Buffy / Angel : Charisma Carpenter et Sarah Michelle Gellar clouent le cercueil de la réputation de Joss Whedon

Date : 11 / 02 / 2021 à 14h00
Sources :

Charisma Carpenter via TV Line et Sarah Michelle Gellar via TV Line


La parole est libérée et une fois la porte ouverte, il devient impossible de la refermer. Joss Whedon avait déjà par le passé quelques casseroles à son actif, mais c’est avec les allégations de Ray Fisher (Cyborg dans Justice League) que le réalisateur/producteur est tombé. Charisma Carpenter et Sarah Michelle Gellar pourrait clouer définitivement le cercueil de la réputation de Joss Whedon.

Charisma Carpenter a détaillé, comme jamais auparavant, les abus qu’elle aurait subis du patron de Buffyverse, Joss Whedon, dans une série de messages Instagram qu’elle a écrits pour soutenir Ray Fisher avec la campagne #StandWithRayFisher.

Carpenter (Cordelia Chase dans le Buffyverse) avait fait allusion au fil des ans à ses propres expériences avec Whedon. Mais dans la longue déclaration qu’elle a publiée mercredi matin, elle a développé ses affirmations, y compris ce qu’elle appelle « le passé cruel et désinvolte » de Whedon, sa création d’« environnements hostiles et toxiques de travail », ce que le showrunner lui aurait dit et lui aurait fait pendant sa grossesse, et comment elle a fait face à tout cela.

A la suite de cette déclaration, la star de Buffy contre les vampires, Sarah Michelle Gellar, a publié sa propre déclaration sur instagram : « Bien que je sois fière d’avoir mon nom associé à Buffy Summers, je ne veux pas être associé pour toujours au nom Joss Whedon. Je suis plus concentré sur l’éducation de ma famille et sur survivre à cette pandémie, je ne ferai donc aucune autre déclaration pour le moment. Mais je suis aux côtés de tous les survivants d’abus et je suis fier d’eux pour avoir pris la parole. »

Voici la déclaration complète de Charisma Carpenter :

« Pendant près de deux décennies, j’ai tenu ma langue et même trouvé des excuses pour certains événements qui me traumatisent encore aujourd’hui.

Joss Whedon a abusé de son pouvoir à de nombreuses reprises alors qu’il travaillait sur Buffy contre les vampires et Angel. Bien qu’il trouvait son attitude amusante, cela n’a fait qu’intensifier mon anxiété de jouer, me décourager et m’éloigner de mes pairs. Ces incidents ont déclenché chez moi une dégradation physique chronique dont je souffre encore. C’est avec un cœur lourd que je déclare que j’ai fait face à l’isolement et, parfois, de manière destructive.

L’été dernier, lorsque Ray Fisher a publiquement accusé Joss de comportement abusif et non professionnel envers les acteurs et l’équipe lors de sa reprise en main de Justice League en 2017, cela m’a vidé. Joss a un passé cruel et désinvolte. Il a créé des environnements de travail hostiles et toxiques depuis le début de sa carrière. Je le sais parce que je l’ai vécu de première main. À plusieurs reprises.

Cela a passé par des menaces permanentes de me renvoyer, ce qui a fait des ravages sur mon estime de moi en tant que jeune actrice. Et m’appelant « grosse » devant mes collègues alors que j’étais enceinte de quatre mois. Il était méchant, mordant, dénigrant ouvertement les autres et jouait souvent au jeux des favoris, mettant les gens en concurrence les uns contre les autres pour rivaliser et se disputer son attention et son approbation.

Il m’a appelé pour une réunion pour m’interroger et me réprimander concernant un tatouage d’un chapelet que j’avais fait pour m’aider à me sentir plus enraciné spirituellement dans un climat de travail de plus en plus instable, ce qui m’a affecté physiquement.

Joss a intentionnellement refusé plusieurs appels de mes agents, ce qui m’a empêché de communiquer avec lui pour lui annoncer la nouvelle que j’étais enceinte. Finalement, une fois que Joss a été informé de la situation, il a demandé une rencontre avec moi. Lors de cette réunion à huis clos, il m’a demandé si j’allais « le garder » et a manipulé ma foi de manière manipulatrice contre moi. Il a attaqué mon personnage, s’est moqué de mes croyances religieuses, m’a accusé de saboter la série, puis m’a renvoyé sans cérémonie la saison suivante une fois que j’ai accouché.

