Forbidden Lands : La critique du jeu de rôle des maraudeurs et des vauriens

Date : 28 / 09 / 2022 à 08h00
Sources :

Unification


FORBIDDEN LANDS
LA BOÎTE DE BASE

- Type : Boîte de base de JdR
- Format :
2 livres + 1 livret + carte + autocollants
- Auteurs : K. Kostulas, C. Granath, N. Karlén, T. Harenstam, E. Granström
- Éditeur : Arkhane Asylum
- Illustrations :
N. Gulliksson, C. Granath, S. Stålenhag, T. Tranell, N. Brandt
- Édition Française : Oui
- P.P.C. : 45 euros

DESCRIPTION

"Forbidden Lands est une nouvelle interprétation du jeu de rôle de fantasy classique.

Dans ce jeu de rôle de survie en "bac à sable" , vous n’êtes pas des héros envoyés dans des missions imposées par d’autres, mais des pillards et des roublards déterminés à laisser votre marque dans un monde maudit.

Vous découvrirez des tombes perdues, combattrez de terribles monstres, errerez dans les terres sauvages et, si vous vivez assez longtemps, construirez votre propre forteresse à défendre.

Contenu du coffret :

- Un Manuel du joueur comprenant des règles pour la création rapide de personnages, des combats viscéraux, de la magie mortelle, des voyages périlleux et même pour la construction de votre propre forteresse (facilement transposable dans d’autres univers de jeu).

- Un Guide du maître de jeu comprenant une description riche et détaillée des Contrées Interdites, un bestiaire illustré, de nombreuses rencontres aléatoires et trois sites d’aventure complets.

- Le livret Légendes et aventuriers qui vous permet d’étoffer vos personnages et de leur fournir des historiques uniques.

- Une grande carte en couleur qui vous donne toute liberté d’explorer les Contrées Interdites comme vous le souhaitez, hexagone par hexagone.

- Une feuille d’autocollants pour indiquer les sites d’aventure et les pierres tombales, transformant la carte du jeu en une archive vivante et permanente de vos aventures."

LE CHATIMENT DU CORBEAU
LA PREMIERE CAMPAGNE

- Type : Campagne de JdR
- Format : Livre de 224 pages N&B, couverture cartonnée
- Auteurs : E. Granström
- Éditeur : Arkhane Asylum
- Illustrations : J. Nohr, N. Brandt, A. Tapia, C. Granath, N. Gulliksson
- Édition Française : Oui
- P.P.C. : 35 euros

DESCRIPTION

"Il ne s’agit pas d’une histoire linéaire que les aventuriers doivent suivre de bout en bout. C’est une tapisserie riche tissée de légendes, de lieux, de personnages et d’événement avec lesquels les joueurs et joueuses pourront interagir de multiples façons.

Ce livre contient :

- Un historique détaillé de la couronne elfique Stanengist et de ses onze rubis.

- Une description des neuf principaux personnages qui cherchent Stanengist.

- 8 sites d’aventure complets et illustrés jouables dans n’importe quel ordre.

- Un final de campagne épique donnant aux aventuriers la chance de décider du futur des Contrées Interdites."

L’ECRAN

- Type : Accessoire de JdR
- Format : Ecran 4 volets rigides
- Éditeur : Arkhane Asylum
- Illustrations : A. Tapia
- Édition Française : Oui
- P.P.C. : 25 euros

DESCRIPTION

"L’écran du maître de jeu de Forbidden Lands est composé de quatre panneaux en carton épais, format portrait.

L’extérieur reprend une superbe illustration en couleur d’Alvaro Tapia et l’intérieur contient les tableaux et les informations utiles pendant la partie."

LA CRITIQUE

Forbidden Lands est un jeu de de rôle qui fleure bon l’ancien temps, dans le sens noble du terme. On retrouve les athmophères (et les styles d’illustrations) des premiers D&D, Warhammer ou Heroquest.

L’aventure y est épique, les lieux pleins de vie et marquants par leur architecture (oui, il y a quelques tout petits "donjons"), peuplés des races et des classes de personnages les plus classiques.

La promesse est donc bien tenue, on retrouvera nos plaisirs de jeunesse.
Mais, il y a plus.
En effet, on appréciera la création de personnage par choix, marquée par ses événements passés et dont son objectif principal est d’obtenir des richesses et de construire une forteresse (un peu comme dans Pendragon).

C’est qu’il faut préciser que les PJs ne sont pas des héros portés par on ne sait quel besoin de gloire, mais bien des vauriens pleins de convoitise.
Ce décalage apporte du réalisme aux aventures, car, après tout, c’est bien ce que faisaient les anciens héros, piller !

Le monde qui les entoure est emprunt de classicisme, certes, mais aussi d’originalité, puisque le bestiaire n’est pas entièrement repompé sur D&D, mais comporte aussi des créatures spécifiques.
La dangerosité des combats est aussi plus grande.

Mais ce qui change surtout, c’est la liberté laissée aux joueurs. Ils ont à leur disposition une large zone géographique connue (la grande carte de la boîte de base), et des zones d’aventures dont ils ont entendu parlé (légendes, rumeurs de comptoir...), qu’il peuvent explorer comme ils l’entendent (les autocollants à positionner sur la carte).

Même la première campagne disponible est conçue de la même façon. Une légende d’artefacts fabuleux à réunir, des zones avec des lieux, personnages et événements, à explorer à notre guise, ouvrant sur des choix et surtout un final épique.

Pour résumer, Forbidden Lands est un retro-jdr qui fera revivre les plaisirs d’antan, mais avec la qualité d’écriture actuelle.

Un "must have".

BANDE ANNONCE




Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Monster of the Week : La critique des 6 nouveaux cadres (...)
The One Ring - Ruins of the Lost Realm : La critique du (...)
Splendor Duel : La critique du jeu
L’année des 5 Empereurs : La critique du jeu d’influence
Dors Dragon d’Or : La critique du jeu
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Annonce de (...)
Mercredi : La série Famille Addams de Netflix plus forte que (...)
The Boys : Rosemarie Dewitt en renfort pour la saison (...)
Les bonnes étoiles : La critique
PIFFF 2022 : Son histoire en BA
Knock at the Cabin : L’affiche du prochain M. Night (...)
Prime Video - Bandes annonces : 4 décembre 2022
Monster of the Week : La critique des 6 nouveaux cadres (...)
Netflix - Bandes annonces : 4 décembre 2022
Le Chat Potté 2 - la dernière quête : La critique