318 connectés

The 100 : Pourquoi la septième saison est-elle la dernière ? (SPOILERS)

Date : 25 / 05 / 2020 à 13h45
Sources :

Collider


Lors de l’épisode du lancement de la dernière saison de la série The 100 de CW, Clarke (Eliza Taylor) et ses amis tentent de reconstruire Sanctum, mais malgré leur détermination à faire mieux, une nouvelle menace surgit. Sur le fil de la bataille, avec leurs vies et l’avenir de l’humanité en jeu, ce combat apparemment sans fin pourrait bien être ce qui les achèvera tous.

Au cours d’une interview téléphonique avec Collider, Jason Rothenberg, le showrunner de la série, a parlé du calendrier serré qu’ils ont dû respecter pour terminer le final de la série, la production étant arrêtée à cause de COVID-19, de la décision de faire de la saison 7 leur dernière, en quoi cette saison finale et ce dernier épisode ressemblent à ce qu’il pensait qu’ils pourraient être, des défis spécifiques à la réalisation d’un épisode qui sert également de pilote pour une éventuelle préquelle.

Vous avez pu terminer le tournage du final de la série finale juste au moment où la production aurait du s’arrêter. Comment était-ce ? Quels ont été les défis à relever pour terminer la série, dans ces circonstances ? Vous avez terminé le tournage de la saison, mais à quel point était-ce difficile de devoir tout arrêter rapidement comme ça ?
C’était vraiment dur, mais le plus dur était de ne pas pouvoir vraiment embrasser tout le monde quand nous avons tout bouclé. Au fait, j’ai à moitié menti parce que nous avons quand même embrassé tout le monde, et heureusement personne n’est tombé malade. Vous avez raison, nous étions confrontés à cela. Il nous restait 3 jours à tirer quand ils ont appelé pour dire que tout le monde se confinait. Ils ont aussi dit que nous pouvions terminer, mais que nous devions trouver un plan pour le faire rapidement, alors nous avons monté les scènes du troisième jour, et nous avons fait trois jours de tournage en deux. Nous avons fait remonter le travail du lundi au samedi et nous avons tourné le samedi. Il devait y avoir une énorme fête pour le 100ème épisodes ce soir-là dans un restaurant bar, et tout le monde devait venir de L.A. en avion, et c’était censé être une grosse affaire, mais elle a été annulée. Au lieu de cela, et c’est probablement mieux ainsi, c’était juste une fête des acteurs et de l’équipe sur le plateau de notre taverne Sanctum, qui était émouvante, mais aussi semi-anticlimatique.

Lorsque vous avez annoncé que la saison 7 serait la dernière saison de la série, vous avez parlé d’une nouvelle douce-amère. Comment a-t-on décidé que ce serait la dernière saison ? Espériez-vous la poursuivre encore plus loin, ou était-elle juste là où elle devait se terminer ?
C’est là qu’il fallait aller. Je ne sais pas si le studio et la chaine nous auraient permis de poursuivre la saison 8. Je suppose qu’ils l’auraient fait. Ils ont eu la gentillesse de nous laisser faire 16 épisodes, pour arriver à l’épisode 100 cette année, donc je suppose qu’ils en auraient probablement voulu plus, mais nous étions prêts. C’est une longue période pour raconter l’histoire d’un groupe de personnages. L’une des choses qui nous a permis de la garder si fraîche, chaque année, c’est que nous l’avons beaucoup modifiée et que nous avons présenté beaucoup de nouvelles personnes. Nous ne voulions pas non plus abuser de l’accueil du public et être une série qui faisait des épisodes dans les saisons 10 et 12, et au-delà, juste pour les faire. C’est donc une décision que nous avons prise, et souvent on n’a pas la possibilité d’écrire sa propre fin et le moment où elle va se terminer. C’est une autre chose étonnamment généreuse que le studio et la chaîne ont permis.

