Roar : Critique de la saison 1

Date : 15 / 04 / 2022 à 12h30
Sources :

Unification


SLOW HORSES

- Date de diffusion : 15/04/2022
- Plateforme de diffusion : Apple TV+
- Épisode : 1.01 à 1.08
- Réalisateur :
- Scénaristes : Liz Flahive, Carly Mensch, Halley Feiffer, Janine Nabers et Vera Santamaria
- Interprètes : Nicole Kidman, Cynthia Erivo, Merritt Wever, Alison Brie, Judy Davis, Betty Gilpin, Meera Syal, Fivel Stewart et Kara Hayward

LA CRITIQUE

Rugir contre les injonctions faites aux femmes

Belle et irréprochable distribution pour cette série en huit épisodes aux titres auto-descriptifs comme La femme qui disparaissait, La femme sur l’étagère ou encore La femme qui mangeait des photos. Chaque épisode n’a rien à voir avec l’autre, hormis un certain humour et la place ou le rôle de la femme en Occident.

Dans les quatre premiers tableaux, on suit quatre femmes différentes qui doivent chacune faire face à une situation qu’aucun mâle n’aimerait affronter. Cette série fait mouche en dénonçant sans détour les idées toutes faites que ces femmes se prennent en pleine la figure. On passe de l’invisibilité organisée de la femme à la culpabilisation d’une mère quand elle mène une brillante carrière, sans oublier la réduction d’une très belle femme à sa simple plastique.

Le procédé utilisé est imparable, direct et non suggestif. Ici, pas de scénario trop subtil ou alambiqué, mais plutôt des métaphores coups de poings. Elles font entendre toutes ces merveilleuses voix qui distillent le mépris, la déconsidération, la négation de l’identité, et que les héroïnes doivent encaisser avant de les combattre.

Le résultat peut parfois déconcerter tant la métaphore est décalée. Il me semble que ce procédé est plus adapté à l’écrit qu’à l’écran car l’invraisemblance visuelle peut empêcher de gouter le fond du message. De ce fait, la qualité des épisodes m’a parue inégale.

Originale et intéressante, Roar reste une série qui montre plus qu’elle ne touche.

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


For All Mankind : Critique 3.04 Happy Valley
For All Mankind : Critique 3.03 All In
For All Mankind : Critique 3.02 Game Changer
For All Mankind : Critique 3.01 Polaris
Physical : Critique 2.01 Surtout ne me désire pas !
For All Mankind : Critique 3.04 Happy Valley
Stranger Things : Critique de la deuxième partie de la saison (...)
Les Minions 2 - Il était une fois Gru : La critique
Doctor Strange in the Multiverse of Madness : Quand Deadpool (...)
The Electric State : Le projet des Frères Russo avec Millie Bobby (...)
Kaos : Hugh Grant pour la mythologie grecque selon Netflix
Madame est servie : Le revival en route pour une succursale de (...)
The Pope’s Exorcist : Russell Crowe devant la caméra de (...)
Bg Expansions : Les nouvelles améliorations de vos jeux de (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 4 juillet 2022