640 connectés

Lost : Et pourquoi pas 10 saisons d’abord ?

Date : 04 / 07 / 2020 à 11h00
Sources :

Collider


Lost : Les Disparus, co-créée par Damon Lindelof avec Jeffrey Lieber et J.J. Abrams, a été diffusée sur le réseau ABC entre 2004 et 2010. Centrés sur des survivants d’un crash d’avion se réveillant sur une île bien singulière, les 122 épisodes avaient tenu en haleine bon nombre de fans, et la série est depuis devenue culte. Depuis 10 ans, si les séries "prestiges" telles que Mad Men et Breaking Bad ont tellement changé, c’est bien à cause de Lost. Les saisons se sont raccourcies (la 1ère de Lost contient 25 épisodes) et les séries sont devenues de plus en plus feuilletonnantes.

Dans un entretien avec nos amis de Collider, Lindelof explique comment les plans originaux de 3 saisons sont passés à 6 saisons produites alors que ABC en voulaient 10 ! En son temps, en 2004, rares étaient les séries feuilletonnantes telles que Lost. La série a véritablement été une révolution sur petit écran. De plus, Lindelof et son co-showrunner, Carlton Cuse ont négocié une date de fin pour la série en plein milieu de son déroulement. Quelque chose qui n’avait jamais été fait auparavant.

Faire 6 saisons de Lost était très loin des plans initiaux des scénaristes. Pire encore, alors en plein préparation pour le pilote, ils parlaient déjà de la fin de la série...

"Je n’essaie pas d’être diplomate, j’essaie de vous donner la réponse la plus précise dont je me souvienne, à savoir que les conversations sur la fin de la série ont commencé dès le début du pilote. L’une des notes que nous recevions d’ABC était « Quand allez-vous résoudre ces mystères ? Et une fois que vous aurez résolu ces mystères, pourquoi les gens continueront-ils à regarder la série ? » Et le premier niveau de cette note était : « Eh bien, nous allons introduire de nouveaux mystères au fur et à mesure. Nous espérons donc que pour chaque question à laquelle nous répondons, nous avons créé un nouveau mystère fascinant. Si nous parvenons à un bon équilibre, ils ne vont pas s’accumuler. » Je pense que nous pouvons tous deux convenir que nous n’avons pas trouvé le bon équilibre".

Lost a posé un tas de questions passionnantes, mais malgré cela, Lindelof avait espéré y mettre un terme après environ 3 saisons :

"Lost était du genre : « Qu’est-ce qu’il y a dans la trappe ? Qu’est-ce qui se passe avec le monstre ? Qui est le premier Sawyer ? Comment Locke est-il arrivé dans le fauteuil roulant ? Quelle est la nature de l’île ? Pourquoi semble-t-elle en mouvement ? Qui sont les Autres ? » Il y avait tous ces mystères fascinants et nous nous disions donc : « Nous voulons que ces questions soient résolues avant la fin de la saison 1, que ces questions soient résolues avant la fin de la saison 2, et que la série se termine au bout de trois ans environ. » C’était le discours initial, et ils ne l’entendaient même pas. Ils me regardaient particulièrement - Carlton est arrivé à peu près au milieu de la saison 1 et il a rejoint le chœur - mais ils me disaient : « Vous comprenez combien il est difficile de faire une série que les gens veulent regarder ? Et les gens aiment la série ? Alors pourquoi y mettre fin ? On ne met pas fin à une série que les gens regardent »."

Lindelof et Cuse ont donc poursuivi la saison 2, qui était toujours un succès de 24 épisodes de plus, puis ont essayé de faire entendre leurs voeux à ABC pour mettre fin à la série. Mais le réseau croyait dur comme fer que les scénaristes voulaient avant tout prolonger leur contrat et obtenir plus d’argent :

"Nous sommes donc allés jusqu’à la fin de la saison 2 et avons ensuite essayé de formaliser à nouveau la conversation. À ce moment-là, c’était formel parce que Carlton et moi avions tous deux des accords de deux ans qui se terminaient après la saison 2, donc nous négociions maintenant pour l’avenir de la série. Ils pensaient qu’ils étaient dans une négociation monétaire, où c’était comme si nous essayions d’obtenir plus d’argent, et tout ce que nous essayions d’obtenir, c’était qu’ils acceptent de mettre fin à la série. Aucune des deux parties n’a bronché, alors nous avons accepté de signer une prolongation d’un an - Carlton et moi - en sachant que nous partirions à la fin de la troisième saison et que quelqu’un d’autre dirigerait la série. Au même moment, Alias s’est terminé, donc Lost a absorbé un certain nombre de scénaristes fantastiques d’Alias, dont Drew Goddard qui avait déjà écrit quelques épisodes de Lost dans la deuxième saison et Jeff Pinkner, qui est incroyable, allait en quelque sorte être l’héritier présomptif pour la troisième saison".

