508 connectés

Agent 47 - Birth of The hitman : La critique

Date : 05 / 07 / 2019 à 08h30
Sources :

Unification France


Agent 47
Birth of The hitman

  • Histoire : Christopher SEBELA
  • Illustration : Ariel MEDEL & Jonthan LAU
  • Editeur : Mana Books
  • Date de sortie : 21 février 2019
  • Nombre de pages : 160
  • ISBN : 9791035500894
  • Format : 165 x 255 mm
  • Prix : 15.00 €

L’agent 47 est l’un des tueurs à gages les plus efficaces de la planète : discret, méthodique et sans pitié. Mais avant de travailler pour la mystérieuse I.C.A., lui et son agent de liaison Diana Burnwood ont suivi des chemins bien différents...
Pour une Diana encore adolescente, tout bascule lorsque sa famille disparaît dans une explosion de voiture. Seule survivante, elle trouve refuge auprès d’une criminelle afin d’apprendre ce dont elle a besoin pour échafauder sa vengeance. De son côté, le jeune 47 cherche à fuir le mystérieux Institut qui les ont créés, lui et les autres « sujets », dans le but de produire de parfaits assassins.

Grâce à ce préquel officiel, découvrez le passé de l’Agent 47, le fameux « Hitman » de la franchise d’infiltration développée par IO Interactive ! Véritable hommage à la créativité débridée du tueur, ce récit complet vous entraînera du coeur de l’Amérique au mur de Berlin, en passant par la zone d’exclusion de Tchernobyl.

Décryptage

Diana est encore une toute jeune adolescente, lorsqu’elle assiste impuissante à la mort de ses parents lors de l’explosion de leur voiture. Orpheline désespérée mais avide de vengeance, elle va chercher de l’aide auprès d’une criminelle notoire qui va la prendre sous son aile. D’aussi loin qu’il se souvienne, 47 est le sujet d’une expérience qui a fait de lui une machine dénuée d’émotions, l’assassin méthodique parfait. Et c’est contre ce mystérieux institut qu’il va aussi se rebeller.

Agent 47 : Birth of the Hitman est une histoire d’origine double où l’on suit en parallèle, 2 protagonistes importants de la franchise : l’Agent 47 bien évidemment mais aussi la jeune Diana Burnwood qui deviendra son agent de liaison lorsqu’il sera recruté par la mystérieuse I.C.A. Introduction parfaite à la saga vidéo-ludique mais aussi cinématographique, la narration alternée permettra de suivre le parcours de ces 2 protagonistes à travers les époques, jusqu’à ce qu’ils se rencontrent enfin. La violence est ce qui le défini lui, tandis que la vengeance est ce qui la définie elle. Il est une machine à tuer, l’arme parfaite, il a été modelé pour ça, sans réfléchir ni s’interroger sur le bien fondé de ses actions tandis qu’elle n’a de cesse de venger la mort de ses parents. Et tous les moyens mis à leurs dispositions seront utilisés pour arriver à leurs fins. Il est le meilleur parmi les siens, sa détermination n’a plus de borne, n’étant pas douée pour tuer, elle va s’entourer des gens qui pourront se charger de ces basses besognes. Tous les 2 sont des victimes de leurs passés et c’est souvent dans la douleur qu’ils se construisent.

Hitman est un jeu vidéo d’action et d’infiltration à la troisième personne dont le premier volet, sorti en 2000 chez Eidos Interactive a connu 6 suites, jusqu’à la dernière itération qui remonte à 2018. C’est en 2007 qu’est sortie la première adaptation cinématographique de Xavier Gens, avec Timothy Olyphant dans le rôle de l’Agent 47. Il sera remplacé dans le rôle par Rupert Friend en 2015 pour un second film, réalisé par Aleksander Bach. 2 romans dérivés suivront, Hitman : Enemy Within (2007) et Hitman : Damnation (2012). C’est du côté de Mana Books qu’il faut se tourner maintenant pour cette première BD sur la franchise et il faut avouer comme souvent, l’éditeur ne se trompe pas dans ses choix de franchises.

On voyage pas mal dans cette histoire et juste pour le côté anecdotique, une tout petite partie de l’histoire se déroule à Pripriat près de Tchernobyl, mais on a aussi droit à Paris (avec un double panneau routier hilarant) mais aussi Berlin et quelques autres endroits. Alors certes, on assiste à certains raccourcis bien arrangeants pour l’histoire et les 2 histoires ne sont pas forcément toutes les 2 aussi intéressantes, mais dans sa globalité, l’histoire se tient bien, et on assiste à la construction de ces 2 personnages centraux du jeu vidéo, expliquant ainsi certains choix, leurs évolutions, leurs cheminements et leurs motivations.

Malgré un dessin un peu brouillon, la BD reste très plaisante et très prenante, saura ravir les fans de la série de jeux vidéo qui souhaitent découvrir les origines de leurs personnages favoris et qui se feront plaisir en découvrant les clins d’œil disséminés dans ce prélude, mais aussi aux néophytes qui connaissent la franchise via les images du jeu et peut être même des films mais qui souhaitent découvrir une histoire à 2 voix de qualité, rythmée et intéressante.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dans la tête de Sherlock Holmes : La critique
Meg, la fosse : La critique
Agent 47 - Birth of The hitman : La critique
Stranger Things - De l’autre côté : La critique du (...)
De bonnes raisons de mourir : La critique
Joker : Le rire du Prince du Crime expliqué par Joaquin (...)
Krypton : Syfy annule la série et son spin-off Lobo
Good Boys : La critique
Fast & Furious 9 : Le film recrute un Ultimate Fighter de (...)
The Nevers : La série de Joss Whedon accueille 6 nouveaux (...)
Penny Dreadful - City of Angels : Piper Perabo rejoint la (...)
Good Morning, Midnight : Kyle Chandler rejoint Felicity Jones et (...)
Hawaii Five-0 : Katrina Law débarque sous le soleil
404 éditions : les party-games de l’été
Cinéma - Bandes Annonces : 19 août 2019