620 connectés

L’Infirmière : La critique

Date : 05 / 08 / 2020 à 10h45
Sources :

Unification


L’Infirmière est un très bon film japonais parlant d’une façon originale d’une infirmière et de la notion de victime.

Le scénario du réalisateur Kôji Fukada présente une infirmière à domicile, très proche des membres de la famille dont elle s’occupe, qui va être accusée de complicité d’enlèvement de la fille cadette de cette dernière. Le récit montre alors sa longue descente en enfer et joue toujours avec la notion de culpabilité.

L’œuvre dénonce l’hypocrisie d’une société dans laquelle la victime est aussi coupable et qui ne fait pas de cadeaux aux personnes qu’elle estime responsable, alors qu’ils ne le sont en rien dans ce qui s’est passé. Ces éléments sont subtilement imbriqués dans la trame narrative, alors que le long métrage tourne autour des deux personnages principaux, l’infirmière et la fille aînée de la famille.

Les deux comédiennes sont d’ailleurs formidables dans leur rôle. Leur relation fonctionne vraiment très bien et permet de porter le récit. Mariko Tsutsui est remarquable en infirmière dévouée, à la vie ordonnée, qui voit son existence être chamboulée. Mikako Ichikawa est superbe en jeune femme renfermée voulant aussi être infirmière.

La réalisation de Kôji Fukada mélange la temporalité. C’est avec l’idée originale d’un changement de couleur de cheveux que le spectateur peut comprendre les événements du passé liés à cet enlèvement et ceux du présent. D’autant que le film joue toujours avec la perception du public qui découvre progressivement les tenants et les aboutissants d’un fait divers qui a tellement d’impact sur quelques personnes.

La mise en scène offre parfois quelques incursions étonnantes dans la psyché du personnage principal. Elle met ce dernier particulièrement en valeur, laissant de la place à la comédienne afin d’exprimer ses doutes et ses souffrances, ses joies et ses espérances au cœur de scènes parfois muettes, et d’une grande force.

L’Infirmière est un très bon film, une belle analyse psychologique et une œuvre de suspense qui entraîne le spectateur dans les pas d’une femme que l’on apprend à découvrir. Avec une histoire touchante, deux grandes actrices et une immersion au cœur d’une société qui n’est pas tendre avec ses ressortissants, surtout quand les journalistes s’acharnent, l’œuvre a un charme certain et est passionnante à découvrir.

Touchant et percutant.

SYNOPSIS

Ichiko est infirmière à domicile. Elle travaille au sein d’une famille qui la considère depuis toujours comme un membre à part entière. Mais lorsque la cadette de la famille disparaît, Ichiko se trouve suspectée de complicité d’enlèvement. En retraçant la chaîne des événements, un trouble grandit : est-elle coupable ? Qui est-elle vraiment ?

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 44
- Titre original : Yokogao
- Date de sortie : 05/08/2020
- Réalisateur : Kôji Fukada
- Scénariste : Kôji Fukada
- Interprètes : Mariko Tsutsui, Mikako Ichikawa, Sosuke Ikematsu, Hisako Okata, Mitsuru Fukikoshi, Miyu Ogawa, Ren Sudo
- Photographie : Ken’ichi Negishi
- Montage : Kôji Fukada, Julia Gregory
- Costumes : Kyoko Baba
- Décors : Yasuaki Harada, Jun Terao
- Producteur : Kazumasa Yonemitsu, Naohiko Ninomiya, Daisuke Futagi, Hirohisa Mukuju pour Comme des Cinémas, Kadokawa Pictures, Tokyo Garage, MK2 Productions
- Distributeur : Art House

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

L'Infirmière



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Kajillionaire : La critique
Autonomes : La critique
Billie : La critique
L’ordre moral : La critique
Un pays qui se tient sage : La critique
Avatar 2 : Le combat est engagé sur les plateaux de tournage
Raised by Wolves : Review 1.08 Mass & 1.09 Umbilical
The Flash, Legends Of Tomorrow, All American… : Les (...)
Westworld : Chaque saison est une réinvention
Kajillionaire : La critique
Our Flag Means Death : La comédie de pirates de Taika Waititi (...)
9-1-1 Lone Star, ACS Impeachment et Pose : Les séries de Ryan (...)
Die Hart : Quibi commande une saison 2
Runequest : La critique des aventures dans Glorantha
Netflix - Bandes annonces : 27 septembre 2020