À cette époque, Lindelof et Cuse prévoyaient déjà les problèmes futurs liés aux flashbacks :

"Pendant tout ce temps, quand ABC disait : « Pourquoi voulez-vous mettre fin à la série ? », nous disions : « Ces flashbacks sont limités. Vous pouvez faire comme trois flashbacks de Jack qui se saoule et qui est autodestructeur, ou de Charlie qui rechute, ou de Kate qui s’enfuit et le marshal qui la poursuit. Mais en fin de compte, le premier ressemble à une histoire d’origine parce que vous apprenez à connaître cette personne pour la toute première fois, mais tous les autres ont l’impression que vous faites du surplace. Il va donc falloir changer de vitesse : on peut introduire de nouveaux personnages qui ont de nouvelles histoires, mais les gens s’investissent dans les anciens. Nous voyons environ huit coups d’échecs en avance et ça ne va pas se terminer en beauté. » Et ils n’étaient pas d’accord avec nous".

Enfin, les problèmes sont arrivés à la saison 3. ABC l’a découpé en 2 parties. Les 6 premiers épisodes diffusés, il est apparu que les scénaristes avaient du mal. Les 16 autres épisodes de la saison n’ont été diffusés que 3 mois après.

"Le début de la saison 3 arrive. Ces six épisodes sont diffusés parce qu’ABC décide de diviser la saison en deux parties... Après la diffusion de ces six épisodes de la saison 3, ils ont finalement compris [...]. Mais il est devenu évident que nous travaillions si dur pour garder les personnages sur l’île, et cela commençait à être immensément frustrant. Les flashbacks n’étaient plus bons. À part l’ajout de Michael Emerson et Henry Ian Cusick en tant que rôle principaux, et Adelwale [Akinnuoye-Agbaje] et Michelle Rodriguez et Cynthia Watros, la section d’arrière, certaines de ces choses fonctionnaient mais pas toutes les autres".

Finalement, ABC - qui n’y comprenait semble-t-il rien - a accepté de mettre fin à la série... après la saison 10 !

"Puis ils sont finalement venus à la table et nous avons eu une vraie conversation. Ils m’ont dit : « Nous avons accepté de vous laisser terminer la série. » J’ai juste dit à Steve McPherson, « Merci. C’est ce qu’il y a de mieux pour la série », et il a dit, « On pensait à 10 saisons. » Imaginez ! On est à la moitié de la saison 3, alors comment voulez-vous qu’on puisse penser à arriver à 10 saisons ? Cela revient à dire qu’ils ne laissaient pas terminer la série, car combien de séries dramatiques arrivent à 10 saisons ?"

Puis, Lindelof a finalement avoué que 4 saisons aurait été l’idéal. Ils en étaient en fait au milieu de la saison 3 quand ils avaient déjà élaborer l’idée du Oceanic 6 et l’idée que certaines personnes allaient quitter l’île :

"Je me disais : « Je pensais plutôt à quatre [saisons]. » Non pas parce que j’étais en négociation, mais parce que nous avions déjà élaboré l’histoire d’Oceanic 6 dans une certaine mesure. Nous savions qu’un certain nombre de personnages allaient quitter l’île, qu’ils allaient passer un moment très misérable en la quittant, puis qu’ils allaient revenir pour le final. Nous avons pensé que nous pouvions faire cela à partir de la dernière moitié de la saison 3 et ensuite avoir une autre saison, la 4, qui aurait été une saison complète de télévision, avec une vingtaine d’épisodes pour tout faire. Et ils se sont dit : « Et si on en faisait neuf ? » (rires). Nous nous sommes donc mis d’accord sur six [saisons] avec moins d’épisodes pour nous donner plus de temps entre les saisons pour planifier les choses. Et puis bien sûr, la quatrième saison a été interrompue par la grève des scénaristes, mais tout le reste s’est déroulé relativement bien. Sans vouloir dire que tout ce que nous avons fait a fonctionné, mais nous avions un plan et nous l’avons exécuté".


Lost est Copyright © ABC Studios et Bad Robot Tous droits réservés. Lost, ses personnages et photos de production sont la propriété de ABC Studios et Bad Robot.



 Charte des commentaires 


Lost : Damon Lindelof explique la fin
Lost : Et pourquoi pas 10 saisons d’abord ?
Lost : Damon Lindelof revient sur l’impact du succès de la (...)
Lost : Selon les producteurs, une suite est inévitable
Lost : Si Jack avait été tué dans le pilote, qui aurait été le (...)
Justice League : Deathstroke lui aussi de retour pour le cut de (...)
Mindhunter : La fin probable de la série Netflix
Helstrom : Les leçons apprises de Lost appliquées à la série (...)
100% loup : La critique
Kipo et l’âge des Animonstres : Review de la saison (...)
Servant : Bande annonce et date pour la saison 2 de la série (...)
Guillermo Vilas - Un classement contesté : La review du film (...)
Day Shift : Jamie Foxx chassera des vampires sur Netflix
Zonakron - Valliance : La critique du jeu de rôle et de (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 26 octobre 2020