527 connectés

La Beauté des choses : La critique

Date : 28 / 01 / 2020 à 09h15
Sources :

Unification


La beauté des choses est un très bon film de Bo Widerberg qui explore d’une intelligente et délicate façon l’éveil de la sexualité. Une œuvre qui, malgré de nombreux prix lors de sa sortie en 1995, n’avait jamais trouvé le chemin des salles françaises.

Le scénario de Bo Widerberg est en grande partie autobiographique, ce qui le rend criant de vérité. Ce dernier a mis de nombreuses années pour l’écrire et a réussi à convaincre son propre fils à en incarner le personnage principal.

L’histoire se déroule en pleine Deuxième Guerre mondiale en Suède. Un jeune homme se trouve de plus en plus attiré par sa jeune professeur mariée et va se lier d’amitié avec son mari sympathique, mais alcoolique.

Le récit se focalise sur l’adolescent, ses relations avec son entourage et son lien très fort avec son frère entré dans la marine. Il montre aussi la façon dont la découverte de l’art peut s’inviter dans la vie d’un jeune issu d’une famille pauvre et transformer sa vie.

Ce sont de véritables lieux qui ont servi de décors, comme l’ancienne école du réalisateur. L’immersion est donc complète et on a l’impression de se retrouver projeté dans les années 40, dans un pays nordique un peu protégé de ce qu’il se passe sur le reste du continent européen.

La réalisation, et le montage, de Bo Widerberg est magnifique. Il apporte une grande sensibilité à sa mise en scène et filme ses divers protagonistes avec une vraie tendresse. Les scènes entre le jeune homme et sa maîtresse ou celles entre ce premier et le mari sont vraiment très belles. Alors que les séquences de groupe permettent de s’immerger dans une époque parfois plus simple que la nôtre, mais ou les sentiments, les joies, et les malheurs n’ont pas évolués au cours de siècles.

Le final du long métrage est particulièrement réussi, doux-amer comme la vie, et d’une grande force, à la fois véridique et romanesque, poignant et percutant.

Les acteurs sont tous très bons et happent les spectateurs au cœur de leur vie. Johan Widerberg est magnifique en jeune homme troublé par une femme plus âgée. Celle-ci est remarquablement interprétée par Marika Lagercrantz qui est d’une grande justesse. Tomas Von Brömssen est formidable en mari n’arrivant pas à se réaliser professionnellement et grand amateur de musique classique et de gin.

C’est d’ailleurs de la musique classique qui compose la bande originale de l’œuvre et se mélange fort bien avec une histoire ouatée, parfois remplie d’une violence contenue et d’un désir croissant.

La beauté des choses est un très bon film porté par une réalisation léchée et précise et des comédiens remarquables. Avec cette histoire intemporelle de la naissance de la sexualité, Bo Widerberg brosse avec une grande tendresse le passage à l’âge adulte d’un jeune homme en pleine période troublée du siècle précédent. C’est donc, assurément, un long métrage à découvrir.

Beau et touchant.

SYNOPSIS

1943. Alors que ses camarades sont très occupés à parler de sexualité, un trouble s’installe entre Stig, jeune lycéen et son professeur Viola. Stig est attiré par cette femme belle et mature, Viola aime chez Stig sa jeunesse et son innocence. Ils deviennent vite amants. Mais Stig rencontre fortuitement Frank, le mari de Viola, représentant de commerce, alcoolique et fantasque. Une étrange relation d’amitié va naître entre eux.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 05
- Titre original : Lust Och Fägring Stor
- Date de sortie : 29/01/2020
- Réalisateur : Bo Widerberg
- Scénariste : Bo Widerberg
- Interprètes : Johan Widerberg, Marika Lagercrantz, Tomas Von Brömssen, Karin Huldt, Nina Gunke, Kenneth Milldoff, Bjorn Kjellman, Frida Lindholm
- Photographie : Morten Bruus
- Montage : Bo Widerberg
- Costumes : Renette Bengtsson, Lotta Petersson, Birthe Qualmann, Nicklas Östergren, Åsa Broms
- Décors : Palle Arestrup
- Producteur : Per Holst pour Trust Nordisk, Per Holst Filmproduktion, Svenska Filminstitutet (SFI), Egmont Film
- Distributeur : Malavida

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

La Beauté des choses


© Malavida


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


L’appel de la forêt : La critique
Wet Saison : La critique
Tout peut changer, Et si les femmes comptaient à Hollywood ? : La (...)
Sonic le film : La critique
La fille au bracelet : La critique
Matrix 4 : Envolez vous avec Neo et Trinity !
L’appel de la forêt : La critique
Amazing Stories : La première bande annonce de la série Apple (...)
My Holo Love : Review de la saison 1
Masters Of The Universe - Revelation : La série Netflix recrute (...)
Projet Krysten Ritter : Jessica Jones en tueuse en série dans une (...)
Harry Bosch : Amazon renouvelle sa série pour une 7e et ultime (...)
The President Is Missing : David Oyelowo rejoint par 3 nouvelles (...)
The Power of The Dog : Le film Netflix de Jane Campion complète (...)
Dragons : La critique du supplément Grimoire