Star Wars - Le livre de Boba Fett : Critique 1.01 Un étranger en terre hostile

Date : 30 / 12 / 2021 à 14h30
Sources :

Unification


LE LIVRE DE BOBA FETT

- Date de diffusion : 29/12/2021
- Plateforme de diffusion : Disney+
- Épisodes : 1.01 Un étranger en terre hostile
- Réalisateur : Robert Rodriguez
- Scénariste : Jon Favreau
- Interprètes : Temuera Morrison, Ming-Na Wen, Jennifer Beals et David Pasquesi

LA CRITIQUE

On l’avait laissé dans une scène post-générique de la dernière saison de The Mandalorian, trônant avec fierté sur le siège de Jabba le Forestier, prenant le contrôle du Syndicat du Crime de Tatooine. Boba est de retour sur Disney + ! Que nous réserve donc ce Livre de Boba Fett, écrit par Jon Favreau, dont on ignore les intentions, et qui risque de souffrir la comparaison avec son excellent prédécesseur ?

Résolution et dureté

Un Etranger en Terre Hostile, décide immédiatement de s’occuper de l’éléphant au milieu de la pièce : comment Boba Fett a-t-il survécu ? Un grand danger prit par Favreau car la solution ne pourra satisfaire entièrement les fans de Star Wars. Le moins que l’on puisse dire, sans trop en révéler, c’est que la résolution du Sarlacc ne fait pas trop dans le saugrenu.

L’épisode est construit entre les flashbacks depuis la presque mort du Mandalorian et ses débuts en tant que chef de la pègre local. Une bonne manière d’introduire cette saison même si quelque peu insipide. Cela a au moins le mérite de confirmer et de rappeler le côté badass du personnage original. Même si la trilogie n’avait pas eu besoin de cela pour réussir ce tour de force. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a dû serrer les dents, le guerrier chauve.

Réalisation et CGI en bernes

Sans tomber dans l’analyse comparative systématique, cette introduction fait pâle figure en comparaison des premières aventures de Mando. La réalisation de Robert Rodriguez, comme lors de son dernier épisode réalisé dans la saison 2, n’apporte rien en termes de mise en scène ou d’idée visuelle. Les moments d’actions sont quelconques.

D’autant que les animations en CGI – images de synthèse – sont d’un niveau à la limite de l’acceptable pour une production Disney. Tous les monstres sont ratés, il n’y a pas d’autre manières de le dire. Si on ajoute certains maquillages limites en qualité, on se retrouve avec un ensemble esthétique à peine passable. Les paysages désertiques font toujours effet, l’utilisation des peuples de Tatooine déjà connus est cohérente.
Malgré cette critique à charge l’épisode reste correct dans son ensemble mais loin d’être au niveau des autres œuvres de l’univers des séries SW made in Mickey.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les films et séries TV sont est Copyright © Lucasfilm Tous droits réservés. Les films, les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Lucasfilm.



 Charte des commentaires 


Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.06 Partie 6
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.05 Partie 5
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.04 Partie 4
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.03 Partie III
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.01 Partie I & 1.02 (...)
See : La bande annonce de la saison finale
Superman & Lois : Critique 2.15 Waiting for Superman
The Orville - New Horizons : Un épisode annulé devient livre (...)
Madame Web : Emma Roberts pour le film Marvel de Sony
Surface : La bande annonce de la série Apple TV+
1883 - Bass Reeves : Taylor Sheridan, l’homme de la (...)
The Old Man : FX veut voir Jeff Bridges vieillir un peu (...)
The School for Good and Evil : Cate Blanchett pour le film (...)
Infinite Black : Tout pour invoquer le grand Cthulhu
Cinéma - Bandes Annonces : 30 juin 2022