Dota - Dragon’s Blood : Critique du volume 2

Date : 23 / 01 / 2022 à 12h00
Sources :

Unification


DOTA : DRAGON’S BLOOD

- Date de diffusion : 18/01/2022
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 2.01 à 2.08
- Réalisateur : Eui Jeong Kim, So Young Park, Yu-Won Pang
- Scénariste : Ashley Miller, Ashley Halloran, Mitch Iverson, Steven Melching, Amy Chu, Bryan Konietzko
- Interprètes : Lara Pulver, Yuri Lowenthal, Tony Todd, Troy Baker, Freya Tingley, Dee Bradley Baker, Alix Wilton Regan, Kari Wahlgren

LA CRITIQUE

La deuxième saison de Dota Dragon’s Blood, en huit épisodes de 25 minutes, est toute aussi réussie et prenante que la précédente.

Le scénario d’Ashley Miller, Ashley Halloran, Mitch Iverson, Steven Melching, Amy Chu et de Bryan Konietzko est dans la directe continuation des épisodes antérieurs. On retrouve ainsi les divers protagonistes en bien mauvaise position. Et si leurs conditions respectives vont progressivement s’améliorer, ce n’est pas toujours pour le meilleur au final.

L’intrigue continue de se centrer sur trois personnages clés qui interagissent les uns avec les autres. Il y a évidemment Davion, le chevalier dragon qui partage son corps avec le dragon Skylark. On retrouve ensuite la princesse Mirana essayant d’alerter son pays de l’invasion des elfes. Et on a enfin l’étrange magicien qui semble tirer les ficelles de beaucoup de personnes. Il ne faut pas non plus oublier le démon Terrorblade qui est bien décidé à chasser lancer ses minions à la suite des différents protagonistes pour s’emparerait du monde.

Les différents événements narrés entraînent le spectateur dans des lieux diversifiés. Une grande partie des épisodes se passent dans la capitale de l’empire de la lumière où les dirigeants se croient à l’abri de tout.

L’animation est toujours aussi formidable. Les combats sont particulièrement spectaculaires et les dragons nombreux. Il faut continuer à ne pas trop s’attacher aux personnages, même si ce n’est pas facile, notamment aux nouveaux venus, des destins tragiques pouvant leur arriver.

La réalisation de Eui Jeong Kim, So Young Park et de Yu-Won Pang est impeccable. Les décors et les personnages sont très détaillés et les rebondissements sont toujours plaisants à découvrir. Sans compter que la belle musique renforce le plaisir de suivre les aventures des différents individus.

Le doublage original est toujours d’une excellente qualité. Les divers protagonistes prennent vraiment vie devant nos yeux et l’incarnation de certains fait parfois frissonner. Cela renforce encore plus la puissance des personnages principaux et leur impact dans une histoire dans laquelle le sort de l’humanité est en jeu.

À travers les drames personnels, ce sont aussi les bons et les mauvais côtés de l’humain, et des humanoïdes, qui sont exploités. Ainsi, en dehors de l’histoire intime, du passé dévoilé et des failles des divers protagonistes, les jeux politiques et les contrats entre différentes entités sont exploitées au fil des épisodes.

Le dernier laisse d’ailleurs beaucoup de place à une suite qui serait peut-être la conclusion d’un affrontement épique entre des humains, des elfes et des dragons, des démons et des dieux. Il ne faut d’ailleurs pas s’arrêter après le générique de fin, même si Netflix le diminue comme s’il n’y avait plus rien après, pour découvrir une dernière scène qui se trouve dedans.

La deuxième saison de Dota Dragon’s Blood est très bonne et permet de continuer à suivre les aventures de personnages attachants dans un monde de fantasy plein de magie. Avec une histoire qui continue d’être passionnante, une animation remarquable et des protagonistes diversifiés, le spectacle est bien au rendez-vous.

Sympathique et spectaculaire.

SYNOPSIS

Le chaos règne et menace l’ordre. Tous les héros doivent répondre à l’appel pour combattre les forces redoutables qui menacent de plonger le monde dans les ténèbres.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


God’s Favorite Idiot : Critique de la saison 1
Blasted - Les aliens ou nous ! : La critique du film (...)
Queen : Critique de la série
Seul face à l’abeille : Critique de la saison 1
Money Heist - Korea : Critique de la saison 1
Netflix - Bandes annonces : 3 juillet 2022
The Boys : Critique 3.07 La Chandelle Qui Eclaire La Chambre A (...)
Thor - Love and Thunder : Lena Headey devait en être, mais (...)
God’s Favorite Idiot : Critique de la saison 1
James Bond : Un personnage en cours de réinvention
Hunger Games - The Ballad Of Songbirds and Snakes : La (...)
Harbinger : Paul Downs Colaizzo pour remplacer Wes Ball
La carte dont vous êtes le héros : La Nuit du Loup de (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 2 juillet 2022
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Lucasfilm voulait d’abord en (...)