Memories : La critique

Date : 16 / 08 / 2022 à 11h00
Sources :

Unification


MEMORIES

- Date de reprise : 17/08/2022
- Titre original : Memorîzu
- Durée du film : 1 h 53
- Réalisateur : Koji Morimoto, Tensai Okamura, Katsuhiro Ôtomo
- Scénariste : Satoshi Kon, Katsuhiro Ôtomo

LA CRITIQUE

Memories est un chef-d’œuvre de l’animation sorti en 1995 et un film à sketchs réalisé par trois très grands réalisateurs : Koji Morimoto, Tensai Okamura et Katsuhiro Ôtomo.

On peut ainsi découvrir trois histoires très différentes les unes des autres qui ont toutes pour particularité d’être à la fois futuristes, mais aussi de parler avec beaucoup d’intelligence de l’humanité.

On a tout d’abord l’occasion de suivre de près les membres d’un aéronef qui tombe sur un vaisseau abandonné dans l’espace et qui va se faire envoûter par son étrange passagère. On s’attache ensuite aux pas d’un homme affecté d’une curieuse maladie qui le rend particulièrement compliqué à fréquenter. Le dernier segment présente un soldat servant comme canonnier dans la guerre incessante entre sa ville et celle mitoyenne.

Chaque segment, d’environ 40 minutes, bénéficie d’une animation qui lui est propre, d’un environnement particulier et de personnages au design vraiment différent les uns des autres. Chacune des œuvres est particulièrement passionnante à découvrir et toutes sont vraiment mémorables.

D’autant que l’on passe aussi bien de l’émotion au rire. Toutefois, la cruauté n’est jamais très loin et ressort de temps en temps lors de passages plus oniriques et faussement bucoliques. Le spectateur a donc, selon les histoires racontées, des hauts et des bas émotionnels. De plus, les récits sont extrêmement différents les uns des autres et permettent à chacun de trouver son passage préféré et d’apprécier au mieux les personnages qui lui parlent le plus.

L’animation est vraiment de toute beauté. Et malgré les années passées, elle n’a absolument pas pris une ride. Les décors, les couleurs et les protagonistes sont toujours d’une grande pertinence. Sans compter que cette vision du futur est encore d’une grande actualité et permet de s’interroger sur la nature humaine, ses relations avec les autres et le sens même de son existence.

La composition de Takkyu Ishino, Yoko Kanno, Jun Miyake et Hiroyuki Nagashima est aussi formidable. Elle se marie très bien avec les récits que le spectateur découvre et leur apporte une personnalité propre. De plus, le doublage original est remarquable et offre une grande épaisseur aux divers protagonistes que l’on croise.

La vision sur grand écran de cette immense œuvre de l’animation est vraiment une chance. En effet, les tableaux sont encore plus spectaculaires de la sorte, d’autant que la belle restauration donne vraiment l’impression que le film vient juste d’être fini.

Aussi, si on aime l’animation japonaise, et qu’en plus on n’a jamais eu l’occasion de découvrir cette pépite, il ne faut vraiment pas passer à côté de cette œuvre remarquable qui a eu un immense impact sur l’animation japonaise et à préfiguré certaines œuvres magnifiques, comme celles du regretté Satoshi Kon qui signe le scénario du premier volet.

Memories est un film incontournable pour tous les amateurs d’animation, notamment japonaise. Avec des histoires passionnantes, des réalisations splendides et des personnages auxquels on s’attache vite, cette œuvre de science-fiction est anthologique et n’a pas pris une ride.

Remarquable et essentiel.

SYNOPSIS

Trois petites histoires composent Memories. La première : Magnetic Rose, deux voyageurs de l’espace sont aspirés dans un monde parallèle sur un astéroïde. Un monde créé par les souvenirs d’une femme.

Dans Stink Bomb : un jeune assistant dans un laboratoire se transforme accidentellement en un arme biologique humaine qui menace Tokyo.

L’épisode final : Cannon Fodder, relate un jour de la vie d’une ville qui a pour unique préoccupation d’anéantir ses ennemies.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Hiroaki Eko, Hitoshi Yamaguchi
- Montage : Takeshi Seyama
- Musique : Takkyu Ishino, Yoko Kanno, Jun Miyake, Hiroyuki Nagashima
- Producteurs : Katsuhiro Ôtomo, Shigeru Watanabe pour Bandai Visual Co. Ltd.
- Distributeur : Eurozoom

LIENS

- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Memories



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Une femme iranienne : La critique
Butterfly Vision : La critique
Licu, une histoire roumaine : La critique
La combattante : La critique
Ticket to paradise : la critique
See : Critique 3.07 God Thunder
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Et il est où (...)
Titans : Trois nouveaux super-vilains pour la série DC de HBO (...)
El Muerto : Jonás Cuarón pour réaliser le film Marvel de (...)
Entretien avec un vampire : Comment on fait pour trouver ses (...)
Une femme iranienne : La critique
Frasier : Le revival officiellement sur les ondes
La Nonne : Taissa Farmiga de retour dans le Conjuring (...)
The Never Game : Mary McDonnell pour le pilote CBS
Cinéma - Bandes Annonces : 7 octobre 2022