Les Éternels : La critique

Date : 26 / 10 / 2021 à 14h30
Sources :

Unification


Dès l’annonce du projet Éternels et du recrutement de Chloé Zhao pour diriger le film, il était clair que ce Marvel Studios serait fondamentalement différent de tous les autres films produits par Kevin Feige. D’abord par la nature même des personnages créés par Jack Kirby, personnages cosmiques envoyés sur la Terre par le Celeste Arishem. Ceux-ci sont peu connus du grand public. Pas un problème en soi, la jurisprudence Gardiens de la galaxie montrant que ce n’est pas rédhibitoire pour le succès du film.

Différent ensuite avec la personnalité même de la réalisatrice. Celle-ci a un style et un univers à elle dont le fondement est de faire ressortir l’humanité des personnages. Bref, une réalisatrice art et essai pour réaliser un Marvel, c’est un sacré tournant pour le MCU. Et effectivement, à la vision du film, le résultat est plus qu’étonnant.

Si j’ai aimé le film, il m’a été difficile d’entrer dans cette histoire et de comprendre ce que la réalisatrice voulait en faire. Ces Éternels, qui vivent parmi nous depuis plus de 7000 ans, sont un concentré d’émotions humaines. Ce n’est pas tant les situations qui les font agir, c’est leur état émotionnel qui conditionne leurs actions. C’est en cela que le film est différent de la plupart des films de super-héros et des films d’action au sens large.

C’est donc assez déstabilisant au premier abord. Étant donné que les explications arrivent aux compte-gouttes, principalement par les flash-backs, il est assez difficile de comprendre à la base ce qui fait leur personnalité. Par exemple, je me suis demandé la moitié du film ce qu’Angelina Jolie était venue faire ici, tant au départ, Thena semble inexistante. Et c’est sur la durée que Chloé Zhao a réussi à m’emporter. Car tout a une explication… émotionnelle.

Alors, oui, certains d’entre vous pourront accuser le film de faire vulgairement du soap. Je ne pense pourtant pas qu’on puisse accuser le film de ça. On a effectivement l’habitude d’avoir des films de SF froid émotionnellement, tout du moins avec beaucoup moins de sentiments à l’écran. Pour autant, dans nos vies de Terriens, ce sont bien nos émotions qui nous animent. C’est tout le talent de Chloé Zhao, sans nous manipuler comme les fameux soaps, de rendre justement tangibles les émotions de ses personnages. Et pour véhiculer ces émotions, il faut rendre grâce au casting et particulièrement à Gemma Chan qui incarne Sersi, la vraie héroïne de ce film, ou encore Dong-seok Ma…

Visuellement, le film est impeccable même si je ne suis pas à 100% fan du look des déviants. Les scènes d’actions sont rudement bien menées. Bref, du côté des fondamentaux des Marvel, cela fonctionne toujours aussi bien. Comme d’habitude, 2 scènes supplémentaires dans le générique final, mais qui parleront vraiment à ceux qui ont passé un doctorat es Marvel.

Les Éternels est donc un film spécial dans la galaxie MCU. Par sa nature, les réactions du public seront nécessairement clivantes. Je ne vous garantis donc pas que vous allez aimer, je vous garantis que vous aurez un avis tranché !

FM

Les Eternels est un très bon film Marvel qui tranche vraiment avec ce que l’on a vu précédemment.

C’est la réalisatrice de films indépendants Chloé Zhao qui a co-écrit le scénario avec Patrick Burleigh, Ryan Firpo et Kaz Firpo. Elle livre une version bien personnelle de cette histoire de personnages d’un univers Marvel qui n’est pas réellement connu en dehors des amateurs des comics.

Ce qui fait que non seulement le long métrage a une touche bien particulière, mais qu’il peut être vu en dehors de toute connaissance des films et séries précédemment sortis.

C’est donc une nouvelle branche de Marvel qui se déploie devant nous. Sans compter que les deux scènes que l’on peut découvrir, pendant et à la fin du générique, permettent de lancer un nouvel univers qui va être amené à se développer au sein de prochains films à venir.

L’histoire montre des personnes venant d’une autre planète qui ont pour mission de se battre contre des créatures voulant éliminer les humains. Ces derniers passent donc des millénaires sur la Terre et vont se regrouper à notre époque, suite à différents événements étranges se produisant.

Le film de Chloé Zhao prend le temps de présenter ses nombreux protagonistes et d’installer l’univers dans lequel ils évoluent. Par des flashbacks judicieusement insérés, on en apprend plus sur le passé des différents Éternels à travers différents âges de l’humanité. C’est d’ailleurs le fait d’avoir côtoyé cette dernière pendant des millénaires qui font des personnages les super-héros les plus humains que l’on ait côtoyé jusqu’à présent dans les films Marvel.

On reconnaît d’ailleurs bien la patte de la réalisatrice qui a une très grande capacité à mettre l’humain au centre de ses œuvres, avec ses qualités et ses défauts, ses faiblesses et ses envies, ce qui le rend non seulement imparfait, mais généralement attachant.

