Nos frangins : La critique

Date : 06 / 12 / 2022 à 11h00
Sources :

Unification


NOS FRANGINS

- Date de sortie : 07/12/2022
- Titre original : Nos frangins
- Durée du film : 1 h 32
- Réalisateur : Rachid Bouchareb
- Scénaristes : Kaouther Adimi, Rachid Bouchareb
- Interprètes : Reda Kateb, Lyna Khoudri, Raphaël Personnaz, Samir Guesmi, Laïs Salameh, Adam Amara, Wabinlé Nabié, Gérard Watkins

LA CRITIQUE

Nos frangins est un très bon film français revenant sur un tragique événement qui, en 1986, a concerné la mort de deux jeunes hommes en marge de manifestations étudiantes.

Le scénario du réalisateur Rachid Bouchareb et de Kaouther Adimi suit les pas des familles des victimes essayant de retrouver leurs enfants, et ne savant pas qu’ils sont décédés. Alors que de son côté, la police mène une enquête interne afin de comprendre ce qui s’est passé et couvrir une terrible bavure policière.

Le film de Rachid Bouchareb est rempli d’émotions. Il décrit avec une grande acuité les événements passés, s’appuie sur des images d’archives et des reconstitutions impressionnantes, et ne condamne jamais, mais raconte les faits sans fard.

Il faut souligner la grande dignité des différents personnages essayant de comprendre ce qui s’est passé. C’est par de subtils flashbacks que l’on appréhende l’ensemble d’un tableau bien sombre qui a mené à la dissolution des Brigades de répression des actions violentes motorisées de la police. Un service qui a d’ailleurs été réactivé lors de la crise des gilets jaunes. Mais qui, heureusement, n’a pas conduit à un nouveau drame terrible.

L’interprétation est vraiment remarquable. Reda Kateb est formidable en oncle d’un jeune homme essayant de comprendre ce qu’il se passe. Raphaël Personnaz est très bon en enquêteur devant prendre des décisions qui ne lui plaisent pas. Lyna Khoudri est vraiment touchante en sœur d’une victime. Et Samir Guesmi est excellent en père de l’autre victime.

La reconstitution des années 80 est vraiment bien faite. Elle permet de se plonger dans cette période troublée de la capitale au sein de laquelle des affrontements violents avaient lieu et où le simple fait de ne pas être blanc pouvait transformer les personnes en cible.

L’œuvre est non seulement palpitante, mais elle est particulièrement poignante. On découvre au fil du récit ces deux existences brisées, alors que le traitement du récit est digne d’un film policier. L’immersion au cœur de la police est aussi très bien faite et parfois glaçante.

Le travail soigné sur les décors de Thomas Duco et de Mathilde Poncet, sur les costumes de Hyat Luszpinski et sur la photographie de Guillaume Deffontaines permet d’avoir vraiment l’impression de se retrouver au cœur des événements. D’autant que le montage extrêmement précis de Guerric Catala apporte une grande fluidité à un long métrage captivant.

Nos frangins est un très bon film permettant de revenir sur une affaire tragique qui a défrayé la chronique. En la mettant aussi en valeur, l’œuvre permet de ne pas oublier ce genre de tragédies et d’éviter qu’elles ne se reproduisent. Car malheureusement, la société n’a pas évoluée tant que cela en quelques décennies et il n’est pas certain de ne pas voir ce genre d’action survenir à nouveau.

Avec une histoire racontant avec une grande sobriété un événement du passé, une réalisation mettant très bien en valeur des comédiens parfaitement trouvés, le récit a une grande puissance et mérite vraiment d’être regardé pour, non seulement hommage aux victimes du passé, mais aussi faire en sorte que cela ne se reproduise jamais.

Intense et puissant.

SYNOPSIS

La nuit du 5 au 6 décembre 1986, Malik Oussekine est mort à la suite d’une intervention de la police, alors que Paris était secoué par des manifestations estudiantines contre une nouvelle réforme de l’éducation. Le ministère de l’intérieur est d’autant plus enclin à étouffer cette affaire, qu’un autre français d’origine algérienne a été tué la même nuit par un officier de police.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Guillaume Deffontaines
- Montage : Guerric Catala
- Musique : Amine Bouhafa
- Costumes : Hyat Luszpinski
- Décors : Thomas Ducos, Mathilde Poncet
- Producteur : Rachid Bouchareb pour 3B Productions
- Distributeur : Le Pacte

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Nos frangins



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Le Pire voisin au monde : La critique
La Montagne : La critique
Knock at the Cabin : La critique
Maurice le chat fabuleux : La critique
Piro Piro : La critique
DC Universe : Les plans cinématographiques de James Gunn (...)
DC Universe : Les plans télévisuels de James Gunn annoncés
DC Universe : Dave Bautista laisser tomber Bane !
The Ark : Une dépendance à la SF grâce à Star Trek pour Dean (...)
The Last of Us : Une épidémie au Cordyceps est-elle vraiment (...)
Acapulco : Rêver plus grand avec une saison 3
Dead Day : La série de Julie Plec est morte chez Peacock
Te Deum pour un Massacre : La campagne de financement de la (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 1er février 2023
Le Pire voisin au monde : La critique