588 connectés

The Witcher Blood Origin : Une série préquelle en préparation

Date : 28 / 07 / 2020 à 14h30
Sources :

Netflix via CBM


Quoi que l’on puisse penser de The Witcher, la série a été un énorme succès pour Netflix, et il est maintenant confirmé que The Witcher : Blood Origin est en préparation pour le géant du streaming. Il s’agit d’une série d’action live, qui a reçu une commande de 6 épisodes et on ne sait pas encore si elle sera indépendante ou s’il est prévu qu’elle devienne une sorte de série d’accompagnement de la série principale.

Ce que nous savons, c’est qu’elle se déroule 1200 ans avant les événements de The Witcher, et Blood Origin raconte une histoire perdue dans le temps : l’origine du tout premier Sorceleur, et les événements qui ont conduit à la "conjonction des sphères", lorsque les mondes des monstres, des hommes et des elfes ont fusionné pour ne faire plus qu’un.

Declan de Barra sera producteur exécutif et Showrunner et Lauren Schmidt Hissrich sera productrice exécutive. Andrzej Sapkowski, quant à lui, sera consultant créatif pour la série. Jason Brown et Sean Daniel de Hivemind, ainsi que Tomek Baginski et Jarek Sawko de Platige Films seront également tous producteurs exécutifs.

"En tant que fan de fantasy, je suis plus qu’enthousiaste à l’idée de raconter l’histoire de The Witcher : Blood Origin," dit Declan de Barra. "Une question me brûle l’esprit depuis que j’ai lu pour la première fois les livres de The Witcher : à quoi ressemblait vraiment le monde des Elfes avant l’arrivée cataclysmique des humains ? J’ai toujours été fasciné par la montée et la chute des civilisations, par la façon dont la science, la découverte et la culture s’épanouissaient juste avant cette chute. Comment de vastes pans de connaissances sont perdus à jamais en si peu de temps, souvent aggravés par la colonisation et une réécriture de l’histoire. Ne laissant derrière eux que des fragments de la véritable histoire d’une civilisation. The Witcher : Blood Origin racontera l’histoire de la civilisation elfique avant sa chute, et surtout révélera l’histoire oubliée du tout premier Sorceleur."

"Je suis très heureux de collaborer avec Declan et l’équipe de Netflix sur The Witcher : Blood Origin," note Lauren Schmidt Hissrich. "C’est un défi passionnant d’explorer et d’étendre l’univers de The Witcher créé par Andrzej Sapkowski, et nous sommes impatients de présenter aux fans de nouveaux personnages et une histoire originale qui enrichira encore plus notre monde magique et mythique."

"Il est passionnant que le monde de Witcher, comme prévu au tout début, se développe," poursuit Andrzej Sapkowski. "J’espère que cela amènera plus de fans dans le monde de mes livres."

The Witcher : Blood Origin doit être tourné au Royaume-Uni, mais avec tout ce qui se passe dans le monde en ce moment, il semble peu probable que Netflix ait arrêté une date de début de tournage. Cependant, les productions dans le pays ont repris, donc en supposant que le streamer commence à monter un casting, cela pourrait être plus tôt que prévu.


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


The Witcher : Les premières images de la saison 2
The Witcher : Eskel sera finalement incarné par Basil (...)
The Witcher Blood Origin : Une série préquelle en préparation
The Witcher : La showrunneuse promet une saison 2 moins (...)
The Witcher : Kim Bodnia sera Vesemir dans la saison (...)
Kipo et l’âge des Animonstres : Review de la saison (...)
Servant : Bande annonce et date pour la saison 2 de la série (...)
Guillermo Vilas - Un classement contesté : La review du film (...)
Day Shift : Jamie Foxx chassera des vampires sur Netflix
Zonakron - Valliance : La critique du jeu de rôle et de (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 26 octobre 2020
Star Trek Discovery : Review 3.02 Far From Home
Battlestar Galactica : Simon Kinberg pour écrire et produire le (...)
La Famille Addams : Tim Burton pour produire et réaliser une (...)
GLOW : Des questions de représentation auraient-elles provoqué la (...)