457 connectés

Penguin Bloom : Review du film Netflix

Date : 27 / 01 / 2021 à 13h00
Sources :

Unification


Penguin Bloom, c’est comme cette barre de chocolat que vous mangez quand vous avez une envie de sucré. Ce n’est pas aussi sophistiqué qu’un gâteau fabriqué par un pâtissier de luxe, vous n’en parlerez pas avec des sanglots dans la voix, mais au moment où vous la mangez, cette barre de chocolat, elle vous fait plaisir. Et il y a des films comme ça, qui font du bien à l’âme. Pas besoin d’un gros studio et d’un gros budget pour raconter de belles histoires : un sujet touchant, quelques bons acteurs, une équipe créative compétente, et voilà de quoi passer un bon moment en famille.

Penguin Bloom raconte l’histoire véridique de Sam Bloom (Naomi Watts), une mère de famille australienne comblée qui a un accident insensé pendant ses vacances en Thaïlande. Un parapet s’effondre et la voilà paraplégique. Malgré l’amour et le soutien de son mari, Cameron (Andrew Lincoln) et de leurs trois fils, Sam n’arrive pas à remonter la pente et passe sa vie entre son lit et le salon, inutile et dégoûtée de la vie. Elle tolère à peine l’aide de sa mère, Jan (Jacki Weaver), et refuse de voir ses amis. Bref, la grosse déprime post-traumatique. Alors Cam s’occupe des gosses, et il le fait très bien. Un soir, les enfants trouvent une pie blessée qu’ils ramènent à la maison. Le plumage de la pie fait penser à celui d’un pingouin - elle est noire et blanche - alors les enfants la nomment Penguin. Le volatile devient bientôt le sixième membre de la famille et tient compagnie à Sam lorsque ses hommes ne sont pas là. La relation qui se noue entre elles va aider Sam à sortir de sa dépression et à retrouver l’envie de vivre.

La trame narrative est simple et linéaire (c’est un documentaire en plus joli), et visuellement, il y a tout ce qu’il faut où il faut. Naomi Watts est excellente, comme d’habitude ; Andrew Lincoln - tout à fait adorable - lui sert de faire-valoir et les enfants sont parfaits. Les huit pies qui jouent le rôle de Penguin sont formidables, même si l’une d’entre elles a, parait-il, fait caca sur la tête de Watts pendant le tournage (quelle chie-pie !). C’est bourré de bons sentiments, c’est joli à regarder, sans se poser de questions et en compagnie d’un grand bol de crème glacée ou de popcorn au caramel.


SYNOPSIS

Sam Bloom avait tout pour elle : un mari aimant, trois enfants adorables, une vie agréable... et puis un jour, tout s’effondre. Un accident la cloue dans une chaise roulante, la déprime s’installe et Sam s’enfonce... Alors que sa famille désespère de la voir un jour reprendre du poil de la bête, ses enfants récupèrent une pie blessée et décident de la garder pour la soigner. La pie, qu’ils nomment Penguin, va être le déclic qui permettra à Sam de réapprendre à vivre.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 35
- Titre original : Penguin Bloom
- Date de sortie : 27/01/2021
- Réalisateur : Glendyn Ivin
- Scénariste : Harry Cripps, d’après le livre de Cameron Bloom
- Interprètes : Naomi Watts, Andrew Lincoln, Abe Clifford-Barr, Griffin Murray-Johnston, Felix Cameron, Jacki Weaver
- Photographie : Sam Chiplin
- Montage : Maria Papoutsis
- Musique : Marcelo Zarvos
- Costumes : Joanna Mae Park
- Décors : Annie Beauchamp, Sophie Nash
- Producteurs : Emma Cooper, Steve Hutensky, Jodi Matterson, Bruna Papandrea, Naomi Watts
- Distributeur : Netflix France


Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Sword Art Online Alternative - Gun Gale Online : Review de la (...)
Ma douce et odieuse amie : La review du film Netflix
Snowpiercer : Review 2.06 Loin du Transperceneige
Moxie : La review du film Netflix
Sky-High Survival : Review de la saison 1
Star Trek : Paramount engage une scénariste de Star Trek (...)
The Walking Dead : Michael James Shaw sera Mercer dans la saison (...)
Donjons & Dragons : Hugh Grant et Sophia Lillis pour le (...)
Resident Alien : Review 106 Sexy Beast
Asterix : Alain Chabat en charge d’une série animée sur (...)
Les Simpson : Pas question de vieillir encore
Sandkings : Gore Verbinski et Dennis Kelly pour adapter George (...)
Fistful of Vengeance : L’équipe de Wu Assassins se venge le (...)
Le Capitol de Singapour : La review du film Ciné+ Classic
The Terminal List : Constance Wu rejoint Chris Pratt