Y, le dernier homme : Review 1.10 Victoria

Date : 12 / 11 / 2021 à 13h00
Sources :

Unification


Le dernier épisode de Y le dernier homme revient sur l’ensemble des personnages, ce qui fait baisser l’intensité du final.

En effet, le scénario d’Eliza Clark, la créatrice de la série, se focalise en alternance sur chacun des protagonistes importants de la série. L’épisode est donc plutôt bavard et cette dispersion de point de vue n’aide pas forcément à entrer autant dedans que lors d’épisodes précédents.

On découvre ainsi les trames de la mère, du fils et de la fille qui sont centraux dans le récit. Mais on revient aussi sur des personnages qui ont été ajoutés par rapport au comics et qui sont souvent très intéressants.

Il est dommage que cet épisode reflète un peu ce qu’a été cette saison avec des hauts et des bas. Elle a planté un décor intéressant, mais est parfois tombée dans la facilité et dans des moments trop verbeux. Elle n’en reste pas moins sympathique et il faut espérer qu’un nouveau repreneur puisse permettre à l’aventure de se poursuivre.

L’interprétation est très bonne. Olivia Thirlby livre sa meilleure interprétation de Hero et apporte enfin une ampleur méritée à ce personnage. Ben Schnetzer devient vraiment sympathique en Yorick. Ashley Romans est toujours impeccable en agent 355. Et Diana Bang commence à être attachante en docteur Mann. Diane Lane est très bonne en ancienne présidente des États-Unis. Juliana Canfield est intéressante en fiancée du dernier homme. Et Elliot Fletcher fait un retour bien sympathique. Quant à Missi Pyle, elle est toujours très juste en cheffe des Amazon et Amber Tamblyn est formidable dans le rôle de son adjointe.

L’atmosphère de l’épisode est très bonne. On retrouve toujours avec plaisir cette société essayant de se redresser après la catastrophe qui est arrivée et les nouvelles difficultés auxquelles elle fait face. Les décors sont diversifiés, permettant de voir les personnages dans des environnements multiples. On prend donc un vrai plaisir visuel à suivre les tribulations des divers protagonistes qui, espérons-le, ne s’arrêteront pas ici.

Le dernier épisode de Y le dernier homme est bien sympathique malgré quelques défauts. Avec une histoire qui a pris 10 épisodes pour se développer, une réalisation ayant une belle constance et des personnages auxquels on s’attache vraiment, la série a une certaine qualité et apporte des nouveautés par rapport à la bande dessinée qui donnent envie d’en savoir plus.

Intriguant et original.

IA

Nous voici donc arrivés au terme de ce qui sera l’ultime épisode de Y, le dernier homme. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est difficile de ne pas ressentir un énorme sentiment de gâchis dans le traitement de l’adaptation d’un des meilleurs comics jamais écrits. Même si les audiences n’ont, officiellement, pas été la cause de l’annulation prématurée de la série, les débuts de l’intrigue établies dans la série ont été tellement laborieux qu’on peut s’imaginer que de nombreux téléspectateurs n’ont pas continué à regarder la série et sont sans doute passer à côté d’une deuxième partie de saison loin d’être désagréable.

Certains reprocheront sans doute à ce troisième épisode de prendre son temps avant d’amener à ce que nous attendons tous, à savoir l’assaut de la communauté des prisonnières par les Amazones, cependant toute la première partie met en place tous les éléments permettant de rendre les drames à venir plus émouvants. Il faut d’ailleurs signaler que les liens entre l’agent 355 le docteur Mann et Yorick sont beaucoup plus tangibles qu’auparavant. Ce dernier révèle d’ailleurs une sensibilité qui le rend à la fois plus attachant et surtout plus crédible dans le rôle central du récit. De plus, tel Frodon qui portait sur ses épaules de hobbit le destin de la Terre du Milieu, le nonchalant Yorick a enfin compris que l’avenir de l’humanité reposait sur son chromosome Y. La force de cet épisode et de fournir à chacun des protagonistes principaux leur morceau de bravoure ou " leur moment " nous permettant d’apprécier son évolution et l’état d’esprit qui les anime.

La confrontation entre les Amazones et les prisonnières étaient l’un des moments forts du comics et il faut avouer que son adaptation télévisuelle s’avère tout autant réussi. Le suspens est total et à l’image de la mort de Regina Oliver dans l’épisode précédent, des morts brutales ne manqueront pas de choquer les téléspectateurs tout en ravivant de tristes souvenirs à ceux ayant lu le comics.

Si en terme d’adaptation des cases de la bande dessinée au petit écran il y a eu tout au long de cette saison des choix assez maladroits, comme ces longues et ennuyantes scènes de dialogues, aucunes concessions n’ont été faites sur l’aspect sombre de l’univers créé par Brian K. Vaughan. Dommage que la série qui montait clairement en puissance en nous dévoilant toute sa puissance narrative et émotionnelle voit ses ailes coupées en plein vol.

Au final, on ne peut que conseiller aux lecteurs d’Unif de se plonger dans le comics pour découvrir la suite de l’histoire et les éléments d’intrigue inédits correspondant aux événements de cette première saison. Le génie créatif de Vaughan devrait donner envie de découvrir ses autres œuvres comme Transmetropolitan ou l’extraordinaire Saga dont le retour a été annoncé en janvier 2022 après une pause de trois ans. Vu l’incroyable succès public et critique, il est quasiment certain que celle-ci finira par être adaptée dans les années à venir. Espérons qu’elle connaisse alors un destin moins funeste que Y, le dernier homme ou ces autres œuvres majeures que sont Deadly Class ou Jupiter’s Legacy, dont les live action ont toutes été annulées prématurément !

AN


EPISODE

- Episodes : 1.10
- Titres : Victoria
- Date de première diffusion : 10 novembre 2021 (Disney+)
- Créateur : Eliza Clark
- Réalisateur : Daisy von Scherler Mayer
- Scénariste : Eliza Clark d’après l’œuvre de Brian K. Vaughan et Pia Guerra

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Tic et Tac, les Rangers du Risque - le film : La critique du (...)
Les femmes préhistoriques : La critique du film National (...)
Sneakerella : La critique du film
Oussekine : La critique de la série Disney+
Esquisses : Critique de la saison 1
Domingo et la brume : La critique
We Own This City : Critique 1.05 Part Five
Barry : Une saison 4 pour la comédie HBO
Hijack : Archie Panjabi face à Idris Elba pour Apple
Ocean’s Eleven : Un nouveau film en préparation avec Margot (...)
TT Combat : Construisez un décors de ville entière
Cinéma - Bandes Annonces : 25 mai 2022
Thor - Love and Thunder : La nouvelle bande annonce
Mission Impossible - Dead Reckoning Partie 1 : La première bande (...)
Star Wars - Andor : En route pour la Révolution pour (...)