Away : Review de la saison 1

Date : 02 / 09 / 2020 à 14h30
Sources :

Unification


La première saison de Away est une série très réussie de 10 épisodes de 50 minutes présentant les péripéties d’une mission envoyée sur Mars.

Le scénario de Jessica Goldberg, Andrew Hinderaker, Jason Katims, Chris Jones, Ellen Fairey et Aditi Brennan Kapil se focalise sur un vaisseau international qui a pour objectif d’aller sur la planète rouge, d’y rester deux ans avant de revenir sur terre. Ce qui, évidemment, laisse de la marge pour une seconde, voir une troisième saison en cas du succès de la première.

Les épisodes alternent entre ce qu’il advient au cœur du vaisseau spatial et ce qu’il se passe sur terre. On suit plus particulièrement le mari et la fille du commandant de bord qui ont leurs propres problèmes à gérer, alors que la vie continue.

Pour entretenir le suspense et faire survenir des rebondissements, le vaisseau a vraiment beaucoup de problèmes, tous critiques, qui mettent à chaque fois en péril non seulement cette épopée spatiale, mais aussi la vie de son équipage qui se retrouve de plus en plus loin de notre belle planète et n’ont aucune chance d’être secourus en cas de panne fatale.

L’œuvre se veut globalement réaliste, bien qu’elle ne s’empêche pas, de temps en temps, de mettre des bruits dans l’espace. De plus, les problèmes rencontrés, et leurs résolutions, sont parfois un peu tirés par les cheveux et on espère sincèrement pour les astronautes actuels que ce ne sont pas des situations potentiellement réalistes dans la vraie vie. D’autant que le matériel semble parfois ne pas être complètement abouti et que le dépannage est généralement l’apanage du mari de l’héroïne qui paraît être un ingénieur génial ayant une immense connaissance de tous les morceaux du vaisseau.

Un très beau travail sur les décors a été effectué, apportant une grande véracité au vaisseau que l’on suit durant les 10 épisodes. Les tenues des astronautes et leurs accessoires, donnent une vraie crédibilité à ce que l’on voit l’écran, ce qui renforce l’empathie que l’on ressent à voir son équipage se débattre au milieu des événements plus ou moins dramatique qui leur arrive.

Il faut vraiment saluer l’incroyable travail sur les effets spéciaux qui a été produit. On a franchement l’impression que ce qui arrive au vaisseau se passe vraiment dans l’espace et l’effet de réalisme est plus vrai que nature. D’autant que la pesanteur n’est pas toujours présente et que les membres d’équipage, qui sont cinq, ainsi que les objets non attachés, flottent bien souvent au cœur de l’espace de leur véhicule intersidéral.

L’autre grand intérêt de la série tient aux relations entre les différents personnages et à l’impact qu’un éloignement aussi important de notre planète peut avoir sur des individus isolés.

C’est bien une équipe internationale qui est envoyée dans l’espace, avec une américaine aux commandes, une chinoise, un anglais d’origine africaine, un russe et un indien. Le monde est donc bien représenté, d’autant que cela permet aussi de montrer les relations internationales qui ne sont pas toujours au beau fixe et dont les représentants doivent être parfois au garde-à-vous.

Les frictions sont donc bien présentent, et la grande force du scénario est de parvenir à faire apprécier tous les différents personnages, en leur laissant le temps de montrer qui ils sont vraiment. On s’attache d’ailleurs beaucoup à eux en espérant qu’il ne leur arrive pas un drame. Les premiers épisodes se focalisent d’ailleurs plus précisément sur la vie de l’un d’entre eux en alternance, permettant de comprendre ce qui les a poussé à aller jusqu’à Mars.

Les personnages restés au sol sont aussi très travaillés. Cela permet, en se centrant sur la famille du personnage principal, de montrer comment peut se dérouler la gestion à distance de la vie des uns et des autres et l’impact psychologique que cela peut avoir.

