettant de suivre la carrière et les enquêtes d’Enola Holmes si le long métrage remporte du succès.

Helena Bonham Carter est formidable en mère battante ayant pris en charge l’éducation de sa fille. Henry Cavill se fond finalement très bien dans le rôle de Sherlock à qui il apporte une intéressante sensibilité. Sam Claflin est très juste en irritant grand frère qui estime détenir la vérité. Louis Partridge campe bien un jeune lord qui va croiser le chemin de l’héroïne. Et Burn Gorman est impeccable en homme de main ne reculant pas devant le crime.

Les très beaux décors de Michael Carlin et les magnifiques costumes de Consolata Boyle apportent une véritable épaisseur à la reconstitution de l’Angleterre de la fin du XIXe siècle. Les beaux paysages du Royaume-Uni, et la présence imposante de la ville de Londres participent pleinement à l’immersion du spectateur dans un autre temps.

La musique de Daniel Pemberton est d’ailleurs bien agréable à écouter et se marie fort bien avec les aventures de cette jeune fille dégourdie.

Enola Holmes est un très bon film qui est vraiment plaisant à voir et permet de rencontrer une nouvelle enquêtrice suivant la ligne directe de son grand frère. Avec un récit soigné, une belle mise en scène, une reconstitution crédible et de très bons acteurs, il ne faut pas hésiter à découvrir cette jeune femme n’ayant pas froid aux yeux et souhaiter qu’elle revienne dans de nouvelles aventures aussi hautes en couleur.

Sympathique et amusant.

SYNOPSIS

Enola, la jeune sœur de Sherlock Holmes, met ses talents de détective à l’épreuve pour tenter de retrouver sa mère disparue et déjouer une dangereuse conspiration.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 03
- Titre original : Enola Holmes
- Date de sortie : 23/09/2020
- Réalisateur : Harry Bradbeer
- Scénariste : Jack Thorne d’après l’œuvre de Nancy Springer
- Interprètes : Millie Bobby Brown, Henry Cavill, Louis Partridge, Sam Claflin, Helena Bonham Carter, Fiona Shaw, Burn Gorman, Frances de la Tour, Susie Wokoma
- Montage : Adam Bosman
- Musique : Daniel Pemberton
- Costumes : Consolata Boyle
- Décors : Michael Carlin
- Producteur : Millie Bobby Brown, Mary Parent, Paige Brown, Ali Mendes, Alex Garcia pour Legendary Entertainment, PCMA Productions
- Distributeur : Netflix France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Enola Holmes



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Petit guide de la chasseuse de monstres : La review du film (...)
Kipo et l’âge des Animonstres : Review de la saison (...)
Guillermo Vilas - Un classement contesté : La review du film (...)
Star Trek Discovery : Review 3.02 Far From Home
Voyage vers la Lune : La review du film Netflix
Petit guide de la chasseuse de monstres : La review du film (...)
Les nouvelles aventures de Sabrina : Les premières images de la (...)
Vortex : La critique
The Son : Une mini-série pour et par Jake Gyllenhaal
Miss : La critique
Don’t Look Up : Du beau linge pour le film Netflix (...)
Nains : La critique du tome 17
Romans et Bd-jeux : Les dernières ouvrages de 404 édition
Cinéma - Bandes Annonces : 27 octobre 2020
Mourir peut attendre : James Bond chez Netflix, Apple ou Amazon (...)