541 connectés

Ares : Review de la saison 1

Date : 26 / 01 / 2020 à 13h00
Sources :

Unification


Ares est une très bonne série néerlandaise fantastique présentant une jeune femme ambitieuse rentrant dans une société secrète, Ares.

L’avantage des séries originales Netflix est bien de proposer des œuvres vraiment différentes de celles que l’on a l’habitude de voir. Avec sa dernière série en date hollandaise, le service de VOD propose une narration dont le spectateur français n’a pas l’habitude qui réserve non seulement des surprises, mais apporte une véritable fraîcheur à un récit qui pourrait sembler classique.

En effet, le scénario se base sur une jeune fille voulant s’élever au-dessus de sa condition et qui entre dans une étrange société secrète lui permettant de faire partie de l’élite du pays. Évidemment, cette dernière va vite se rendre compte qu’il se passe des choses bien étranges et que son engagement est loin d’être aussi anodin qu’il ne le semble.

Après une scène d’ouverture extrêmement puissante, l’œuvre prend rapidement le chemin du fantastique pour proposer des éléments parfois très liés à l’horreur. Car l’atmosphère est souvent bien sombre et l’attention et l’angoisse montrent, alors que les révélations se font de plus en plus précises.

Il est agréable que la saison ait une véritable fin. Même si cette dernière est suffisamment ouverte pour laisser espérer une suite. D’autant que l’un des éléments importants que l’on découvre au fil de l’intrigue n’est finalement pas vraiment expliqué.

Les acteurs sont vraiment très bons et tout à fait convaincants dans leurs rôles respectifs. Il faut saluer la performance de Jade Olieberg qui tient complètement l’histoire sur ses épaules et apporte une grande force à cette dernière. Tobias Kersloot est très touchant en meilleur ami de la jeune fille. Et Lisa Smit en jeune femme de l’élite est un personnage particulièrement ambigu et intéressant.

La réalisation de Michiel ten Horn est très bien faite et propose de beaux plans. Il est dommage que certaines séquences soient vraiment très sombres visuellement, même si l’effet est clairement voulu. Quelques passages sont clairement marquants et justifient que la série soit interdite aux moins de 16 ans.

Il y a aussi un très bon travail sur les tenues et les décors qui participent pleinement à l’immersion au cœur de la bâtisse imposante dans laquelle les membres de la société se réunissent. La photographie soignée transforme les lieux tantôt en espace extrêmement luxueux et accueillant, tantôt en endroit sombre et glaçant.

Ares est une série à découvrir sans hésiter. Une œuvre fantastique intéressante et bien menée qui permet de dénoncer certaines dérives de notre société tout en proposant une ambiance horrifique à l’image léchée. Avec son scénario réservant des surprises, de très bons acteurs et une belle réalisation, les amateurs de genre se feront plaisir. Espérons donc qu’une seconde saison voit le jour.

Sympathique et différent.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.08
- Date de première diffusion : 17 janvier 2020 (Netflix)
- Créateur : Pieter Kuijpers, Iris Otten, Sander van Meurs
- Réalisateur : Michiel ten Horn
- Scénariste : Michael Leendertse, Thomas van der Ree, Joost Reijmers, Matthijs Bockting, Pieter van den Berg
- Avec : Jade Olieberg, Tobias Kersloot, Lisa Smit, Robin Boissevain, Rifka Lodeizen

RÉSUMÉ

Rêvant de faire partie de l’élite d’Amsterdam, une étudiante ambitieuse rejoint naïvement une société exclusive qui recèle un horrible secret.

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Queen Sono : Review de la saison 1
Sa dernière volonté : La review du film Netflix
I Am Not Ok With This : Review de la saison 1
My Holo Love : Review de la saison 1
Dragon Quest Your Story : La review du film Netflix
Matrix 4 : Ellen Hollman rejoint le film en plein tournage
Les Simpson : L’affiche spéciale pour l’épisode (...)
Tales From The Loop : Bande annonce d’une série ambitieuse (...)
American Horror Story : Macauley Culkin rejoint les habitués de (...)
Avenue 5 : Review 1.06 Was It Your Ears ?
Kung Fu : Nouvelles annonces de casting pour le reboot de The (...)
Love, Victor : La série Disney+ déménage sur Hulu
La Communion : La critique
Ordinary Joe : 3 James Wolk pour le prix d’un dans le (...)
The Portable Door : Christoph Waltz et Guy Pearce pour la comédie (...)