662 connectés

Un soir en Toscane : La critique

Date : 04 / 02 / 2020 à 10h30
Sources :

Unification


Un soir en Toscane est un film intéressant de Jacek Borcuch qui s’interroge sur la parole publique et l’effet qu’elle peut avoir.

Le scénario de Jacek Borcuch et de Szczepan Twardoch présente une poétesse polonaise d’origine juive vivant en Toscane qui reçoit le prix Nobel de littérature. À l’occasion d’un discours, cette dernière va déclencher de nombreux événements.

La première partie est extrêmement intéressante, mais suite à ce fameux discours, le parti-pris scénaristique l’est beaucoup moins. Jusqu’à une fin qui a sa propre logique, mais qui pourrait bien ne pas emporter l’adhésion.

En thème sous-jacent de cette histoire présentant une famille particulière, ce sont aussi l’immigration et le terrorisme qui sont traités. L’œuvre se pare d’humanisme en utilisant parfois des formules chocs, mise dans la bouche et la poétesse, pour éveiller les consciences. Bien que le propos ne soit pas toujours évident.

L’interprétation est très bonne. Notamment celle de Krystyna Janda qui est vraiment excellente en femme de lettres vivant parfois en marge du monde. La grande actrice polonaise est aussi très à l’aise en espagnol et dans d’autres langues qu’elle utilise au cours du film. Cette dernière apporte une belle personnalité au personnage qu’elle incarne et permet de s’attacher à lui. Kasia Smutniak est très bonne dans le rôle de sa fille. Lorenzo de Moor est vraiment intéressant en restaurateur d’origine immigrée.

La mise en scène de Jacek Borcuch est sobre et suit de près le personnage principal et sa famille. Le réalisateur a décidé de transposer son histoire en Espagne afin de la rendre plus universelle et de lui donner un impact européen. D’autant que l’Espagne, comme tous les pays méditerranéens, est une porte d’immigration de l’Afrique.

La photographie de Michal Dymek est très belle et capte parfaitement la luminosité de cette région espagnole, notamment celle qui entoure cette grande maison isolée où vivent l’artiste et sa famille.

Un soir en Toscane est un film qui est un peu inégal dans son traitement, mais intéressant dans son sujet et la façon dont il est traité. Avec une très grande actrice et des répliques parfois ciselées, l’œuvre ne laisse pas indifférent et interpelle sur notre société.

Fort et ambigu.

SYNOPSIS

Maria Linde, poétesse et prix Nobel juive polonaise, s’est retirée loin des mondanités et des conventions dans la paisible campagne de Toscane. Elle y vit libre et heureuse, entourée de sa famille, de ses amis et de son jeune amant égyptien. Mais la tension monte dans la vieille Europe comme dans sa petite ville où les réfugiés affluent. Refusant l’hypocrisie ambiante, Maria accepte une ultime remise de prix, et revient dans l’espace public avec une déclaration qui fait scandale.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 36
- Titre original : Dolce Fine Giornata
- Date de sortie : 05/02/2020
- Réalisateur : Jacek Borcuch
- Scénariste : Jacek Borcuch, Szczepan Twardoch
- Interprètes : Krystyna Janda, Kasia Smutniak, Vincent Riotta, Antonio Catania, Lorenzo de Moor, Robin Renucci
- Photographie : Michal Dymek
- Montage : Przemyslaw Chruscielewski
- Musique : Daniel Bloom
- Costumes : Malgorzata Karpiuk
- Décors : Elwira Pluta
- Producteur : Marta Habior, Marta Lewandowska pour No Sugar Films
- Distributeur : New Story

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Un soir en Toscane



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Les Grands Voisins, la cité rêvée : La critique
Brooklyn Secret : La critique
Les lèvres rouges : La critique
Visions chamaniques - Territoires oubliés : La critique
Radioactive : La critique
Space Force : Review de la saison 1
Dune : Denis Villeneuve donne des détails sur les vers des (...)
The Stand : La mini-série de CBS All Access se montre
Chucky : Le plein d’infos sur la série SyFy à venir
Moonfall : Halle Berry tentera de sauver le monde pour (...)
Quelle Histoire ! : Review de la saison 1
Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part (...)
Armored : Un autre projet produit par Michael Bay
Cinéma - Bandes Annonces : 26 mai 2020
Wonder Woman 1984 : Lasso Psychédélique