Star Wars - Le livre de Boba Fett : Critique 1.03 Les Rues de Mos Espa

Date : 13 / 01 / 2022 à 14h30
Sources :

Unification


LE LIVRE DE BOBA FETT

- Date de diffusion : 12/01/2022
- Plateforme de diffusion : Disney+
- Épisodes : 1.03 Les Rues de Mos Espa
- Réalisateur : Robert Rodriguez
- Scénariste : Jon Favreau
- Interprètes : Temuera Morrison, Ming-Na Wen, Jennifer Beals et David Pasquesi

LA CRITIQUE

Le premier épisode de la saison de The Book of Boba Fett, plutôt décevant, nous avait pourtant mis en garde : Robert Rodriguez et les séries Star Wars à la sauce Favreau, ça ne fonctionne pas ! La preuve en est avec Les Rues de Mos Espa, un épisode qui brille par ses incohérences, son inintérêt, sa laideur et, disons-le clairement, son grotesque.

Inoffensif Gentil Gang

Ce nouveau chapitre débute par la présentation des grandes familles qui dirige Mos Espa par 8D8, très sympathique en soit mais inutuilisé par la suite. Un marchand d’eau débarque et vient solliciter Boba en sa qualité de Daimyo – parrain de la pègre local – pour qu’il puisse s’occuper d’un groupe de jeunes délinquants voleurs. Fett assure qu’il va régler cette situation. Mais c’est là le premier gros défaut de ce programme, à qui fait peur cette équipe ? Un droïde, deux Gamoréens, deux chasseurs de primes, dont un, le héros en plus, qui n’a pas été dangereux à l’écran depuis sa prise de pouvoir. Sur l’une des planètes les plus périlleuses de la galaxie, difficile de croire qu’il est craint par qui que ce soit. D’autant que ce qui va suivre ne va que renforcer cette impression de faiblesse.

Fennec et la Mandalorian qui ne porte pas son casque vont alors sermonner ces jeunes malandrins des bas quartiers. Quatre freluquets, tout propres sur eux, qui expliquent leur choix par l’augmentation excessive des prix et leur condition de pauvre. Et là, non seulement Boba leur donne raison, mais de surcroit, il décide de les recruter, car « ils ont du cran ». Sans vouloir faire de délit de sales gueules, le casting ne va pas renforcer la « badasserie » des gangsters. Si on rajoute à ça le jeu d’acteur plus que douteux de ces recrues, pas grand-chose ne tient la route.

Durant la nuit suivante, Krrsantan, le wookie noir, un terrible combattant, s’invite chez Boba durant la nuit et l’extirpe de sa cuve à bacta. S’ensuit une bataille mal chorégraphiée, mal éclairée, dans laquelle les adolescents, au moins 50 centimètres plus petits, lui tiennent tête, pendant que Boba enfile un peignoir visiblement, et jusqu’au moment où la grande bête velue se retrouve comme par miracle au-dessus de la trappe à rancor. Les jumeaux débarquent au petit matin pour s’excuser d’avoir envoyé leur assassin et veulent faire la paix car la guerre est mauvaise pour les affaires (sic). Ils apprennent d’ailleurs à Fett que le maire a établi un accord avec une autre guilde. Toute la clique débarque alors en ville, et là plus rien ne va… Que se passe-t-il dans cette série ?

Les teens sont avec des scooters volants ridicules avec chacun leurs couleurs (Power Rangers, Teletubbies, chacun y trouvera sa comparaison). La clique se présente au conseiller du Maire, il essaye de s’enfuir après leur avoir menti et s’en suit la course-poursuite la plus bas budget et la moins rythmée depuis des décennies. Rien ne va ! Le pire, Jaba débarque en jet pack à la fin, il s’est souvenu qu’il en avait un, ne pouvait-il pas l’utiliser dès le départ ?

Un gloubiboulga indigeste, indigne de l’univers Star Wars.

Flashback expéditif, ennemi inexistant et faible Mando

L’autre partie problématique est celle du flashback. Après deux épisodes à nous montrer la relation forte entre la tribu et le héros, elle se retrouve anéantie en un flash-back de cinq minutes. Alors qu’ils étaient présentés comme guerriers et forts, ils se sont fait balayer par une bande de bikers en plein désert… Avec la disparition présumée des jumeaux, réel atout de la semaine dernière, cela fait une déception de plus. Pourquoi les installer pour ne pas approfondir ces personnages ?

Si tout cela est pour montrer que le syndicat des Pikes est le principal antagoniste de ce programme, que c’est mal fait. Ils n’ont jamais fait les choses directement. Ce n’est que du business, alors pourquoi devraient-ils être les vilains de ce scénario ?

Le problème réside, au risque de se répéter, surtout dans la faiblesse que représente le personnage principal. On parle ici d’un personnage à qui Dark Vador a demandé personnellement de ne pas désintégrer Han Solo. Il donne désormais des conseils au mercenaire en leur expliquant de ne pas trop traîner avec la pègre (avec qui travailleront-ils du coup !?). Heureusement que Fennec est présente pour amener un minimum d’agressivité. Pas besoin d’en faire un mâle Alpha pour autant, mais dans les faits, pour le moment, il n’est craint par personne, car il n’a jamais rien fait méchant, froid ou à peine violent. Bien timide pour un parrain de la pègre.

Par pitié, ressaisissez-vous et laisser Rodriguez loin de la caméra. Il est compliqué d’envisager avec envie les prochaines aventures, d’autant qu’à mi-saison (et oui, déjà !) rien n’est installé, réellement intéressant ou même marquant visuellement. A ce stade, on ne retiendra qu’une bande son réussie, quelle tristesse.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les films et séries TV sont est Copyright © Lucasfilm Tous droits réservés. Les films, les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Lucasfilm.



 Charte des commentaires 


Star Wars - Le livre de Boba Fett : Critique 1.07 Au Nom de (...)
Star Wars - Le livre de Boba Fett : Critique 1.06 L’Étranger
Star Wars - Le livre de Boba Fett : Critique 1.05 Le Retour du (...)
Star Wars - Le livre de Boba Fett : Critique 1.04 La Tempête (...)
Star Wars - Le livre de Boba Fett : Critique 1.03 Les Rues de (...)
Dawn Of The Seven : La bande annonce du film Vought dans la série (...)
Tic et Tac, les Rangers du Risque - le film : La critique du (...)
Halo : Critique 1.09 Transcendence
Rebel Moon : Ed Skrein remplace Ruppert Friend sur le film (...)
Ça tourne à Saint-Pierre et Miquelon : La critique
The Ballad of Songbirds and Snakes : Le préquel Hunger Games a (...)
Mrs. Davis : Jake McDorman pour la série Peacock de Damon (...)
Dolmen : Le jeu vidéo d’exploration de faille temporelle
Netflix - Bandes annonces : 22 mai 2022
The Umbrella Academy : La bande annonce de la saison (...)