498 connectés

Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.05 A Trout in the Milk

Date : 26 / 06 / 2020 à 13h45
Sources :

Unification


Un peu moins de ferveur dans ma critique d’Agents of S.H.I.E.L.D. cette semaine. Il est vrai qu’il est difficile d’être au top à chaque épisode, et parfois, ça se relâche. Mais pas de beaucoup.

Il faut dire que la timeline a été perturbée par l’ingérence des Chronicoms dans l’histoire de l’humanité, et réparer les anachronismes n’est pas une mince affaire. Alors l’équipe doit se disperser, et le scénario par la même occasion...

À la fin de l’épisode précédent, on découvre qu’un Chronicom est resté en 1955 pour aider Wilfred Malick (Neal Bledsoe) et Hydra à s’emparer du S.H.I.E.L.D. En 1973, c’est chose faite. Mack (Henry Simmons) et son équipe ont suivi les autres Chronicoms dans le temps sans se douter de ce qui se tramait, et lorsque les agents débarquent à New York, le S.H.I.E.L.D. n’est plus ce qu’il aurait dû être. Coulson (Clark Gregg), Skye (Chloe Bennet), May (Ming-Na Wen) et Sousa (Enver Gjokaj) se pointent dans le club secret du S.H.I.E.L.D. dans l’espoir d’y retrouver Enoch (Joel Stoffer) et découvrent que Malick est encore en vie alors qu’il aurait dû mourir deux ans auparavant.

Et Malick a des plans : envoyer dans l’espace un satellite qui va lui donner le contrôle de la planète. C’est le projet ’Insight’, qui n’a strictement rien à faire à cette époque vu que sur la timeline originale, il a été lancé en 2014 suite à la bataille de New York. Il faut donc impérativement faire foirer les plans de Malick. Il y en a encore pour 3 ans avant que le projet n’aboutisse, ce qui laisse suffisamment de temps à nos agents préférés pour mettre des bâtons dans les roues d’Hydra, sauf que... les Chronicoms s’en mêlent encore, et les voilà repartis pour 1976, le jour du lancement du satellite ! La course contre la montre commence...

En dehors de l’intrigue principale : Jemma (Elizabeth Henstridge) a des petits soucis liés à son propre voyage dans le temps (au début de la saison) ; Fitz est mentionné, histoire de le rappeler à notre bon souvenir ; Enoch revient au bercail ; Sousa intègre l’équipe avec brio ; Deke (Jeff Ward) murit ; May se bat avec les émotions des autres et Coulson est de plus en plus humain dans son corps de LMD.

Il se passe beaucoup de choses dans cet épisode, et c’est peut-être ce qui le rend moins sexy que le précédent, où la narration, moins touffue, avait permis au réalisateur de se faire - de nous faire - vraiment plaisir. A noter, une fois de plus, le génial générique hommage aux séries des années 70.


EPISODE

- Episode : 7.05
- Titre : A Trout in the Milk
- Date de première diffusion : 24 juin 2020 (ABC)
- Réalisateur : Stan Brooks
- Scénariste : Iden Baghdadchi

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.07 The Totally Excellent (...)
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.06 Adapt or Die
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.05 A Trout in the Milk
Dans un autre monde - Les coulisses de la Reine des Neiges 2 : La (...)
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.04 Out of the Past
Star Trek Lower Decks : Vers la comédie animée et au (...)
Projet DC : Un univers The Batman en préparation sur HBO (...)
USS Greyhound - La Bataille de l’Atlantique : La review du (...)
La voix du succès : La critique
Charlie et ses drôles de dames : Pourquoi Thandie Newton a refusé (...)
The Fall [VOD] : La critique
Mystery Men : Le concours
Les 3 lois : La critique du recueil de scénarios inspirés des (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 14 juillet 2020
Wonder Woman 1984 : Lancer de javelot olympique