À six mois de grossesse, on m’a demandé de me présenter au travail à 1 heure du matin alors que mon médecin avait recommandé de raccourcir mes heures de travail. Avec nos journées longues et physiquement exigeantes et le stress d’avoir à défendre mes besoins en tant que femme enceinte au travail, j’ai commencé à ressentir les contractions. Il était clair pour moi que c’était une mesure de représailles.

À l’époque, je me sentais impuissante et seule. Mais j’ai fais fi des mauvais traitements et j’ai continué. Après tout, j’avais un bébé en route et j’étais le principal soutien de ma famille grandissante. Malheureusement, tout cela se passait pendant l’une des périodes sensée être une des plus merveilleuses pour une femme. Toute cette promesse et cette joie ont été nulles. Et Joss en était le vampire.

Malgré le harcèlement, une partie de moi cherchait toujours sa validation. J’ai trouvé des excuses pour son comportement et réprimé ma propre douleur. J’ai même déclaré publiquement lors de conventions que je travaillerais à nouveau avec lui. Ce n’est que récemment, après des années de thérapie et un appel au réveil grâce au mouvement Time’s Up, que j’ai compris les complexités de cette pensée destructrice. Il est impossible de comprendre sans subir les abus. Notre société et notre industrie calomnient les victimes et glorifient les agresseurs pour leurs réalisations. Il incombe aux victimes d’abus d’accepter et de s’adapter pour être employables. Aucune responsabilité pour le transgresseur qui continue à être indemne, impénitent et sans remords.

Ces souvenirs et bien d’autres ont pesé sur mon âme comme des briques pendant près de la moitié de ma vie. J’aurais aimé dire quelque chose plus tôt. J’aurais aimé avoir le calme et le courage il y a toutes ces années. Mais je me suis tu de honte et de silence conditionné.

Avec les larmes qui coulent, je ressens un sentiment écrasant de responsabilité envers Ray et les autres pour avoir laissé en privé mon expérience avec Joss et la souffrance que cela m’a causée. Il est tout à fait évident que Joss a persisté dans ses actions nuisibles, continuant à laisser des épaves dans son sillage. Mon espoir maintenant, en évoquant enfin ces expériences, est de créer un espace pour la guérison pour d’autres personnes qui, je sais, ont subi des abus de pouvoir similaires en série.

Récemment, j’ai participé à l’enquête de WarnerMedia sur Justice League parce que je pense que Ray est une personne intègre qui dit la vérité. Son exclusion en tant que Cyborg dans The Flash a été la dernière goutte pour moi. Bien que je ne sois pas choqué, j’en suis profondément peiné. Cela me trouble et m’attriste qu’en 2021, les professionnels doivent TOUJOURS choisir entre la dénonciation sur le lieu de travail et la sécurité de l’emploi.

Il m’a fallu si longtemps pour trouver le courage de faire cette déclaration publiquement. En tant que mère célibataire dont le gagne-pain de la famille dépend de mon métier, j’ai peur. Malgré son impact sur mon avenir, je ne peux plus rester silencieuse. C’est en retard mais nécessaire. Il est temps. »


Buffy contre les vampires est Copyright © 20th Century Fox Television, Mutant Enemy, Kuzui Enterprises et Sandollar Television Tous droits réservés. Buffy contre les vampires, ses personnages et photos de production sont la propriété de 20th Century Fox Television, Mutant Enemy, Kuzui Enterprises et Sandollar Television.



 Charte des commentaires 


Angel : L’ange damné du Buffyverse apporte son soutien à (...)
Buffy / Angel : Charisma Carpenter et Sarah Michelle Gellar (...)
Angel : La Warner était "complètement paniquée" après le 2e (...)
Angel : Quelque chose se prépare pour célébrer les 20 ans de la (...)
Buffy the Vampire Slayer : Le reboot serait plutôt un (...)
Locke & Key : Critique de la saison 3
Westworld : Critique 4.07 Metanoia
She-Hulk - Avocate : Comment on fait pour devenir une Hulk, Miss (...)
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Peter Jackson (...)
The Exorcist : La trilogie de Blumhouse fait appel à Ann (...)
Jane : La vie de Philip K. Dick par Charlize Theron et Alfonso (...)
Sex Education : Un nouveau départ et un retour confirmés pour la (...)
Tiny Beautiful Things : Quentin Plair pour la série Hulu
First Kill : Une série mortelle comme une autre
Prime Video - Bandes annonces : 8 août 2022