329 connectés

Stargate Convention : Une convention pas très conventionnelle

Date : 25 / 02 / 2009 à 00h15


Au départ, une intention généreuse et fort louable : offrir aux fans de Stargate une convention « à la française », gratuite et sans contrainte. C’était oublier un peu vite que la vie n’est faite que de contraintes … et que si elles ne devaient pas être ressenties par le public, elles auraient dû être en fait, bien mieux prises en compte par les organisateurs. Erreur de jeunesse !

Nous comprenons tous, en tant que fans et grands enfants que nous sommes restés, le désir et l’intention sincère de ce tout jeune « portonaute » de partager son rêve d’enfant, mais un capitaine de 18 ans, c’est un peu vert tout de même. Il aurait dû se faire mieux conseiller. Il apprend, comme nous tous aujourd’hui, la valeur de l’expérience.


J’aurais mauvaise grâce à hurler avec la horde de fans qui a investi les forums pour critiquer férocement l’évènement. Evocation de leur frustration plus que d’un regard objectif sur les dysfonctionnements inhérents à ce genre d’entreprise (bon d’accord, là ils étaient innombrables). Car j’y ai passé deux jours en compagnie de mes copains de Stargate Pro et sincèrement, j’y ai vécu de purs moments de bonheur !

Voir débouler à notre stand des allocinéens par exemple, qui se sont déplacés pour « me voir en chair et en os », voilà qui a flatté mon égo et m’a renforcée dans l’idée que j’ai sacrément bien fait de choisir Allociné (partenaire de la convention) pour m’exprimer sur mes penchants cinéphiles et plus si affinités : La Vie Rêvée !


Rencontrer ensuite, des acteurs formidables et attachants, qualifiés de « doublures » par les méchantes langues et qui se révèlent être des professionnels de grande qualité qui font, reconnaissons leur ce talent, le succès des séries américaines en France. Car pour ma part, je ne suis pas tout à fait d’accord avec Hélène Chanson qui par modestie s’efface devant le talent d’Amanda Tapping. Les fans le lui ont assuré, c’est bien son talent à elle, qui les occupait ce jour-là. C’est l’élégance de ces comédiens qui s’étonnent toujours de constater combien le public admire leur travail et parfois leur voue un véritable culte ! Pour preuve le tonnerre d’applaudissement qu’une salle en délire a servi à Hélène et Bruno (Rozenker), les voix de Carter et Ba’al, le dimanche matin. Et les interventions pertinentes des fans qui s’insurgent contre le fait qu’Hélène n’ait pas doublé Amanda dans Sanctuary.


« En effet », l’épisode pilote obligeamment prêté par Sci Fi partenaire de l’évènement, qui a été diffusé la veille est une version française enregistrée au Québec et selon Hélène il y a de grandes chances pour que cela soit la version diffusée par la chaîne en Mars prochain. (Etant donnés les délais mini pour assurer la post-synchro, et vu qu’elle n’a pas été contactée, j’ai bien peur d’en arriver à la même conclusion). C’est un camouflet pour la comédienne, voix attitrée d’Amanda en France, et pour ses fans, habitués à la retrouver. Le même murmure que la veille en projection envahit la salle ; qui parle de manque de respect et laisse présager quelques réactions sur le net. Et l’espère Hélène auprès de la chaîne. Un buzz qui a boosté ce début de deuxième journée. Le public remonté, a multiplié les marques de sympathie envers tous les comédiens au cours des séances suivantes : parmi lesquels une bonne partie du cast français d’Atlantis, des voix françaises d’Harry Potter et quelques autres.


Du coup, la convention a tout l’air d’un salon du doublage. Ce qui en soi est une bonne chose, mais je crains que les fans venus ici attirés par d’autres critères se plaignent de « tromperie sur la marchandise ».

Reste une réunion fort sympathique et bon enfant. Où l’on a pu :

- découvrir de véritables petites perles comme le fan film des SG Toopers, qui ont fait un travail vraiment remarquable ! Encore bravo les gars (et … la fille) ! Des bandes annonces super sympas à retrouver sur le Net.

- Et rencontrer des gens fantastiques.