Gemma Chan est impeccable en femme ayant la capacité de détruire les objets. Richard Madden est impressionnant en homme volant qui n’est pas sans rappeler Superman. Salma Hayek est très intéressante en leader des Éternels. Angelina Jolie est fort bonne en guerrière ayant des problèmes. Barry Keoghan est surprenant en personne voulant intervenir dans la vie des gens. Kumail Nanjiani est sympathique en féru de cinéma. Brian Tyree Henry est amusant en inventeur de génie. Dong-seok Ma est agréable en protecteur attentionné. Lauren Ridloff est bonne en Flash venant de l’espace. Et Lia McHugh est touchante en Éternelle ayant une apparence adolescente.
Les effets spéciaux sont très bien faits. Les créatures sont diversifiées et bien plaisantes à découvrir, surtout si on apprécie les monstres. Toutefois, on s’éloigne visuellement de ce que l’on a l’habitude de voir. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui devrait rendre le film clivant : certains l’appréciant beaucoup et les autres n’arrivant pas à rentrer dedans et s’y ennuyant.

En effet, on trouve un certain nombre de scènes d’actions qui sont très bien et particulièrement spectaculaires à certains moments. Mais ici, elles gardent aussi une échelle humaine, bien que ce soit le destin d’une planète qui soit en jeu. Il y a donc beaucoup moins de rythme que dans les films de super-héros traditionnels et si la dimension épique est importante, les dégâts se font beaucoup plus discrets.

Le travail sur les costumes de Sammy Sheldon et sur les décors d’Eve Stewart est très bien fait. Les différentes tenues des Éternels sont particulièrement agréables et apportent à chacun d’entre eux une identité propre.

L’œuvre réserve d’ailleurs quelques surprises. Si on voit certaines arriver, d’autres sont bien amenées et confirment que l’on se trouve devant des personnages sortant de l’ordinaire.

La photographie de Ben Davis est très belle. Elle accompagne bien les différents lieux où voyage des protagonistes et les environnements variés où ils sont. Tout comme l’agréable composition de Ramin Djawadi, elle ajoute un certain plaisir à un film qui passe très vite lorsque l’on rentre dedans.

Les Eternels est un film de super-héros qui se rapproche presque du cinéma art et essai et qui préfère se concentrer sur des individus plutôt que d’en mettre en permanence plein les yeux. Avec une histoire d’origine intéressante qui donne envie de savoir ce qu’il va advenir aux Éternels, une réalisation brillante apportant un véritable cachet à l’œuvre, un très beau travail visuel, le long métrage pourrait bien plaire à ceux qui n’aiment pas les histoires de super-héros, mais aussi décevoir certains amateurs de blockbusters plein d’explosions.

Aussi, selon votre sensibilité, n’hésitez pas à aller le voir. D’autant qu’il a de véritables qualités et qu’il tranche vraiment par rapport aux autres Marvel.

Surprenant et intimiste.

IA

SYNOPSIS

Depuis l’aube de l’humanité, les Éternels, un groupe de héros venus des confins de l’univers, protègent la Terre. Lorsque les Déviants, des créatures monstrueuses que l’on croyait disparues depuis longtemps, réapparaissent mystérieusement, les Éternels sont à nouveau obligés de se réunir pour défendre l’humanité…

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 37
- Titre original : Eternals
- Date de sortie : 03/11/2021
- Réalisateur : Chloé Zhao
- Scénariste : Chloé Zhao, Patrick Burleigh, Ryan Firpo, Kaz Firpo d’après l’œuvre de Jack Kirby
- Interprètes : Gemma Chan, Richard Madden, Salma Hayek, Angelina Jolie, Barry Keoghan, Kumail Nanjiani, Brian Tyree Henry, Dong-seok Ma, Lauren Ridloff, Lia McHugh
- Photographie : Ben Davis
- Montage : Dylan Tichenor, Craig Wood
- Musique : Ramin Djawadi
- Costumes : Sammy Sheldon
- Décors : Eve Stewart
- Producteur : Kevin Feige, Nate Moore pour Marvel Studios
- Distributeur : The Walt Disney Company France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Les Éternels



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Les amants sacrifiés : La critique
West Side Story : La critique
Une femme du monde : La critique
Les Elfkins - Opération pâtisserie : La critique
La pièce rapportée : La critique
Shang-Chi : Daniel Destin Cretton signe pour la suite et plus (...)
The Boys - Diabolical : Une série animée pour couronner (...)
The Batman : Colin Farrell sera aussi Le Pingouin dans (...)
Doctor Who : Review 13.06 Flux Chapter Six - The Vanquishers
Raised by Wolves : La bande annonce de la saison 2
Les amants sacrifiés : La critique
Reacher : La première bande annonce de la série Prime (...)
PIFFF 2021 : Jour 7
Projet Fred Astaire : Tom Holland dans un nouveau rôle (...)
Cleopatra : La réalisatrice de Falcon et le Soldat de (...)