338 connectés

Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.08 After, Before

Date : 18 / 07 / 2020 à 13h00
Sources :

Unification


Bon, c’est décidé, j’arrête de dire que cette saison est excellente. Sinon vous allez penser que je radote...

Je critique trois séries chaque semaine, et c’est tout de même incroyable de voir comment pour deux d’entre elles (Stargirl, The 100) les changements d’auteurs et de réalisateurs d’épisode en épisode sont flagrants, alors que pour AoS, tout se tient. Il doit y avoir une équipe créative extrêmement vigilante quant à l’homogénéité de la production. Et c’est vraiment un régal !

Ce que j’aime par dessus tout dans cette série, c’est que chacun des personnages principaux est attachant. J’ai vraiment envie qu’ils se sortent de toutes les crises dans lesquelles les scénaristes les propulsent, alors que si Murphy ou même Clarke (The 100) venaient à disparaître, je m’en tamponnerais complètement le coquillard. Quant aux personnages de Stargirl, ils peuvent tous disparaître, je m’en balance un peu, je les connais à peine...

J’aime aussi cette façon qu’ont les acteurs d’AoS de légèrement sous-jouer leurs rôles, juste à la limite du ’Ah vraiment, je suis un héros ? Je ne m’en étais pas rendu compte.’ Alors que Clarke (The 100) ou Courtney (Stargirl) sont souvent irritantes avec leurs egos sur-rayonnants, et là je parle des actrices et pas des personnages qu’elles incarnent. Mais une fois de plus, ceci n’est que mon ressenti personnel. D’ailleurs, j’aimerais bien savoir ce que vous en pensez, vous, alors n’hésitez pas à contribuer au forum en bas de page !

Dans cet épisode, le Zephyr est en bien mauvaise posture : le moteur temporel fait des siennes, et l’équipe se retrouve propulsée dans le temps de plus en plus souvent, et de façon exponentielle. Le risque : arriver à un point où le Zephyr sera projeté dans sa propre bulle temporelle, s’annihilant instantanément. La vie de nos agents ne tient donc qu’à un fil, et le seul moyen pour résoudre le problème est de démonter une pièce du moteur temporel, ce que seule Yo-yo (Natalia Cordova-Buckley), avec sa super-vitesse, peut réaliser. Seulement voilà, Yo-yo n’est plus capable d’utiliser son pouvoir...

Pour tenter de trouver une solution à ce problème, Yo-yo et May (Ming-Na Wen) font une petite halte en 1983 pour aller à la rencontre de Jiaying (Dichen Lachman), la mère de Skye (Chloe Bennet) qui en connait un sacré bout sur les inhumains, en espérant qu’elle pourra les aider. Mais si le problème ne se trouvait pas dans le corps de Yo-yo, mais dans sa tête ?

Suspense assuré et cliffhanger sympathique : ’Ça n’a pas marché.’ Oui, mais quoi ? Vous le saurez en visionnant cet épisode...


EPISODE

- Episode : 7.08
- Titre : After, Before
- Date de première diffusion : 15 juillet 2020 (ABC)
- Réalisateur : Eli Gonda
- Scénariste : James C. Oliver, Sharla Oliver

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Becoming - Révéler son talent : La review des documentaires (...)
Le seul et unique Ivan : La review du film Disney+
Agents of S.H.I.E.L.D. Review 7.12 The End is at Hand & 7.13 (...)
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.11 Brand New Day
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.10 Stolen
Star Wars - The Mandalorian : Giancarlo Esposito évoque déjà une (...)
Supergirl : La saison 6 sera la dernière !
Enola Holmes : La review du film Netflix
Dark Crystal - Le temps de la résistance : Netflix met fin à la (...)
Batman : Le Batman Day fêté à Paris
The Hunt For Atlantis : Netflix se lance dans l’aventure
Your Honor : La bande annonce de la série Showtime avec Bryan (...)
Un pays qui se tient sage : La critique
Rebel : ABC adapte Erin Brockovich en série
It Will Just Be Us : Nicolas Coster-Waldau acquiert les droits (...)