744 connectés

Nains : La critique du tome 15

Date : 27 / 10 / 2019 à 07h40
Sources :

Unification France


Oboron du bouclier
Nains, tome #15

  • Éditeur : Soleil Prod
  • Scénariste : JARRY Nicolas
  • Dessinateur : DEMARE Nicolas
  • Date de sortie : 19 juin 2019
  • Série : NAINS
  • Collection : Heroic fantasy
  • Pages : 56
  • Taille : 23,4 x 32,3 cm
  • ISBN : 978-2-302-07663-1
  • Prix : 14,95 €

Les aumôniers du Temple traquent depuis des siècles une lignée de nains portant dans leur sang les traces d’une malédiction.

Des malheureux tombés entre leurs mains, on ne sait rien, sinon les rumeurs d’un supplice sans fin qui les conduit à la folie. La mort est un aller sans retour... c’est du moins ce que pensait Oboron, jusqu’à ce qu’il se réveille au fond d’un ravin, transpercé par une dizaine de flèches. Tandis qu’il retrouve la mémoire, il comprend que sa destinée vient de basculer. On ne revient pas de l’au-delà sans en payer le prix fort. Oboron n’a alors plus qu’une idée en tête : retrouver les siens pour les protéger de la tempête qu’il s’apprête à déclencher...

Décryptage :
Oberon se réveille le corps criblé de flèches et commence à se remémorer ce qui l’a amené au fond de ce trou. Revenu de la mort, il se découvre maintenant différent, comme habité d’une force surhumaine incontrôlable. Fait prisonnier par les aumôniers du Temple, il lui sera proposé de choisir entre combattre ou mourir. Et lorsqu’il comprendra la malédiction qui s’abat sur lui, il fera tout pour protéger ceux qui lui sont chers.

15ème tome de la série Nains, « Oboron du bouclier » est aussi le 5ème et dernier épisode de cette passionnante saison 3 de la saga. Toujours dans le domaine de la fantasy ce tome plonge les lecteurs pleinement dans le fantastique. On y parle de la malédiction qui frappe une lignée de nains, des Bersekers qu’ils deviennent et des aumôniers du Temple, gardiens d’une certaine moralité (bien à eux), qui les traquent, les contrôlent et les manipulent, quand ils ne les tuent pas.

C’est un tome sur un nain Obéron dont le père déserteur est déshonoré et dont la descendance est maudite, qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les siens. Beaucoup de sang sera versé en cours de route mais c’est surtout une histoire d’amour (avec sa famille), de rédemption et d’amitié (avec Ca’At). C’est un tome violent, graphiquement mais aussi violent psychologiquement, dans ce qu’il représente, les choix, les sacrifices… Émouvant, on suit en parallèle les (més)aventures d’Oboron et celles de sa famille, qui elle aussi va subir de plein fouet la malédiction.

Je reste ébahi à chaque tome par la qualité globale de la série. Chaque tome prend sa place, totalement indépendant ou faisant partie d’une histoire plus grande, c’est à chaque fois un véritable régal de plonger dans ces aventures. Il s’agit là, une fois de plus, d’un très bon tome, d’une histoire forte avec des personnages attachants qui le sont tout autant. Les dessins tout aussi réussis que les tomes précédents (et beaucoup plus colorés, c’est en cela qu’ils en diffèrent), illustrent à merveille cette ambiance et le rythme donné à cette histoire.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dark Crystal : La critique du livre
The Kong Crew : La critique
Les Montagnes Hallucinées Illustré T#1 : La critique (...)
T.I.M.E Stories - Le dossier Heiden : La critique du (...)
Goblin Slayer : La critique du tome 3
Uncharted : Le retour de Mark Wahlberg dans l’adaptation (...)
The Witcher : Netflix commande une saison 2
Carnival Row : Début de production et déjà quelques infos pour la (...)
Knives and Skin : La critique
Rebel Ridge : John Boyega (encore) sur Netflix
A League of Their Own : Kelly McCormack et Priscilla Delgado (...)
Gossip Girl : Des changements représentatifs pour le reboot (...)
Very Ralph : La review
The Wilds : Rachel Griffiths en tête d’affiche pour Amazon (...)
Inventing Anna : La distribution se complète