Andry Nirina

Mon premier contact avec le cinéma remonte à l’âge de 5 ans. Mon père me racontait l’histoire du Parrain 1 et 2 en censurant les détails les plus violents... Étrange, non ? Bercé par les rediffusions des films de Bud Spencer et Terence Hill, de De Funès mais aussi les dessins animés du Club Dorothée, je n’en oubliais pas la lecture de classiques de la littérature enfantine comme Tom Sawyer ou L’Île au Trésor. Mon imaginaire s’est totalement ouvert lors de mon adolescence avec la lecture de Bilbo le Hobbit et de sa suite, la trilogie du Seigneur des Anneaux, seulement quelques années plus tard, car je ne connaissais pas son existence. Pendant mes années lycée, la découverte de Casino et de Pulp Fiction a fait éclore le cinéphile qui sommeillait en moi.

Ma vie étudiante a quant à elle été bercée par la lecture des Cantos d’Hyperion et des Royaumes du Nord, mais aussi fortement bousculée par de véritables chocs cinématographiques comme Kill Bill Vol.1 ou Old Boy. C’est aussi à ce moment-là que se sont démocratisées les séries américaines, et des monuments comme Lost et Battlestar Galactica restent des séries à l’inspiration inégalée à ce jour. Depuis, The Wire, The Office ou encore Kaameloott se bousculent dans le palmarès de mes séries préférées.

Aujourd’hui, mon quotidien me fait naviguer entre le binge watching frénétique et le visionnage rituel de l’épisode hebdomadaire des séries du moments. En cette période de nostalgie patentée, qui amène à la production de reboots à n’en plus finir, quelques pépites arrivent régulièrement à me rappeler pourquoi le cinéma reste le média que je veux partager avec tous les lecteurs d’Unif.

Envoyer un message à Andry Nirina


Envoyer un message

Les articles de Andry Nirina

    23 / 11 / 2021 à 13h45
House of Gucci : La critique
Après l’échec cinglant au box-office de son précédent film, Le dernier duel, est ce que Ridley Scott arrivera à convaincre le public de découvrir sa nouvelle oeuvre à la production en tous points impeccable. Eléments de réponse dans la review by (...)
    21 / 11 / 2021 à 13h45
Encanto - La fantastique famille Madrigal : La critique
En Colombie, tous les Madrigal ont un pouvoir magique, sauf un qui va enquêter pour comprendre la disparition de la magie touchant sa famille. La critique enchanteresse by Unif.
    20 / 11 / 2021 à 13h00
Suprêmes : La critique
Suprêmes n’est peut-être pas la bombe attendue, Baby, mais son casting talentueux a largement de quoi mettre la fièvre à bien des spectateurs dans les salles ! La review nikoumouk by Unif
    19 / 11 / 2021 à 10h00
L’incompris : La critique
Fort de ses qualités intemporelles, L’incompris mérite largement d’être (re)découvert dans les salles lors de sa ressortie dans une version restaurée. La review enfantine by Unif
    13 / 11 / 2021 à 12h30
Doom Patrol : Review 3.10 Amends Patrol
Ce season final est à l’image de cette saison, avec des qualités indéniables (humour, inventivité...), mais aussi des choix narratifs qui ne manqueront pas de diviser le public. La review by Unif
    12 / 11 / 2021 à 13h00
Y, le dernier homme : Review 1.10 Victoria
Les destins de tous les personnages s’entrecroisent, alors que des choix parfois difficiles doivent être faits. La critique finale by Unif.
    08 / 11 / 2021 à 11h00
La Déesse des mouches à feu : La critique
Un film jusqu’au-boutiste dans sa façon représenter l’adolescence, ce qui ne manquera pas de diviser le public. À voir néanmoins pour sa mise en scène inspirée et son casting impeccable. La review by (...)
    07 / 11 / 2021 à 10h00
Marcher sur l’eau : La critique
Avec sa justesse de ton remarquable et la beauté de ses images, Marcher sur l’eau est une petite pépite qui mérite grandement d’être découverte dans les salles. La review dépaysante by Unif
    06 / 11 / 2021 à 13h45
Doom Patrol : Review 3.08 - 3.09 Subconscious Patrol / Evil Patrol
Un huitième épisode tout bonnement incroyable et un neuvième épisode qui annonce un season finale où le meilleur semble possible. La review by Unif
    05 / 11 / 2021 à 13h45
Y, le dernier homme : Review 1.09 Tensions
Les trois arcs du récit s’entremêlent de plus en plus alors que l’existence de Yorick commence à être connu. La critique tendue by Unif.

|

Star Wars - Ahsoka : Ivanna Sakhno pour la série Disney+
La Roue du Temps : La Game of Thrones de Amazon ?
Furiosa : Tom Burke remplace Yahya Abdul-Mateen II
Doctor Who : Review 13.05 Flux Chapter Five - Survivors of the (...)
Star Wars : Les Rangers de la Nouvelle République mis à mort par (...)
Disney+ - Bandes annonces : 1er décembre 2021
Chucky : La poupée de retour pour une saison 2
PIFFF 2021 : Son histoire en bande annonce
Les Sorcières d’Akelarre : Le concours
Rush Out : Le jeu de rapidité et lancé de dés en simultané