301 connectés

Oreste : La critique de la gamme de JdR

Date : 21 / 08 / 2019 à 07h45
Sources :

Unification France


Les Mondes Alignés
L’histoire d’Oreste

Description :

"Oreste un est jeu de rôle de science-fiction qui place l’humanité à l’aube de son entrée dans la plus grande coalition de l’univers connue. Pour affronter les Seths, une race mystérieuse et impitoyable qui semble établie sur l’ensemble de la galaxie, notre seule chance de survivre est de rejoindre l’alliance des mondes alignés.

Si la quête principale des personnages est de rassembler des informations permettant d’en apprendre plus sur les Seths, Oreste vous amènera surtout à découvrir et côtoyer d’autres formes de vie. Chaque race des mondes alignés possède sa culture, sa technologie, et une biologie qui lui est propre.

L’un des principes d’Oreste est de faire découvrir cet univers aux joueurs et à leurs personnages simultanément. Ainsi lors de la création de votre premier PJ, vous incarnerez un humain nouvellement débarqué sur la station Oreste. Mais l’humain du XXIIe siècle est quelque peu différent de celui du XXIe, car le transhumanisme a changé la donne...

Oreste - Les Mondes Alignés retrace dans sa première partie, l’évolution de l’humanité jusqu’au XXIIe siècle et se conclut sur l’attaque des Seths et l’entrée des humains dans la communauté intergalactique d’Oreste.

La deuxième partie aborde l’histoire des quatre autres peuples de notre galaxie, des eaux originelles à la création d’Oreste, et elle s’achève sur l’intégration de l’empire humain aux mondes alignés.

La troisième partie, le livre des Seths, est une véritable clef de voûte narrative dont la lecture apporte un éclairage nouveau à l’ensemble des récits. Attention, elle est strictement réservée aux MJ car elle dévoile tous les secrets de cet univers…

Le premier ouvrage offre une lecture illustrée que n’interrompront pas les tableaux et les caractéristiques. Cette première partie est purement narrative, très immersive et ne contient pas les règles du jeu.

Il nécessite l’utilisation du second livre Oreste - Star Child pour jouer.

Une version audiobook est aussi disponible."

Fiche technique

Type : Background de JdR
Format : Livre de 238p. couleur, couverture cartonnée
Auteur(s) : Sébastien Moricard
Illustrations : J. Blais, J. Noyau, S. Aublin, A. Gastaldi, C. Cavé
Éditeur : Elder Craft
Édition Française : Oui
P.P.C. : 45 euros


Star Child
Les règles d’Oreste

Description :

"Oreste - Star Child s’adresse autant aux joueurs qu’aux M.J.

Il contient toutes les informations pour appréhender l’univers sans spoil, et se consacre entièrement au système : règles, description des jobs, des classes de combat, équipements, armes, armures, pouvoirs de classes, etc... "

Présentation du livre de règles :

Après une rapide introduction, le livre se compose de 6 grandes parties :

- De la Terre à l’Espace (58 pages), présente le background, reprenant les informations de la première partie du livre Les Mondes Alignés.

- La Création de personnages (16 pages), guide les joueurs afin de trouver leur dispositif, leurs caractéristiques, leur profession, leurs compétences.

- La Mécanique de jeu (16 pages), explique le système SCAN (pour les tests de compétence et de caractéristique, le système FIGHT (le combat), liste l’arsenal (canons de tous types, lames, combat à mains nues, armures, mods, équipement militaire ou civil.

- Les classes de combat (40 pages), décrit les différentes formes de combat selon son type.

- Les combats spatiaux (8 pages), donne tout ce qu’il y a à savoir sur le pilotage, le combat, les caractéristiques, les moyens de propulsion, l’artillerie, les différents types de véhicules accessibles.

Des annexes (fiches de personnages et de vaisseaux) terminent l’ouvrage.

Fiche technique

Type : Règles de JdR
Format : Livre de 248p. couleur, couverture cartonnée
Auteur(s) : Sébastien Moricard
Illustrations : J. Blais, J. Noyau, S. Aublin, A. Gastaldi, C. Cavé
Éditeur : Elder Craft
Édition Française : Oui
P.P.C. : 45 euros


L’écran
Classique mais efficace

Description :

"L’outil indispensable de tout meneur de jeu.

Le recto représente Oceanic, le zone d’Oreste contrôlée par l’Imperium.

Le verso propose aux MJ une somme d’informations utiles et de rappel pour animer les parties. "

Fiche technique

Type : Ecran
Format : 4 volets rigides
Éditeur : Elder Craft
P.P.C. : 25 euros


Pouvoir de Classes
Le Deck

Description :

"Ce deck de 90 cartes illustrées permet à chaque type de combattant de pouvoir jouer leurs pouvoirs de classes.

Ce pack contient également de quoi équiper un personnage débutant (Une dizaine d’armes, quelques armures et de l’équipement basique).

Il contient l’ensemble des pouvoirs de combat pour les Vorpale, les Ghost, les Adepte et les Juggernaute !

Tous les effets de jeux associés à l’utilisation des armes et des pouvoirs de classes sont également dans ce deck."