Un rendez-vous animé avec brio par des fans costumés, rompus à l’improvisation, qui après tout étaient venus là pour faire le show. Grosse déception donc, que l’annulation du spectacle vivant prévu au programme faute de répétitions. Enchaînant les problèmes techniques et les cafouillages de tous ordres, ne respectant en rien le programme, la Stargate Convention aurait dû être un désastre. Au lieu de cela j’ai vu une équipe formidable, pour certains que j’embaucherais volontiers, se démener jusqu’à la fin pour que le bateau reste à flots ; en dépit j’imagine de quelques tensions en son sein. Des gens « très chouettes », à qui je veux rendre un hommage sincère parce que je sais combien ils l’ont tous été.


Si les bonnes intentions du départ survivent à ce qui a dû être pour eux une épreuve et pour peu que la leçon ait été retenue (à en juger par la deuxième journée, j’ai bon espoir) ceux-là devraient nous faire un carton une prochaine fois. C’est tout ce que je leur souhaite et aux fans aussi. Il faudra juste savoir revenir à la réalité et éviter une préparation trop « virtuelle ». Je sais que nous sommes à l’ère internet, mais si j’ai un conseil à donner aux organisateurs, c’est bien de rencontrer leurs ouailles, de bien distribuer les rôles et de s’y tenir …

Une Convention, c’est un peu comme une série. Il ne suffit pas d’avoir de bons acteurs. Sans une bonne équipe technique et surtout un bon réalisateur, on n’arrive pas à grand-chose.


C’est à l’heure où, avec humilité, les organisateurs de la plus grosse convention Stargate, la Gatecon, ont décidé de prendre une pause en raison de la triste conjoncture économique, que la Stargate Convention est née. Un peu prématurément semble-t-il (puisque des gens qui font cela eux depuis dix ans se préparent je le rappelle en pas moins de 9 mois à un an).

C’est donc un bébé fragile que nous avons là, qui va demander des soins attentifs. J’espère que ses parents vont lui trouver un berceau plus grand et le doper un peu ! Je serais curieuse de le voir grandir … bon courage.




REPORTAGE PHOTO


Samedi 21 février 15h00 - Ils furent nombreux, très nombreux à venir à Stargate Convention et souvent de loin. Certains n’ont pas eu la patience d’attendre que d’autres sortent de la salle pour pouvoir entrer ...


Fin de la diffusion du pilote de Santuary. Les fans sont assis à même le sol


Le stand de Stargate Pro diffuse des images du dernier Migennes Collector. Le prochain aura lieu les 28 février - 1er mars prochain avec pour invités Colin Cunningham (Major Davis Stargate SG-1) et Richard Hatch (Apollo et Tom Zarek Battlestar Galactica)


Détails de la Porte des Etoiles


Un grand classique des conventions : l’annonce de retard dans le programme


Mais que fait un officier de Starfleet à la Stargate Convention ?


Une Reine Wraith et son acolyte


Les fans en costumes toujours prets à se faire photographier avec le public


Le panel doublage de Stargate Atlantis


Pascal Casanova (Ronon Dex)


Jérome Rebbot (Rodney McKay)


Ariane Deviègue (Elisabeth Weir). Ariane donne aussi sa voix à Starbuck dans Battlestar Galactica


Guillaume Lebon (Carson Beckett)


William Coryn (Daniel Jackson)


Catherine Brot (Directrice Artistique du doublage de Stargate Atlantis)


Le panel doublage de Stargate Atlantis


Le panel doublage de Stargate Atlantis


Dominique Bleuet et ses boys


Stargate est Copyright © MGM Television Tous droits réservés. Stargate et toutes ses déclinaisons, ses personnages et photos de production sont la propriété de MGM Television.



 Charte des commentaires 


Stargate SG-1 : Des détails du pilote original dévoilés
Stargate : Joseph Malozzi lance le mouvement #WeWantStargate
Les enfants de MacGyver : La première phase du projet SG1-1 est (...)
Stargate Origins : La série respectera t-elle le canon (...)
Stargate Origins : La bande annonce
Star Trek Discovery : Review 3.02 Far From Home
Battlestar Galactica : Simon Kinberg pour écrire et produire le (...)
La Famille Addams : Tim Burton pour produire et réaliser une (...)
GLOW : Des questions de représentation auraient-elles provoqué la (...)
ADN : La critique
Euphoria : 2 nouveaux épisodes sur HBO dont un spécial (...)
Slumberland : Le film Netflix qui mettra Kyle Chandler face à (...)
La part du ghetto : La critique
The Witcher : La critique du Journal du Sorceleur
Netflix - Bandes annonces : 25 octobre 2020