All of us are Dead : Critique de la saison 1

Date : 26 / 01 / 2022 à 14h30
Sources :

Unification


ALL OF US ARE DEAD

- Date de diffusion : 28/01/2022
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 1.01 à 1.12
- Réalisateurs : Kim Nam-soo et Lee Jae-gyoo
- Scénariste : Cheon Seong-il s’après l’œuvre de Joo Dong-geu
- Interprètes : Yoon Chan-young, Park Ji-hoo, Cho Yi-hyun, Park Solomon, Yoo In-soo, Bae Hae-sun, Ahn Seung-gyun, Oh Hee-joon, Lee Eun-saem, Shin Jae-hwi, Kim Byung-chul

LA CRITIQUE

All of us are Dead est une très bonne série coréenne de zombies en 12 épisodes de une heure adaptant le webtoon de Joo Dong-geu.

Le scénario de Cheon Seong-il présente une épidémie de morts-vivants qui débute dans le lycée d’une petite ville isolée. Les élèves vont donc devoir essayer de survivre à l’école, alors que le mal se propage progressivement partout dans les environs. L’histoire suit de près plusieurs survivants, ainsi que leur famille essayant de les rejoindre. Alors que le pays met tout en œuvre pour éviter que la contagion s’étende ailleurs.

On pense évidemment au manga de Daisuke Satō et de Shōji Satō, High School of the Dead, qui a un point de départ similaire. Toutefois, au contraire de cette œuvre, la série se passe en très grande partie dans le lycée, les éléments extérieurs concernant d’autres personnes.

Si les épisodes ne révolutionnent pas vraiment le genre, ils sont très plaisants à découvrir et permettent de s’attacher à une bande de jeunes gens qui, malheureusement, rencontrent un sort funeste les uns après les autres. On ne sait donc pas s’il y aura des survivants et lesquels ils seront.

On suit donc en parallèle ce qui arrive aux lycéens, et ce qu’il se déroule dans le reste de la ville. Cela permet d’avoir des rebondissements qui ont des origines différentes et qui impactent parfois directement la survie du groupe.

On rencontre ainsi une vingtaine de jeunes gens qui appartiennent à différentes classes et qui vont progressivement s’associer pour essayer de survivre à la véritable apocalypse qui les entoure. De plus, la connaissance de zombies de ceux-ci grâce à des films et des séries, et la technologie moderne sont bien intégrées dans la dramaturgie des événements.

La réalisation de Kim Nam-soo et de Lee Jae-gyoo est vraiment efficace. On a droit à des morts sanglantes, des hordes de morts-vivants agressifs, des affrontements épiques et des passages tragiques et parfois bouleversants.

Car évidemment, dans une telle œuvre, on se retrouve forcément touché par le destin mortel qui attend certains personnages auxquels on s’est attaché. Sans compter que les actes de bravoure de certains les mènent parfois à une fin tragique.

L’inventivité est toutefois bien là avec les différents moyens que mettent en place les élèves pour essayer d’attendre des refuges. Ainsi, tout le mobilier urbain d’une école est mis à contribution, alors qu’on peut se réjouir en France d’avoir des salles de cours qui semblent bien moins fragiles que celles coréenne.

Il est d’ailleurs intéressant de voir le traitement de cette apocalypse, et de sa gestion, vue par les Coréens. En effet, l’armée a beaucoup d’importance là-bas et le service militaire obligatoire des jeunes hommes dure deux ans. Ce qui fait que certains des éléments mis en place seraient compliqués à faire fonctionner aux États-Unis et quasiment impossible à déployer en France.

Le dépaysement est aussi très présent. La société coréenne est étudiée sous différents angles et parfois critiquée. La politique, l’armée, la police, la science et l’éducation sont évoquées et ne sont pas toujours très reluisantes. Néanmoins, l’humanité étant identique partout, on retrouve, sous différente forme parfois, les problèmes que rencontre notre propre pays dans ces domaines.

L’interprétation est très bonne. Yoon Chan-young est vraiment touchant en jeune homme essayant de sauver la femme qu’il aime. Celle-ci, sa voisine, est impeccablement jouée par Park Ji-hoo. Cho Yi-hyun est formidable un délégué de la classe et brillante élève. Park Solomon est superbe en ancien voyou. Yoo In-soo est glaçant en délinquant sans moralité. Et Lee Yoo-mi est très bonne en archère de haut niveau. Quant à Kim Byung-chul, il est très juste en capitaine des pompiers voulant sauver sa fille.

Le travail sur les décors et les costumes est bien fait et rend particulièrement crédibles les événements que l’on voit se dérouler dans la ville et au sein du lycée. Si la durée totale entraîne parfois quelques longueurs et des redondances, on prend toutefois beaucoup de plaisir à enchaîner les épisodes.

Il faut donc espérer que la porte ouverte à la fin du dernier épisode soit utilisée pour proposer une seconde saison qui forcément sera déjà différente de ce que l’on a vu précédemment.

All of us are Dead est une très bonne série de zombies qui mélange horreur, action, thriller et y ajoute même une pointe de romance adolescente. Avec une histoire qui se tient bien, une réalisation efficace et des comédiens tout à fait convaincants, l’école prend une nouvelle dimension grâce à ces épisodes plein de rebondissements.

Sympathique et mordant.

SYNOPSIS

Un lycée devient l’épicentre d’une épidémie liée à un virus zombie. Pris au piège, les élèves devront lutter pour s’échapper ou risquer d’être à leur tour contaminés.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


God’s Favorite Idiot : Critique de la saison 1
Blasted - Les aliens ou nous ! : La critique du film (...)
Queen : Critique de la série
Seul face à l’abeille : Critique de la saison 1
Money Heist - Korea : Critique de la saison 1
Batman chronicles - 1987 volume 1 : La critique Bam ! Ouch ! (...)
Netflix - Bandes annonces : 3 juillet 2022
The Boys : Critique 3.07 La Chandelle Qui Eclaire La Chambre A (...)
Thor - Love and Thunder : Lena Headey devait en être, mais (...)
God’s Favorite Idiot : Critique de la saison 1
James Bond : Un personnage en cours de réinvention
Hunger Games - The Ballad Of Songbirds and Snakes : La (...)
Harbinger : Paul Downs Colaizzo pour remplacer Wes Ball
La carte dont vous êtes le héros : La Nuit du Loup de (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 2 juillet 2022