Fiche technique

Type : Deck de cartes
Format : 90 cartes couleurs
Éditeur : Elder Craft
P.P.C. : 30 euros


Imperium Stuff
Le Deck

Description :

"Ce deck de 170 cartes illustrées fournit à votre personnage tout le matériel dont l’Imperium dispose.

Des armures courantes aux armes légendaires des Valmers, tout est la !"

Fiche technique

Type : Deck de cartes
Format : 170 cartes couleurs
Éditeur : Elder Craft
P.P.C. : 45 euros


Verdict sur l’ensemble de la gamme :

Bourré de références aux classiques de la SF aussi bien américains que japonais, Oreste est clairement un jeu d’auteur, un petit bébé, réfléchit et bichonné jusqu’à sa sortie. L’auteur, Sébastien Moricard, y travaille depuis son année de Terminale et y a englouti sa passion et ses économies.

Issu d’un financement participatif sur Ulule réussis, il a été disponible peu de temps après sa clôture, sous forme de gamme, complète et originalement présentée.

La première chose qui frappe, c’est la qualité de l’ensemble. Le format (plutôt petit) est à la fois très didactique et très fonctionnel en jeu. La maquette, très claire, le découpage background et règles, les très nombreuses illustrations couleurs (incroyable pour un premier jeu) font de ce jeu un objet très qualitatif et immersif.

Cet effet est démultiplié par la qualité et l’efficacité du matériel supplémentaire. Les cartes des decks sont toutes illustrées de dessins couleur différents, et illustrent un point de règle, de pouvoir, d’inventaire qui permet de constituer sa fiche de perso, comme des slots (vous pouvez aussi vous en passer et marquer cela à la main).

Le système de combat est simple au début de la vie de votre personnage. Au début, vous aurez accès à votre arme et à votre armure qui sont définis par des tables, simples à appréhender, sans plus de fioritures. Plus loin, vous aurez accès à une classe de combat, plus complexe et plus fine (combos, rythme).

Le système de jeu, quant à lui, tourne autour de 3 grands groupes de caractéristiques : Intelligence, Corps et Esprit et une somme de compétences, rattachées à au moins de 2 de ces caractéristiques. La résolution passe par un tableau de correspondance, pondéré par les capacités du PJ, les conditions d’exécution, et la difficulté objective de l’action. Ce système permet tout en analysant les données non chiffrées, de la description de la situation, d’en sortir une difficulté, sans trop sortir du roleplay.

L’imaginaire du premier livre, qui présente le background, se présente comme un journal, un roman, un guide, soit un livre d’histoire, mais pas un livre de règles. Il se retrouve aussi sous forme d’audiobook qui reprend les textes du livre (avec intonations et bruitages). Si cela permet une immersion jouissive (et inédite dans le JdR), cela n’apporte pas réellement à la lecture de l’ouvrage qui devra se faire de toute façon (l’univers est touffu et comporte nombre de termes et noms exotiques qu’il faut mieux appréhender par la lecture, à son rythme).

En ce qui concerne le fond de l’histoire, la situation est classique et inspirée de grands classiques tels que Star Wars, Babylon 5, Evangelion ou Macross par exemple. La dimension grande saga, est donc évidente et, si elle est loin d’être nouvelle, n’en est pas moins bien décrite et pose les préceptes d’aventures tout azimut.

Oreste, particulièrement bien pensé et réalisé, s’adresse aussi bien à des adeptes de jeux de rôles classiques, qu’à des adeptes de jeux vidéos (le système en est très inspiré), ou à de nouveaux joueurs, débutants en JdR. Ils auront entre les mains un très bel objet, très bien réalisé, superbe, didactique et innovant, qu’ils pourront essayer dans le scénario d’introduction Promethea.
Le jeu souffre pourtant d’un défaut, il est très "jeune", très jeu video et action. Sans campagne de scénarios (ce qui est le plus difficile à réaliser dans le monde du JdR), la gamme reste donc un très bon outil que devra façonner un MJ (expérimenté de préférence) afin d’en tirer autre chose qu’une simple succession de combats et de bêtes enquêtes.

La gamme reste très bien faite et comporte cette patte d’auteur français, à nulle autre pareille, amoureux et fier de son jeu, qui donne du charme et de l’attachement à ce genre de JdR. Le résultat entre nos mains est incroyable de qualité pour un premier jeu.




Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Cyberpunk RED : Le livre de base et l’écran du jeu de (...)
Plongée sur R’lyeh : Un livre-jeu dans l’univers (...)
Aria : La gamme complète du jeu de rôle de low fantasy
Confort de jeu : Rangez l’intérieur de vos boîtes grâce aux (...)
Stars - La Grande Route : La campagne de jeu de rôle, prête à (...)
SDCC 2021 - Star Trek Prodigy : Enfin la première bande annonce (...)
SDCC 2021 - Star Trek Lower Decks : La bande annonce de la saison (...)
Les Maîtres de l’Univers - Révélation : La review de la (...)
Black Panther - Wakanda Forever : Michaela Coel pour le film (...)
Profession du père : La critique
Destin - La Saga Winx : Début de production de la saison 2 avec (...)
Nos mots comme des bulles : La review du film Netflix
L’Île fantastique : Une reunion Melrose Place dans le (...)
The White House Plumbers : Corbin Bernsen & Alexis Valdés (...)
Observer System Redux : Le test du jeu vidéo qui pirate vos (...)