Elvis : La critique

Date : 21 / 06 / 2022 à 12h15
Sources :

Unification


ELVIS

- Date de sortie : 22/06/2022
- Titre original : Elvis
- Durée du film : 2 h 39
- Réalisateur : Baz Luhrmann
- Scénaristes : Baz Luhrmann, Sam Bromell, Craig Pearce, Jeremy Doner
- Interprètes : Austin Butler, Tom Hanks, Olivia DeJonge, Helen Thomson, Richard Roxburgh, Kelvin Harrison Jr., David Wenham, Alton Mason

LA CRITIQUE

Dans l’histoire de la musique, de nombreux chanteurs et groupes sont devenus extrêmement célèbres. Mais l’un d’entre eux détient toujours le record d’albums vendus en solo et c’est sur lui que ce très bon Elvis propose un biopic surprenant.

Le scénario du réalisateur Baz Luhrmann, de Sam Bromell, Craig Pearce et de Jeremy Doner revient sur la carrière d’un chanteur, Elvis Presley, qui a eu un impact considérable sur son époque et dont la musique a toujours de l’influence aujourd’hui.

Mais le récit a cette particularité d’être racontée par le manager historique de l’artiste qui a été reconnu coupable de malversation vis-à-vis de lui et qui raconte aux spectateurs l’histoire de son protégé, tout en essayant de se dédouaner de ce que l’on a dit sur lui.

Le film de Baz Luhrmann est baroque, plein d’énergie et de musique. À travers la vie des deux protagonistes principaux, il brosse aussi le portrait d’une époque révolue dans laquelle la ségrégation aux États-Unis battait son plein et où les comportements d’un jeune homme aimant se déhancher devant son public étaient perçus de façon extrêmement négative par les personnes au pouvoir.

D’autant que celui-ci, élevé dans un quartier occupé en grande majorité par des afro-américains, aimait leur musique et n’avait aucun problème avec la couleur de leur peau, ce qui était inacceptable dans les années 50 et 60 dans un certain nombre d’états américains.

La reconstitution de cette période est remarquablement bien faite. Grâce à un très beau travail sur les décors de Catherine Martin et de Karen Murphy, à nombreux accessoires crédibles et aux superbes costumes de Catherine Martin, notamment ceux flamboyants d’Elvis, on a réellement l’impression de se retrouver immergé dans une autre époque et d’y redécouvrir des mœurs paraissant invraisemblables.

La très bonne photographie de Mandy Walker, qu’elle soit appliquée aux différentes étapes de la vie de l’artiste, ou à ses concerts parfois grandioses, est très bonne. Le montage de Matt Villa et de Jonathan Redmond est extrêmement précis et donne vraiment l’impression de se plonger dans la vie d’un homme aimant par-dessus tout la musique.

L’histoire du chanteur est d’ailleurs passionnante à découvrir, d’autant qu’elle semble parfois incroyable. Celui-ci n’a pas eu une vie facile, contrairement aux apparences, et la dernière partie est vraiment très sombre et dure, montrant un homme pratiquement captif des désirs de son manager.

Celui-ci est remarquablement interprété par Tom Hanks qui est vraiment impressionnant dans le rôle de ce personnage douteux et intelligent sachant manipuler à la perfection toutes les personnes de son entourage. Elvis est incarné de façon éblouissante par Austin Butler qui est plus vrai que nature. Le comédien met une énergie incroyable dans son interprétation et on ressent parfaitement les subtilités du chanteur et sa communion presque viscérale avec un public qu’il aimait tant.

Olivia DeJonge est très juste en femme de ce dernier. Et Richard Roxburgh est vraiment bon en père de celui-ci. Tous les comédiens du film sont collégialement formidables et permettent de croire à cette reconstitution impressionnante, à la fois d’une époque, et de la vie d’un chanteur qui aura marqué son temps.

Le long métrage est particulièrement spectaculaire. La reconstitution de la rue où Elvis aimait se rendre pour écouter les artistes qu’il appréciait dans un bar est plus vraie que nature. L’histoire se déroule dans de nombreux endroits qui ont été minutieusement recréés, et ces derniers ne donnent jamais l’impression d’être déserts.

Quant aux scènes de concert, elles sont époustouflantes. L’énergie déborde de tous les côtés, la musique vibre au mouvement du personnage principal et il est difficile de ne pas se retrouver happé par un tel spectacle. D’autant que les concerts ont été soigneusement choisis, ce qui permet d’offrir un grand nombre de prestations diverses.

La composition d’Elliott Wheeler est d’ailleurs formidable. Elle intègre un très grand nombre de titres d’Elvis Presley qui restent indémodables et permettent d’apprécier encore plus les 2h40 de l’œuvre.

De par son choix narratif, elle s’affranchit d’une dramaturgie classique d’un biopic. Elle s’attarde sur certains événements plus marquants que d’autres, tout en montrant bien l’horreur du cercle vicieux dans lequel le chanteur s’est enfermé dans la fin de sa vie. De plus, il est aussi appréciable que les deux dernières années de sa carrière soient traitées avec autant de délicatesse.

Elvis est un très bon film sur un artiste remarquable. Avec une histoire ingénieusement narrée, une réalisation vraiment brillante, une reconstitution minutieuse du siècle précédent et deux comédiens qui crèvent l’écran, ne manquez pas ce film si vous appréciez Elvis Presley et n’hésitez pas à aller le découvrir si vous ne le connaissez pas vraiment, cette rencontre valant vraiment la peine.

Spectaculaire et passionnant.

SYNOPSIS

La vie et l’œuvre musicale d’Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux manager, le colonel Tom Parker. Le film explorera leurs relations sur une vingtaine d’années, de l’ascension du chanteur à son statut de star inégalé, sur fond de bouleversements culturels et de la découverte par l’Amérique de la fin de l’innocence.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Mandy Walker
- Montage : Matt Villa, Jonathan Redmond
- Musique : Elliott Wheeler
- Costumes : Catherine Martin
- Décors : Catherine Martin, Karen Murphy
- Producteurs : Baz Luhrmann, Catherine Martin, Gail Berman, Patrick McCormick, Schuyler Weiss pour Bazmark Films, Warner Bros. Pictures, The Jackal Group
- Distributeur : Warner Bros. France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Elvis



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Laal Singh Chadha : La critique
Nope : La critique
One Piece Red : La critique
Dodo : La critique
Bullet Train : La critique
The Orville - New Horizons : Critique 3.10 Future Unknown
Andor : L’unique série Star Wars de Disney+ sans Mur de (...)
The Batman : De la suite cinéma au spin-off The Penguin, Colin (...)
Blade : Chad Stahelski candidat pour réaliser, Marvel Studios a (...)
Laal Singh Chadha : La critique
Devil in the White City : Keanu Reeves confirmé pour la série à (...)
The Veil : Elisabeth Moss fait équipe avec Steven Knight pour (...)
CSI - Vegas : Un nouveau duo de médecins légistes pour la saison (...)
Les Terres de Matnak : Un jeu de Rôle Mystic-Fantasy
Cinéma - Bandes Annonces : 9 août 2022