536 connectés

Le temps des samouraïs - les origines sanglantes du Japon : Review de la saison 1

Date : 27 / 02 / 2021 à 11h30
Sources :

Unification


La première saison de Le temps des samouraïs - les origines sanglantes du Japon est un très bon moyen de se plonger dans le pays au XVIe siècle à travers six épisodes de 44 minutes.

En effet, le récit commence en 1551, et se déroule après plusieurs dizaines d’années de guerre civile qui divisent l’archipel en plusieurs clans dirigés par un seigneur local, un daymo.

Ce sont des décennies extrêmement violentes, se passant pendant la période Sengoku, qui sont passées en revue au sein des épisodes, à travers trois hommes, Oda Nobunaga, Toyotomi Hideyoshi et Tokugawa Ieyasu, qui ont fait basculer le Japon dans une nouvelle ère et ont réussi à l’unifier.

De nombreux spécialistes et historiens sont interviewés. Ils racontent ainsi en détail un certain nombre de faits qui se sont déroulés et reviennent sur les personnalités des différents protagonistes. Évidemment, la série fait des partis pris et se focalise sur les batailles les plus célèbres, les moments historiques qui ont vraiment compté et les personnages qui ont été importants à cette période.

Les choix narratifs sont très clairs et aident à s’immerger au cœur d’un pays d’une grande violence, dans lequel les hommes ne connaissaient que la guerre et étaient de redoutables guerriers. Le récit linéaire est donc particulièrement passionnant à découvrir et brosse la manière dont des samouraïs, dont certains étaient issus de la paysannerie, ont imprimé durablement leur marque.

Il est par contre curieux d’entendre narrer les grands événements de l’histoire japonaise par une majorité d’historiens et de spécialistes non-japonais. Très peu d’entre eux parlent, et souvent que brièvement. Quant aux femmes, elles ne sont que deux à prendre la parole, dont uniquement une nippone, et elles ne s’expriment que sur certains événements qui concernent exclusivement les femmes de l’époque.

Il y a un véritable travail graphique et visuel qui a été fait sur la série documentaire. Ainsi, tous les entretiens sont diffusés en noir et blanc, ce qui fait un grand contraste par rapport aux reconstitutions de l’époque qui, elles, sont tournées en couleur.

C’est d’ailleurs cela la très grande puissance des épisodes, des reconstitutions extrêmement soignées et particulièrement spectaculaires des grands événements de l’époque.

Ceux-ci ont bénéficié clairement d’un gros budget, avec un soin incroyable apporté aux costumes, aux coiffures, aux katakanas, aux armures et aux accessoires et un travail splendide sur les décors. On a véritablement l’impression de se retrouver plongé plusieurs siècles en arrière et d’assister aux nombreux massacres qui ont ponctués l’histoire tourmentée de cette période.

D’autant que de très bons comédiens ont été choisis et qu’ils sont parfaitement convaincants dans leurs rôles respectifs. On croit vraiment aux liens qui unissent les différents protagonistes entre eux, aux drames et revers qu’ils subissent, aux trahisons qu’ils font, aux victoires qu’ils remportent et à la manière dont chacun tisse sa toile pour parvenir à devenir le maître ultime du Japon.

Les effets spéciaux sont aussi très bien intégrés. La photographie est de toute beauté et la réalisation de Stephen Scott est extrêmement efficace, donnant une très grande lisibilité à des combats épiques.

Si les images ne sont jamais montrées clairement, la violence est omniprésente et les décès sont extrêmement nombreux. L’un des principaux moyens d’exécution était d’ailleurs la décapitation au sabre, ce qui permet d’en voir un grand nombre d’exemples. Et dans ce pays, il était courant pour un seigneur perdant de préférer se suicider rituellement, se faire seppuku en s’ouvrant le ventre, plutôt que d’avoir une mort indigne.

La première saison de Le temps des samouraïs - les origines sanglantes du Japon permet une très bonne immersion dans le Japon violent du XVIe siècle. Il aide aussi à comprendre l’aspect guerrier et conquérant du pays, et ses relations parfois compliquées avec la Corée et la Chine qui ne l’apprécient pas forcément, encore aujourd’hui. Avec un demi-siècle particulièrement violent et brutal, le documentaire a trouvé le parfait terreau pour une histoire fascinante qui est très bien contée par des spécialistes passionnants et qui est mise en images d’une façon particulièrement marquante.

Au vu de la qualité des épisodes, il serait étonnant qu’une saison deux ne voit pas le jour. Ce qui permettrait de se concentrer sur l’ère Edo, une période beaucoup plus stable, mais qui est aussi riche en rebondissements. C’est donc un parfait moyen d’appréhender l’histoire du pays, tout en se faisant plaisir visuellement. Et de découvrir les racines de certains éléments utilisés par les Japonais dans les histoires qu’ils nous content aujourd’hui à travers leurs films, séries, jeux vidéo, mangas… tels l’origine des ninjas.

Passionnant et impressionnant.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.06
- Titre : L’ascension de Nobunaga, La prise de pouvoir, Le Roi Démon, Le contrôle absolu, La catastrophe, La naissance d’une dynastie
- Date de première diffusion : 24 février 2021 (Netflix)
- Réalisateur : Stephen Scott
- Avec : Hiro Kanagawa, Masami Kosaka, Hayate Masao, Masayoshi Haneda, Hideaki Itô, Wilfred Lee, Umi Bielmann, Seiji Hino, Elina Miyake Jackson, Ryota Kaneko, Chika Kitney, Simon Fletcher Li, Timothy Mak, Kelly Seo, Frank Yim

RÉSUMÉ

Des reconstitutions saisissantes et des commentaires d’experts font revivre la tumultueuse histoire guerrière et les luttes de pouvoir du Japon féodal au XVIe siècle.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Ride or Die : La review du film Netflix
New Gods - Nezha Reborn : La review du film Netflix
The Soul : La review du film Netflix
Love and Monsters : La review du film Netflix
La Voie du Tablier : Review de la saison 1
Memory : Guy Pearce & Monica Bellucci aux côtés de Liam (...)
Le Livre de Poche : Les sorties d’avril 2021
Canal + - Bandes Annonces : 20 avril 2021
Shang-Chi et la légende des dix anneaux : La première bande (...)
For All Mankind : Review 2.09 Triage
Spider-Man - No Way Home : Alfred Molina confirme son implication (...)
Le Seigneur des Anneaux : La série de tous les records (...)
Manifest : Review 3.03 Wingman
Black Adam : L’humoriste Mo Amer rejoint Dwayne (...)
Castlevania : Fin annoncée de la série animée Netflix mais pas (...)