Selon vous, dans quelle mesure cette dernière saison est-elle proche de ce que vous pensiez qu’elle pourrait être, et dans quelle mesure la fin de la série est-elle proche de ce que vous pensiez qu’elle pourrait être ?
Ce que je dirais, c’est qu’au niveau du tonus et de l’émotion, la fin est proche de ce que je pensais qu’elle pourrait être. Il y avait 2 ou 3 idées concurrentes qui avaient des nuances d’obscurité différentes, mais c’est celle que nous visions, émotionnellement, depuis le début, ou du moins c’est ce que je visais. Mais en vérité, quand nous avons commencé, nous ne savions pas que nous allions avoir une série, et encore moins sept saisons d’une seule série. Les choses évoluent. Chaque saison, nous aimons mélanger les choses, donc chaque saison était une nouvelle aventure. Certaines de ces saisons devaient se terminer sans que nous sachions s’il y en aurait d’autres, et il fallait donc faire le job pour faire à la fois une fin de série potentielle et une fin de saison, tout en un. La saison 5 est un bon exemple de quelque chose comme ça. Et puis, vous vous réunissez avec ces personnes vraiment intelligentes et talentueuses dans la writers’ room, et les choses s’améliorent et évoluent.

Quels sont les défis spécifiques à la réalisation de l’épisode, dans votre dernière saison, qui est également destiné à servir de pilote pour une éventuelle préquelle ?
C’était passionnant. La vérité, c’est que nous étions en train de conclure la saison avant que j’aie accepté de faire un pilote, pour que la série continue et nous n’étions pas sûrs de ce que cela devait être. Il y avait un épisode de la série que nous avions déjà prévu de faire, et lorsque Kim Shumway (scénariste/producteur exécutif) et moi avons commencé à parler de ce que pourrait être cette nouvelle série, nous avons réalisé qu’il y avait un tremplin parfait pour une histoire potentielle sur l’origine des Grounder. Et donc, parce qu’elle s’intègre si bien dans le plan de notre saison de toute façon, elle répond à beaucoup de questions auxquelles il faut répondre, du point de vue de la série, et comble certainement quelques lacunes, cette saison aussi. Sans cet épisode, l’histoire ne serait pas complète, donc ça fait ces 2 choses en même temps, d’une manière que nous pensions être relativement facile, en fait. Ce n’était pas facile à écrire, à tourner et à produire dans un monde COVID, mais d’un point de vue narratif, c’était tout à fait adapté.

Si cette série est acceptée, est-ce que vous en serez également le showrunner ?
Oui, si cette série se fait, et que nous nous sentons plutôt bien à ce sujet, mais qu’on ne sait jamais ce qui va se passer, je serai certainement là pour la mettre sur pied, au minimum.

L’ultime saison de The 100 est diffusée actuellement tous les mercredis sur CW.


The 100 est Copyright © CBS Television Studios, Warner Bros. Television, Alloy Entertainment et Bonanza Productions Tous droits réservés. The 100, ses personnages et photos de production sont la propriété de CBS Television Studios, Warner Bros. Television, Alloy Entertainment et Bonanza Productions.



 Charte des commentaires 


The 100 : Pourquoi la septième saison est-elle la dernière ? (...)
The 100 : La bataille finale pour le Sanctuaire commence
The 100 : Le pilote du spin-off recrute 3 acteurs
The 100 : Un nouveau titre pour la série préquelle ?
The 100 : Une nouvelle série préquelle spinoff backdoor pilot (...)
The Umbrella Academy : La bande annonce de la saison (...)
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.07 The Totally Excellent (...)
Batwoman : Javicia Leslie sera la nouvelle héroïne et Ruby Rose (...)
The Boys : Du rôle de Giancarlo Esposito aux mésaventures de (...)
Ju-On - Origins : Review de la saison 1
In Memoriam : La dystopie à la mémoire qui flanche pour HBO (...)
Felicità : La critique
Nine Bodies in a Mexican Morgue : Le petit streamer développe une (...)
Disco Elysium : Une série TV en développement
La chute de Delta Green : La critique du JdR Cthulhu in (...)