582 connectés

Laisse moi entrer : La critique

Date : 06 / 10 / 2010 à 00h05
Sources :

Source : Unification


Laisse moi entrer



Date de sortie cinéma : 6 octobre 2010
Titre original : Let Me In


LE FILM


Synopsis :
Un hiver des années 80 dans un coin perdu du nouveau Mexique, Owen, un jeune garçon de 13 ans perturbé se lie d’amitié avec Abby, une étrange jeune fille qui semble avoir son âge. Mais la région semble ébranlée par la présence d’un tueur qui vide de leur sang ses victimes, actes qui pourraient être lié à la jeune fille, ou bien son père. La vérité pourrait être plus incroyable encore, et les conséquences tout aussi étonnantes !


Ce qu’on en pense :
Un film avait déjà été réalisé par Tomas Alfredson, et sorti en France en 2008 sous le titre Morse adaptant avec brio Lät den Rätte Komma In (Let me In autrement dit laisse moi entrer) de l’auteur John Ajvide Lindqvist. Plus simple dans sa réalisation, plus pratique dans sa mise en scène, notamment les scènes de meurtre, Morse bénéficiait déjà d’émotions fortes et d’une histoire à différents niveaux de lecture et de compréhension.

La version américaine de Matt Reeves (le film Cloverfield et la série Felicity) pourrait sembler, du coup, inadéquate d’autant qu’elle déplace l’action, bien qu’en Hiver, et toujours au siècle dernier, ailleurs qu’en Suède. Mais on obtient un autre film, tout aussi efficace, avec peut être plus de moyens techniques, pour les maquillages et même un peu de SFX pour rendre le Vampire plus inhumain encore...


Des efforts de différenciation peut-être trop gros, et même pas très réussis du moins pour la version "améliorée" de la pauvre créature aux abois. Mais c’est sans doute là le seul défaut du film, qui sans cela reste excellent dans son montage et son interprétation.

Les jeunes acteurs s’en sortent avec les honneurs, tandis que des noms plus connus (Richard Jenkins, Elias Koteas) assurent quelques personnages adultes convaincant dans un thriller mi-policier, mi-fantastique qui sort clairement des sentiers battus pour, parfois, lorgner du côté des amours adolescentes si simples et si intenses.

On notera également la participation de Michael Giacchiano qui a su se faire un nom pour ses compositions de séries TV et de quelques films à succès de ses dix dernières années (Alias, Les Indestructibles, Mission Impossible 3, Speed Racer, Ratatouille, Là Haut, Star Trek 11...).

Un film à découvrir, séance tenante, dès le 6 octobre.


LA FICHE TECHNIQUE



- Durée du film : 1h52
- Réalisateur : Matt Reeves
- Scénaristes : Matt Reeves et ohn Ajvide Lindqvist
- Acteurs Principaux : Kodi Smit-McPhee, Chloe Moretz, Richard Jenkins et Elias Koteas
- Directeur Photo : Greig Fraser
- Décors : Wendy Ozols-Barnes
- Costumes : Melissa Bruning
- Musique : Michael Giacchino
- Producteur : Guy East, Carl Molinder, John Nordling, Simon Oakes
et Nigel Sinclair pour Overture Films, Hammer Film Productions et Efti

- Distributeur : Metropolitan FilmExport


ON EN PARLE


- Lien vers site officiel du film
- Lien vers fiche allociné.fr


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


ADN : La critique
100% loup : La critique
Le bon grain et l’ivraie : La critique
Vortex : La critique
Miss : La critique
Ministry of Ungentlemanly Warfare : Guy Ritchie s’en (...)
Outer Range : Matt Lauria pour la série Amazon Prime
The Great Race : Le jeu des courses impossibles des années (...)
Netflix - Bandes annonces : 2 mars 2021
For All Mankind : Review 2.02 The Bleeding Edge
Terminator : Un T-800 en série animée sur Netflix
M.O.D.O.K. : Sur le point de perdre la tête
Servant : Review 2.07 Marino
The Handmaid’s Tale : Oprah annonce la guerre
Blue Beetle : Le projet DC décolle-t-il enfin ?