La partie finale permet d’ailleurs d’entrevoir des évolutions au sein des relations entre tous les protagonistes présentés qui devrait être travaillées dans la suite pour réserver de nouveaux rebondissements.

La mise en scène de David Boyd, Charlotte Brändström, Bronwen Hughes, Edward Zwick et Jet Wilkinson est très homogène et vraiment fluide. Que l’on soit dans les étoiles ou sur notre planète, les événements s’enchaînent sans temps mort et donnent une grande envie de voir tous les épisodes à la suite.

Les comédiens sont tous excellents. Hilary Swank est vraiment formidable en commandant de la mission. Vivian Wu est impeccable en scientifique chinoise dédiée à son travail. Mark Ivanir est sympathique en vieux briscard russe, adepte de la sortie en plein espace. Ray Panthaki est très intéressant en adjoint du commandant. Ato Essandoh est fort touchant en botaniste rêvant de faire pousser des plantes sur Mars. Josh Charles est superbe en mari du personnage principal s’acharnant à régler tous les problèmes à distance. Talitha Eliana Bateman est très bonne en fille adolescente ayant peur de perdre sa mère. Et Monique Gabriela Curnen campe fort bien la meilleure amie de cette dernière qui travaille à la NASA. Il faut aussi signaler le très beau rôle de la fille trisomique de celle-ci, jouée par Felicia Patti, qui permet de montrer un bien beau personnage.

La saison 1 de Away est une série très impressionnante visuellement, et bien travaillée psychologiquement, qui permet de suivre une mission vers Mars semblant tout à fait plausible, en dehors des problèmes techniques récurrents que rencontre l’équipage. Avec un récit bien mené, des passages particulièrement spectaculaires, des personnages attachants et un suspense qui monte crescendo, on ne s’ennuie jamais durant les 8 heures de la série qui aide à s’évader très loin, jusqu’à une planète rouge à des années-lumière de chez nous.

Impressionnant et spectaculaire.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.10
- Titre : OK, Le point de non-retour, La moitié du ciel, D’excellents chars, Les chiens de l’espace, Garder la foi, Bonsoir, Mars, Signes vitaux, Spektr, Maison
- Date de première diffusion : 4 septembre 2020 (Netflix)
- Créateur : Jessica Goldberg, Andrew Hinderaker
- Réalisateur : David Boyd, Charlotte Brändström, Bronwen Hughes, Edward Zwick, Jet Wilkinson
- Scénariste : Jessica Goldberg, Andrew Hinderaker, Jason Katims, Chris Jones, Ellen Fairey, Aditi Brennan Kapil
- Avec : Talitha Eliana Bateman, Josh Charles, Ato Essandoh, Adam Irigoyen, Mark Ivanir, Ray Panthaki, Hilary Swank, Vivian Wu, Monique Gabriela Curnen, Felicia Patti

RÉSUMÉ

S’embarquant pour une dangereuse mission sur Mars à la tête d’un équipage international, Emma Green doit laisser derrière elle son mari et sa fille adolescente.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Day Shift : La critique du film Netflix
Gambling School - Twin : Critique de la saison 1
Locke & Key : Critique de la saison 3
Sandman : Critique de la saison 1
Carter : La critique du film Netflix
Day Shift : La critique du film Netflix
Une équipe hors du commun : Critique de la saison 1
The Walking Dead : Des marcheurs très différents pour Daryl dans (...)
DC : Les plans de Warner Bros avant la fusion avec Discovery
Strange Adventures : La série DC de HBO Max plus morte que (...)
Insidious 5 : Annonce de casting pour le nouveau film
Working Girl : Selena Gomez impliquée dans un remake pour 20th (...)
Wilderness : Ashley Benson et Eric Balfour pour la série Prime (...)
Big Sky : Rosanna Arquette arrive dans la saison 3
Cinéma - Bandes Annonces : 12 août 2022