607 connectés

Un prince à New York 2 : Review du film Prime Video

Date : 07 / 03 / 2021 à 13h45
Sources :

Unification


Les costumes sont magnifiques !
...
(je cherche d’autres points positifs)
...
Il n’y en a pas.

Hollywood fait régulièrement des films inutiles mais (comme disait l’excellent Jean Yanne) même lorsqu’ils sont très cons, ils restent divertissants. Ce n’est hélas pas le cas pour Un prince à New York 2. Avis aux producteurs : prendre les mêmes acteurs et pondre une séquelle 33 ans plus tard n’est pas la recette du succès !

Ce film n’aurait coûté ’que’ 60 millions de dollars à produire, et on dirait bien que tout le budget est passé dans le salaire des acteurs et dans les costumes. Par curiosité, j’aimerais savoir combien ont été payés les scénaristes qui s’y sont mis à 3 pour écrire ce monument de nullité ! Ils ont dû faire la grève du cerveau, je ne vois pas d’autre façon d’aboutir à un résultat aussi inepte, à moins d’être en mode ’sabotage’ ou ’sabordage’.

J’ai infligé ce film à ma cousine chez qui je passais le weekend, et elle n’a pas compris pourquoi je la torturais ainsi alors qu’elle me recevait si gentiment. Elle a voulu savoir pourquoi on faisait ce genre de film, et la seule raison plausible que j’ai pu lui donner (en dehors du fait que Murphy (Prince Hakeem) et Hall (Semmi) étaient peut-être en mal de visibilité et/ou en panne de revenus) c’est que faire un film, c’est fun, et que par les temps qui courent, c’est un bon moyen de se faire plaiz avec ses potes. C’est la seule façon d’expliquer que James Earl Jones (Roi Jaffe Joffer), Wesley Snipes (Général Izzi) et Morgan Freeman (dans son propre rôle, en maître de cérémonie) aient pu accepter de jouer dans une telle daube. En ce qui concerne Tracy Morgan (Oncle Reem), c’est un habitué du fait, alors je ne suis pas surprise de le voir là. Quant à ma cousine, elle s’est endormie au bout de 20 minutes et pourtant, elle est plutôt bon public.

Je pense que vous raconter l’histoire n’en vaut pas la peine, tout ce que vous avez besoin de savoir se trouve dans le synopsis au bas de la page. Je vais juste mentionner rapidement les numéros musicaux incongrus et ridicules ; les clichés limite acceptables sur les Africains (mais avec un casting ’all black’, c’est peut-être considéré comme un hommage, qui sait ?) ; les CGI animaliers pas très convaincants et le placement de produit d’une non-subtilité affligeante (une marque de soda, une app de streaming de musique, une marque de vodka, une chaîne de fast food déguisée - mais nous ne sommes pas dupes).

Murphy a dû prendre quelques rides, mais ça ne se voit pas car il a une couche de maquillage aussi épaisse qu’une carapace de pangolin (mais ça, ça se voit). A son crédit, son jeu beaucoup moins délirant que d’habitude (que ce soit pour Hakeem ou les autres personnages qu’il incarne), peut-être dû au fait qu’il n’a plus autant d’énergie que dans sa jeunesse. On s’en rend bien compte dans les ’bloopers’ du générique qui ne sont même pas drôles.

Bref, entre regarder Un prince à New York 2 et ranger vos placards, il me semble que la deuxième option devrait être plus divertissante.


SYNOPSIS

À la mort de son père, le prince Hakeem devient roi du Zamunda. Marié depuis 30 ans avec Lisa la jolie Américaine, il a 3 filles brillantes et battantes, mais la loi du pays dit que seul un homme a le droit de s’asseoir sur le trône. Sur son lit de mort, le père de Hakeem lui a révélé l’existence d’un fils ’bâtard’ dans le Queens, Lavelle. Hakeem fait alors venir le jeune homme au Zamunda pour voir s’il a les qualités nécessaires pour lui succéder.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 50
- Titre original : Coming 2 America
- Date de sortie : 05/03/2021
- Réalisateur : Craig Brewer
- Scénaristes : Barry W. Blaustein, David Sheffield, Kenya Barris
- Interprètes : Eddie Murphy, Arsenio Hall, Shari Headley, Jermaine Fowler, Wesley Snipes, James Earl Jones, Morgan Freeman
- Photographie : Joe ’Jody’ Williams
- Montage : David S. Clark, Billy Fox, Debra Neil-Fisher
- Musique : Jermaine Stegall
- Costumes : Ruth E. Carter, Kairo Courts
- Décors : Kristen Sherwin, Thomas Valentine
- Producteur : Kevin Misher
- Distributeur : Amazon Prime


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


Them : Review des 4 premiers épisodes
Invincible : Review des premiers épisodes
American Gods : Review 3.10 Tears of the Wrath-Bearing (...)
American Gods : Review 3.09 The Lake Effect
American Gods : Review 3.08 The Rapture of Burning
Falcon et le Soldat de l’hiver : Review 1.05 La (...)
Indiana Jones 5 : Mads Mikkelsen au casting du film
Mare of Easttown : Review de la mini-série
Hawaii Five-0 : Daniel Dae Kim parti dans la douleur en (...)
Starlight : Les comics de Mark Millar adaptés par Joe (...)
Just Beyond : La série Chair de poule de Disney+ recrute du (...)
The Big Sky : Carlos Gomez et Anja Savcic rejoignent la saison (...)
Poupée russe : Sharlto Copley pour la série Netflix
Alhambra et Escape - Roll & Write : Les jeux de dés
VOD DVD - Bandes Annonces : 17 avril 2021