The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique 5.04 Chère Defred

Date : 01 / 10 / 2022 à 14h30
Sources :

Unification


THE HANDMAID’S TALE - LA SERVANTE ÉCARLATE

- Date de diffusion : 29/09/2022
- Plateforme de diffusion : OCS
- Épisode :5.04 Chère Defred
- Réalisateur : Dana Gonzales
- Scénariste : Jacey Heldrich
- Interprètes : Elisabeth Moss, Yvonne Strahovski, Madeline Brewer, Ann Dowd, O. T. Fagbenle, Samira Wiley, Max Minghella, Bradley Whitford, Sam Jaeger

LA CRITIQUE

Depuis que l’intrigue de The Handmaid’s Tale ne voit plus son intrigue adopter le point de vue de June alors qu’elle était servante à Gilead, il faut avouer que la série a un peu perdu du pouvoir de fascination qu’elle exerçait sur nous. Il fallait bien que la jeune femme arrive à s’échapper de Gilead, mais d’une part les paysages urbains du Canada n’ont rien d’excitants d’un point de vue visuel que et d’autre part les enjeux ne sont plus de l’ordre de la survie, mais plutôt de « la vie d’après » quand on a survécu au pire, ce qui prolonge de manière peut-être un peu trop artificiel la caractérisation de June.

C’est donc une June très en colère que nous retrouvons cette semaine et si les raisons de cette colère sont parfaitement justifiées, on a quand même un peu de mal à comprendre pourquoi celle-ci semble si incontrôlable. Sans remettre en cause son talent que l’on sait immense, est ce l’interprétation d’Elisabeth Moss un brin surjouée qui a du mal à nous rendre sensibles à cette colère ? Ou peut-être que ce qu’elle veut faire va tellement à l’encontre du bon sens qu’on a du mal à comprendre ce qui se joue réellement dans la tête de son personnage. En tout cas, plutôt que de la calmer, avoir tué Fred Waterford a clairement fait naître en elle un goût prononcé pour l’exécution sommaire jusqu’à contaminer son entourage.

Le comportement de June contraste parfaitement avec celui affiché par Serena, qui pour le coup porte très bien son nom en faisant preuve d’une sérénité quasiment à toute épreuve. Forte de la mission que lui a confiée le haut commandement de Gilead, elle fait son petit chemin malgré une June de plus en plus menaçante. S’il est difficile d’avoir de l’empathie quand on connaître le monstre qui se cache derrière son statut de femme enceinte en situation de vulnérabilité, on a aucun mal à savourer les coups de pressions auxquels elle doit faire face en espérant un craquage qui lui sera le plus douloureux possible.

La meilleure partie de cet épisode concernait encore une fois cette incroyable survivante qu’est Janine. L’échange tendu qu’elle va avoir avec Tante Lydia semble amener cette dernière vers des contradictions de plus en plus importantes par rapport aux exigences inhumaines imposées par Gilead. D’ailleurs, lorsqu’elle va formuler une demande pour le moins incongrue auprès du commandant Lawrence pour soulager « ses filles » comme elle se plaît à dire, ce dernier va lui dire une vérité d’une manière tellement crue qu’il est impossible de ne pas savourer sa déconvenue malgré le propos outrancier qu’il lui a révéler. La tante Lydia étant allée tellement loin dans l’ignominie, est-ce qu’une rédemption est encore possible ? Ces deux dernières saisons semblent vouloir nous donner une réponse à cette question.

C’est évidemment l’étirement de l’intrigue sur maintenant cinq saisons qui explique sans doute notre regard de plus en plus critique, mais notre attachement reste largement suffisant pour faire de The Handmaid’s Tale un rendez-vous hebdomadaire très attendu. Il faut néanmoins noter depuis l’épisode précédent une volonté de la série de nous surprendre en allant vers des terrains sur lesquels elle n’était pas encore allé. Est ce que cela suffira à totalement redonner à la série la magnifique aura de ses débuts ? En évitant certains de ses gimmicks trop systématiques et autres facilités scénaristiques cela reste encore tout à fait possible !

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


The Art of Télévision - les réalisatrices de série : Critique de (...)
The Art of Télévision - les réalisatrices de séries : Critique de (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique 5.10 (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique 5.09 (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Critique 5.08 (...)
Warriors of Future : La critique du film Netflix
Star Trek - Picard : La saison 3, une continuation à Voyager et (...)
Gen V : La première bande annonce du spin-off de The (...)
His Dark Materials : Un voyage de 3 saisons capable de tout (...)
Dune - Partie II : Timothée Chalamet sur les plateaux de (...)
Spider-Man - Across the Spider-Verse : Le multivers de (...)
Disney+ - Bandes annonces : 5 décembre 2022
Mayor Of Kingstown : Ash Santos a rejoint la saison 2
A Plague Tale - Requiem : La critique de l’Artbook
Cinéma - Bandes Annonces : 5 décembre 2022