568 connectés

Histoire d’un regard : La critique

Date : 29 / 01 / 2020 à 09h15
Sources :

Unification


Histoire d’un regard est un bon documentaire présentant un photographe qui a couvert de nombreux évènements marquants du 20ème siècle.

Suite à la découverte d’un livre consacré à Gilles Caron, la documentariste Mariana Otero a découvert qu’elle connaissait beaucoup des photos présentées sans avoir mémorisé le nom du photographe qui les avait prises.

En accord avec la famille de ce dernier, elle reconstitue la chronologie des travaux de Gilles Caron jusqu’à sa disparition tragique à 30 ans en pleine guerre du Cambodge. Elle évoque aussi la disparition précoce de sa propre mère artiste, se trouvant un lien avec la famille du photographe, dont les filles étaient très jeunes lors de la disparition de ce dernier.

Le documentaire présente de façon chronologique les travaux de Gilles Caron. C’est mai 68 et Daniel Cohn-Bendit, qui ont permis au jeune homme de se faire remarquer. La narration de Mariana Otero et Jérôme Tonnerre est passionnante à suivre. Surtout sa manière de retracer la façon dont le photographe a appréhendé l’évènement et le regard qu’il a porté dessus et qui lui a permis de capter des moments qui sont depuis devenu célèbre.

Le passage concernant la guerre des Six Jours est aussi incroyable. La réalisatrice demande l’aide d’un spécialiste du moyen orient pour retracer la chronologie de la prise de Jérusalem par l’armée Israélienne. En effet, ce dernier, premier arrivé sur les lieux a réussi à capter des moments extraordinaires, dont l’ancien quartier mauresque qui a été rasé en 36 heures après la prise de la ville.

De nombreux autres reportages se succèdent, avec parfois en voix off la voix de Gilles Caron extraite des rares interviews qu’il a donné. On le découvre au Biafra, en Irlande ou en Tchécoslovaquie. Alors qu’entre deux reportages à l’étranger, il couvre des spectacles ou des tournages de film.

Les dernières images qu’il a captées, lors de la guerre du Cambodge, peu de temps avant sa disparition, sont d’autant plus touchantes que celui-ci ne voulait pas partir en mission et ne sentait pas ce reportage. Néanmoins, en l’absence d’autres reporters, il était parti avec dans l’idée de revenir se concentrer sur sa famille et d’éviter les lieux où il pouvait mourir. Car son mois de détention dans le Tibesti tchadien l’avait marqué et fait prendre conscience de sa propre mortalité.

Les entretiens de plusieurs personnes ayant connu le photographe, dont des membres de sa famille, sont intégrés dans le récit et permettent de mieux comprendre celui-ci et le regard singulier et pointu qu’il portait sur le monde. Une vision des choses que de très nombreuses photographies, magnifiques et parfois inédites, permettent d’illustrer. Car ces clichés sont omniprésents dans le long métrage et ont une force toujours intacte, parfois liée à une certaine nostalgie ou à une vision d’un monde passé dans lequel la violence était parfois très importante.

Histoire d’un regard est un documentaire sur un photographe qui mérite d’être (re)découvert. Un voyage fascinant au cœur de grands évènements qui ont ponctué les années 60 et 70 et que l’on visualise à travers le regard particulier d’un photographe qui a su en immortaliser certains moments marquants. Disparu tragiquement, le film permet non seulement de rendre hommage à un grand photographe, mais aussi à une profession qui prend de nombreux risques pour révéler certaines choses au grand public et faire en sorte que les horreurs et exactions ne soient pas enterrées, faute de preuves.

Passionnant et touchant.

SYNOPSIS

Gilles Caron, alors qu’il est au sommet d’une carrière de photojournaliste fulgurante, disparaît brutalement au Cambodge en 1970. Il a tout juste 30 ans. En l’espace de 6 ans, il a été l’un des témoins majeurs de son époque, couvrant pour les plus grands magazines la guerre des Six Jours, mai 68, le conflit nord-irlandais ou encore la guerre du Vietnam. Lorsque la réalisatrice Mariana Otero découvre le travail de Gilles Caron, une photographie attire son attention qui fait écho avec sa propre histoire, la disparition d’un être cher qui ne laisse derrière lui que des images à déchiffrer. Elle se plonge alors dans les 100 000 clichés du photoreporter pour lui redonner une présence et raconter l’histoire de son regard si singulier.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 33
- Titre original : Histoire d’un regard
- Date de sortie : 29/01/2020
- Réalisateur : Mariana Otero
- Scénariste : Mariana Otero, Jérôme Tonnerre
- Photographie : Hélène Louvart
- Montage : Agnès Bruckert
- Musique : Dominique Massa
- Producteur : Denis Freyd pour Archipel 33
- Distributeur : Diaphana Distribution

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Histoire d'un regard



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


La Communion : La critique
Trouble : La critique
L’état sauvage : La critique
Temps sans pitié : La critique
Lara Jenkins : La critique
Matrix 4 : Ellen Hollman rejoint le film en plein tournage
Les Simpson : L’affiche spéciale pour l’épisode (...)
Tales From The Loop : Bande annonce d’une série ambitieuse (...)
American Horror Story : Macauley Culkin rejoint les habitués de (...)
Avenue 5 : Review 1.06 Was It Your Ears ?
Kung Fu : Nouvelles annonces de casting pour le reboot de The (...)
Love, Victor : La série Disney+ déménage sur Hulu
La Communion : La critique
Ordinary Joe : 3 James Wolk pour le prix d’un dans le (...)
The Portable Door : Christoph Waltz et Guy Pearce pour la comédie (...)